Justice

Mise à sac de l’ile Saint Louis : les zones de non-droit gagnent la capitale

La rédaction, samedi 7 avril 2007 - 12:06 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Samedi 7 Avril, dès l’aube, à l’heure où blanchissent campagnes et narines d’équipes de campagnes surmenées, pendant que la France qui se lève dormait encore d’un juste sommeil réparateur de la muffée du vendredi soir, des sauvageons exfiltrés de périphériques ou ferroviaires zones de non droit sont entrés dans Paris.

Profitant du léger assoupissement qui gagne l’agent de police qui sommeille en chacun de nous, des jeunes d’origine inconnue ont réussi à gagner l’île Saint Louis où ils ont procédé à leurs habituelles actions de mise à sac et destruction du bien public. Bien que rapidement maitrisé par les forces de l’ordre, l’attaque a eu le temps de faire une malheureuse victime : un entrepôt d’archives.

Il est encore trop tôt pour évaluer réellement l’étendue des dégâts, mais nous sommes déjà en mesure de dire qu’ils sont trés importants selon un sondage rapidement réalisé auprés des habitants du quartier encore sous le choc.

" Le feu s’est déclaré dans les archives de la Justice.
C’est tout le secteur consacré aux affaires de la Mairie de Paris de sa création jusqu’au milieu des années 90 qui vient de partir en fumée"
- déclare en larmes et en gros plan sur sa figure noircie par la fumée le magazinier accouru sur son lieu de travail pour tenter de sauver quelques documents qui lui tenaient à coeur.

Premier a réagir sur cette tragédie, Nicolas Sarkozy déplore que les voyous de banlieue puissent prendre le RER sans payer leur ticket pour venir mettre à feu et à sang nos centres villes.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Mise à sac de l’ile Saint Louis : les zones de non-droit gagnent la capitale

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 20 réactions.

  • Mise à sac de l’ile Saint Louis : les zones de non-droit gagnent la capitale pas tout à fait, elles existaient déjà, elle ne font que s’étandre et se raviver.
    A quand la déferlante sur la garden party de l’Elysée ou l’assemblée ? A quand la Rave orginisée au Sénat ? Ou la manif (et son cortège de pillards et casseurs) le 14 juillet ? Quoi coment ça je leur donne des idées ? Non c’est la faute de l’éducation Nationale à leur parler de la prise de la bastille un 14 juillet !

    Répondre

  • C’est quoi ce forum de merde ? Z’avez rien d’autre à branler ?

    Répondre

  • 11 mai 2007 09:38, par puisque vs savez tt, inutile de répéter.

    LES LOUPS...........

    ....sont entrés dans PARIS, oeuvre de dégénérés, ou destruction volontaire ? Telle est la question ?

    Répondre

  • Je n’aurais aucune pitié à les décapiter : il vous suffirait de me le demander !

    Bien à vous,
    le-protecteur-de-l’ordre-à-tout-prix.

    Répondre

  • 10 avril 2007 10:52, par Miko

    Pour une justice horticole

    Saint Louis rendait la justice sous un chêne.

    Nul doute que notre futur président brave patriote en fera de même.

    Outre son généreux feuillage préservant nos illustres anciens des assauts de la canicule mondialisatrice, ce feuillu a pour avantage d’être doté de solides branches permettant, à tout moment de mettre en place un gibet improvisé (d’où l’expression populaire "t’as une tête de gland").

    Un retour à ces fondamentaux de notre société permettra de lutter efficacement contre la délinquance juvénile issues des quartiers cosmopolites et le port de la casquette.

    LE PDG de Jardiland est d’ailleurs pressenti pour être le futur locataire de la place Vendôme.

    Répondre

    • 10 avril 2007 11:24, par Juan Marcos Von Braun

      Pour une justice horticole (private joke)

      Cher Miko,

      Au dernières nouvelles, je ne travaille pas (enfin, pas encore) chez Jardiland.

      Merci de mettre à jour votre base de données.

      Bien à vous, et mes amitiés à Madame,

      JMVB

      Répondre

      • 10 avril 2007 13:12, par Miko

        Pour une justice horticole (private joke)

        Cher JMVB,

        Si je ne m’abuse, la dernière fois que j’ai eu recours, dans le cadre professionnel, à vos services, je m’interrogeais sur la possibilité de recourir aux forces de l’ordre dans un litige entre particuliers concernant les us et coutumes de votre village au sujet de la distance devant séparer une limite de propriété d’une plantation privée.

