Brave Patrie
Politique

Nos Valeurs Communes n°4 : les racines chrétiennes de l’Europe

Didier Kala, jeudi 25 décembre 2008 - 22:07 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Le décalage entre le mode de vie de la brousse, adapté au rythme lent et majestueux de l’ellipse solaire (sauf quand il faut échapper à un crocodile), et le rythme effréné de nos grandes capitales est souvent à l’origine de la malcomprenance dont font preuve les nouveaux arrivants dans notre pays. Cette incompréhension entraîne des tensions, des méfiances et, in fine, le bordel dans les stades de foot.
Profitons donc de cette période festive, durant laquelle un grand nombre d’enfants de la Diversité ont de toute façon été mis au chômage technique par M. Pigeot, pour prendre le temps de nous pencher sur une valeur dont le rythme est millénaire (sauf quand il faut échapper à un pogrom) : la religion.

Depuis que l’Homme est Homme, c’est à dire 18h34 le premier samedi (et la Femme Femme une grosse demi-heure plus tard, ce qui permit au premier d’emballer la seconde et de n’avoir pas à se palucher en rentrant de boîte quelques heures après), ses pensées sont inextricablement imprégnées de l’idée d’un Être Supérieur, qui s’appelle Dieu.
Le rapport à Dieu est appelé la religion, un concept universel parmi les humains si l’on considère que c’est l’âme immortelle qui définit ce dernier. Ce qui tombe bien, puisqu’il s’agit de se trouver des Nos Valeurs Communes.
Cette universalité est cependant compromise par l’enquiquinante persistance de certaines peuplades à tout comprendre de travers, et à voir en Dieu autre chose que ce qu’il est réellement. C’est fâcheux car les adhérents d’une fausse religion ont en général tendance à penser que celui qui se trompe c’est nous, d’où de nouvelles tensions et méfiances.
Sans entrer dans un débat de fond stérile - il n’est de pire sourd que celui qui ne comprend pas le français - nous nous bornerons (voir notre valeur commune n°1) à expliquer pourquoi il est important de respecter les racines chrétiennes de l’Europe, et non pas à les manger comme on le fait dans le pays d’origine de la Diversité.

Chapitre premier : l’Europe chrétienne des premiers temps

JPEG - 60.3 ko

Byzance, l’une des racines de l’Europe chrétienne.

Après avoir tâté de l’érotisme inter-espèces et avant de se faire trousser sauvagement par un satyre nain, l’Europe a connu une période mystique durant laquelle elle se convertit au christianisme.
C’est vers l’an 37 que Saint-André invite l’Europe quelques jours à Byzance, sur les berges du Bosphore. On dit qu’elle aimait tant s’y promener en observant les derniers rayons du soleil couchant effleurer les côtes de l’Asie Mineure et en mangeant un kebab que Byzance était alors l’un des cœurs de l’Europe.
Byzance se brouilla malheureusement avec Rome, une copine, et décida elle-même de fonder sa propre église tout en changeant de nom. Malcolm X était pris, ce sera Constantinople.
Malgré le différend, la ville n’oublie pas son attachement à la chrétienté et en reste jusqu’à la fin du Moyen-âge l’une des plus tenaces racines. Elle a encore aujourd’hui un patriarche qui n’aimerait pas trop qu’on le traite de non européen, encore moins de non chrétien et pas du tout de grosse tarlouze tendance bear (car bien que chrétiens altérés, les Orthodoxes sont super chatouilleux sur leurs Nos Valeurs Communes à eux).

Chapitre second : le phylloxéra

JPEG - 24.7 ko

L’Europe chrétienne au temps du phylloxéra.

