Brave Patrie
Culture - Médias

Captain America est mort, Pif le chien reprend des croquettes

La rédaction, vendredi 9 mars 2007 - 09:50 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

L’ancien membre des Village People Captain America (celui avec les petites ailes sur le côté) est mort ce matin à New York, sous les balles d’un sniper.
Il avait commencé sa carrière en 1941 dans un numéro de cabaret présenté aux troupes américaines avant leur départ dans le Pacifique. C’est ainsi qu’il rencontre Zizi Jeanmaire, Frank Sinatra et surtout Ronald Reagan. Ce dernier aura sur lui une énorme influence, notamment en lui suggérant de porter des gants assortis à ses bottines.

Après la Seconde Guerre Mondiale, Captain America veut croire que la ferveur patriotique ne baissera pas, et les guerres de Corée et du Vietnam lui donnent raison. A chaque fois qu’un GI doit partir loin de chez lui pour défendre les valeurs fondamentales de l’Amérique, Captain America est là pour lui montrer son truc en plumes.
Ce sont des générations de boys qui partent au feu le sourire aux lèvres.

Hélas, le Vietnam tourne à la débâcle et Captain America doit se rabattre sur des animations de supermarché pour survivre. Là il dévaste gaillardement des rayons entiers d’imports mexicains pour le plus grand plaisir des spectateurs, en poussant son cri légendaire («  Oooo-yohoyoho-ooyohoyooooo  »). Las, le manager que Ronald Reagan lui avait présenté, Oliver North, s’en va avec la caisse et le laisse sans le sou.
Captain America sombre dans la dépression et cède aux plaisirs coupables de l’élixir de mort des Rouges : la vodka.

Seule une rencontre fortuite avec le manager des Village People à la fin des années 70 lui permet de reprendre pied : il intègre le célèbre groupe vocal, qui trouve qu’il fait très joli entre l’Indien et le Maçon parce qu’il a des plumes, et qu’il est un peu bleu, aussi. Un quadrillage ininterrompu des discothèques allemandes pendant les années 80 et 90 lui permet de reprendre confiance en lui, et c’est tout naturellement qu’il décide de reprendre une carrière solo après le 11 septembre 2001. Le public est prêt et lui fait un triomphe, lynchant des Arabes en son honneur dans chaque ville qu’il traverse.

Captain America est mort quelques semaines avant le lancement de son nouveau single, Iran bien mon drapeau.
Dernier superhéros national encore en exercice, Superdupont a salué la mémoire d’un camarade « bien gentil mais souvent sapé comme une tafiole ».

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Captain America est mort, Pif le chien reprend des croquettes

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 5 réactions.

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

répugnant suppot de l’anti france,comment peux tu trouver jubilatoire cette disparition... pif le chien ,c’est moujik man,zoophile stalinien notoire que (...)

st just

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Liens externes

Brave Patrie n'est pas responsable du contenu des sites externes.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

22 février 2011 : Immigration clandestine : le Quai d’Orsay cherche le soutien de l’Atlantide

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.