        Je n’ai, à ce jour, toujours pas reçu de réponse.

        Où va la France ?

        Mes salutations à Madame.

        Répondre

      • 10 avril 2007 13:58, par Miko

        notice explicative

        Chers tous,

        Les messages privés à caractère drolatiques sont une source d’exclusion. Je vous transmet donc quelques éléments d’explication.

        Monsieur Von Braun et moi même habitons le même petit village. Sa faible population nous permet de repérer rapidement tout nouvel arrivant à couleur cosmopolite.

        L’été dernier, mon voisin (un bolchevique) a eu l’outrecuidance de faire pousser un rosier rouge, à la symbolique évidente, à portée de mon regard.

        Afin que ma descendance ne voit pas dans mon absence de réaction le signe d’un laxisme qui les aurait inexorablement poussés vers la délinquance prépubère je décidait de traiter rapidement cette question.

        Dans un premier temps j’obtais pour un traitement calorifère à distance. Hélas, la TVA applicable au Napalm ainsi que des cotisations sociales castratrices n’ont pas permis à cette initiative d’aboutir.

        Je décidais alors de régler ce trouble du voisinage à l’amiable. Ainsi, par un beau matin, je clouais le chat de mon voisin sur son portail. Par malchance ce dernier était en vacances (il est probablement fonctionnaire, voire prof) il ne saisissait donc pas pleinement la portée de mon message (le chat a survécu 3 jours, mon voisin s’était absenté une semaine).

        Ne baissant pas les bras je contactais alors Monsieur Von Braun dont l’érudition en matière de lois, règlements, us, coutumes, usages et traités d’extradition sud-américains est connue par chez nous afin qu’il me donne un avis d’homme de loi.

        De réponse point.

        L’hivers arrivant le préjudice se fît moins pesant.

        Mais à cette heure, alors que les beaux jours reviennent, la question horticolo-jurique redevient pressante.

        C’est pourquoi je me suis permis de relancer Monsieur Von Braun sur ce sujet.

        Veuillez me pardonner, chers braves patriotes cet intermède à caractère privatif.

        Miko

        Répondre

        • 12 avril 2007 18:48, par degadezo

          notice explicative

          Cher Miko,

          Vous subissez à l’évidence ce qu’on appelle communément un "trouble anormal du voisinage". Je ne m’étendrai pas sur cette savoureuse notion juridique qui occupe connement nos fonctionnaires du ministère de la justice (service public oblige). Aussi, et afin d’éviter un engorgement (rhâââ) des tribunaux, serait-il bon que nos braves citoyens se fassent justice eux-mêmes. Je reconnais que vous avez fort gentiment essayé, mais manifestement, vos méthodes me semblent un chouia faiblardes. Si j’étais vous, j’opterais pour un incendie criminel (attendez la prochaine canicule pour enflammer une ou deux alumettes dans le jardin de votre voisin), en prenant préalablement soin d’ignifuger votre clôture.

          Votre bien dévoué,

          Répondre

          • 13 avril 2007 12:23, par Miko

            culture familiale

            Cher Degadezo,

            Merci pour vos conseils.

            Le napalm conserve cependant ma préférence.

            Je rêve en effet de mettre Wagner à fond, de prendre mon fils par les épaules et de lui dire : "tu sents cette odeur fils, j’adore cette odeur, j’adore l’odeur du napalm au petit matin".

            C’est une question de transmission des valeurs familiales.

            Par ailleurs, je ne pense pas qu’un tel incendie puisse être qualifié de criminel puisque son seul objet serait de me rétablir dans la jouissance de mes droits. L’intention criminelle faisant défaut, l’infraction ne serait pas constituée dans son élément moral.

            De plus, mon infâme voisin ne pourrait alors prétendre à aucune indemnité en application combinée des deux adages suivant :

            • "nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude"
            • " en matière de droit le gauchiste a tort"

            Bien à vous,

            Répondre

        • 13 avril 2007 15:41, par Juan Marcos Von Braun

          notice explicative

          Cher Miko,

          Vous priant d’accepter mes plus humbles excuses pour le retard mis à vous répondre, je ne peux toutefois que vous féliciter pour l’inventivité de la procédure mise en oeuvre dans le vide de la loi pour régler votre différend de voisinage.

          Néanmoins, bien qu’audacieuse, votre approche ne me parait pas convenir à l’ampleur du défi.

          Retrouver, dans le fatras des textes et des jurisprudences pondues par douzaines par les juges rouges, les modestes usages cantonaux applicables à votre situation est fort difficile. Alors autant en profiter : inventez ce que nous autres professionnels du droit appelons "une règle à la con" (ou regulas conem), agissez en conséquence, et, si d’aventure le triste sire venait à protester, contentez-vous de lui répondre : « Je n’ai fait qu’appliquer les usages locaux de notre canton, mon brave ».

          De la sorte, vous renverserez à votre profit la difficulté de l’affaire, le bolchévique pouvant "toujours se toucher pour apporter la preuve contraire", suivant l’adage faisant force de loi devant nos juridictions.

          Vous voudrez bien régler mes honoraires suivant le mode habituel.

          A samedi, au Rotary.

          Bisous.

          JMVB

          Répondre

  • 9 avril 2007 20:19, par Le Vieux Duc de Millau

    Le Parlement était visé !

    Messieurs,

    L’heure est grave.

    Selon des sources bien informées, le but visé pas les saboteurs communistes était bien l’Assemblée Nationale, et c’est une erreur de correspondance de RER à Chatelet qui les a mené sur l’Ile St Louis.

    Il est temps d’agir : prenons des mesures fermes pour éviter que de tels actes se reproduisent.

    Nicolas doit agir, et vite !

    Répondre

    • 12 avril 2007 12:00, par Délateur anonyme et fier de l’être

      Le Parlement était visé ? Et alors ?

      Cher Duc,

      Comme vous le soulignez dans les liens que vous nous proposez, vous conviendrez que cela n’eût pas été bien grave si le lieu visé par ces mécréants avait été l’Assemblée Nationale.

      Parce qu’on peut très bien s’en passer, en fait.

      Votre dévoué Délateur Anonyme.

      Répondre

  • 9 avril 2007 10:14, par un patriote anonyme

    Etes-vous sérieux ?

    Est-ce sérieux, ou simplement un canular ?

    Répondre

    • 9 avril 2007 11:28, par un patriote anonyme

      Etes-vous sérieux ?

      Brave Patrie est une rédaction sérieuse qui depuis 2002, publie les vraies infos de la France Vraie et Éternelle. Toute information (même les virgules) sont archi-vérifiées. Le contester, c’est se faire le jeu de la presse rouge brique !

      Répondre

    • 9 avril 2007 18:24, par Jean Zeureu de Labalade

      Devinez !

      Le simple fait que vous envisagiez la possibilité d’un canular prouve bien le sérieux de cette information.

      Répondre

    • 12 avril 2007 15:39, par Le chef des archivistes

      Etes-vous sérieux ?

      Il s’agit d’ironie (sinon pourquoi parler d’archives des "affaires" plutot que d’archives tout court), les archives en questions sont bel et bien passées au pilon, et ce tout par une voie tout à fait règlementaire (Canard Enchainé du ?).

      Répondre

  • 7 avril 2007 13:38, par Maiyouk Sonplaine

    jusqu’où nous emmeneront-ils dans l’horreur ?

    la multiplication d’actes d’une vilénie jamais atteinte jusque là rend impérieuse la reprise en main de notre beau pays.
    Force à notre (petit) sauveur !

    Répondre

    • 8 avril 2007 01:07, par un patriote anonyme

      les archives,..la mairie de Paris,...la justice,...

      les HLM, les frais de bouche, les emplois fictifs : ca sentirait pas un peu un cadeau de fin de règne tout ça ?

      Répondre

      • 8 avril 2007 15:41, par frednetick qui aime jacques

        les archives,..la mairie de Paris,...la justice,...

        Quel besoin avez vous de tenter ainsi de ternir un homme qui a fait plus pour la france que quiconque depuis saint louis ?

        Gaussez vous, rappelez a la rescousse les jaures, blum et autres traitres socialocommunistes qui ont mis la france à genoux.

        C’est quand même extraordinaire, d’être si dédaigneux vis à vis de son président. Et pourquoi ? je vais vous le dire ! Parceque c’est un saint qui a soigné par apposition des mains des milliers de vaches moutons et cochons lors de ses visites au salon de l’agriculture.

        Ahaha ça vous en bouche un coin hein ? trotskistes va !!

        Voir en ligne : frednetickworld version ultralibérale soutien de JC

        Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Mise à sac de l’ile Saint Louis : les zones de non-droit gagnent la capitale pas tout à fait, elles existaient déjà, elle ne font que s’étandre et se raviver. (...)

Un patriote anonyme

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Liens externes

Brave Patrie n'est pas responsable du contenu des sites externes.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.