Le comportement erratique de Byzance chagrine profondément l’Europe, qui sombre un temps dans l’alcoolisme et la débauche. Conséquence inévitable d’un tel comportement, elle contracte la petite vérole lors d’une nuit d’excès avec Attila et ses Huns (qui portent ce nom car ils ont une forte propension à faire « Hun, hun, hun... » toute la nuit), tout juste sortis du lit de l’Asie.
C’est une période de déchéance pour l’Europe : outre la petite vérole, elle attrape des champignons juifs et maures dans la péninsule ibérique et un lumbago musulman jusque dans son Autriche la plus intime. Elle souffre de plus de migraines luthériennes dans le nord, de calvinisme dans le nombril et les Pays-Bas, son Allemagne proteste, l’Angleterre perd la tête, et la France, même la France, est mangée aux mites par l’eczéma cathare, albigeois et vaudois.
Si ces dernières afflictions sont techniquement chrétiennes, et si nous les reconnaissons aujourd’hui comme telles, il est nécessaire de se souvenir qu’à l’époque on vous cramait pour bien moins.
Il faut se rendre à l’évidence : à l’exception de l’Italie et de l’Irlande, et de la Belgique qui s’est toujours raccrochée à ce qu’elle pouvait, l’Europe catholique se portait alors bien mal.

Chapitre troisième : les armes à feu et Valéry Giscard d’Estaing

JPEG - 17.4 ko

L’Europe chrétienne a su bénéficier des avancées technologiques de l’ère moderne.

Déchirée par les Huns, les hérésies et les infidèles, l’Europe doit se rendre à l’évidence : elle ne peut préserver ses racines qu’en allant bouturer ailleurs, ce qui est correct d’un point de vue génétique.
Par chance, Jean-François Magnum 357 invente alors l’instrument qui porte encore son nom. Equipée de cet ingénieux petit objet, l’Europe traverse alors l’Atlantique à la rame et découvre des hérétiques qui ne se doutent de rien : les Indiens et les Africains. A la suite d’une démonstration du Cadre Noir de Saumur, qui stupéfait littéralement les Indiens, l’Europe leur propose un deal qu’ils ne peuvent refuser : ou bien ils lui donnent quelques dizaines de millions d’hectares pour replanter des racines chrétiennes, ou bien ils se prennent une balle dans la tête.
Pas bêtes pour deux sous malgré leurs lacunes en théologie de base, les Indiens et les Africains acceptent de fournir des terres à l’Europe, qui en profite pour leur repasser la petite vérole.
C’est alors l’âge d’or de nos racines chrétiennes, qui sont si vastes qu’on dit que le soleil ne se couchait jamais sur leur feuillage.
Le président Valéry Giscard d’Estaing ne s’y est pas trompé, qui a encore les larmes aux yeux lorsqu’il évoque cette période proprement bénie.

Chapitre quatrième : l’Europe du XXIe siècle

Aujourd’hui, l’histoire de nos racines chrétiennes est suffisamment connue pour que ces dernières fassent un retour par la grande porte, et l’’affirmation maintes fois réitérée de l’importance de la spiritualité par le chanoine d’honneur actuel de la basilique Saint-Jean de Latran participe de ce mouvement.
Bien loin d’être le fourre-tout que certains prêtres défroqués et bolchevisants comme Mgr Gaillot, évêque de nulle part, prétendent utiliser pour enrichir le dialogue avec les infidèles, nos racines chrétiennes sont aujourd’hui largement considérées comme une chance extraordinaire de passer au crible les étrangers qui voudraient nous rejoindre.
Elles sont par ailleurs un outil très pratique pour emmerder les anciens Byzantins à peu de frais.
C’est pourquoi nous enjoignons Christine Boutin, que nous savons particulièrement titillée, d’inclure à tout prix les racines chrétiennes de l’Europe dans la plate-forme de Nos Valeurs Communes.
N’hésitez pas, Christine : c’est Noël, les gens vous pardonneront.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Nos Valeurs Communes n°4 : les racines chrétiennes de l’Europe

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 20 réactions.

  • constructeur de la maison en bois landes prix aussi devis construction maison Encore ma

    Répondre

  • 27 décembre 2008 11:03, par Un lecteur

    Alerte enlévement

    (Bruit de sirène)

    Si l’un de nos braves patriotes a vu passer une nos valeurs communes n°2, qui s’est volatilisée, qu’il la signale immédiatement à l’autorité la plus proche.

    On soupçonne...les terroristes d’ultra-gauche, évidemment.

    Répondre

  • 26 décembre 2008 15:58, par damien

    ok..

    Amen ? :p

    Répondre

  • 26 décembre 2008 14:42, par Le Grand Soir

    Nos Valeurs Communes n°4 : le sionsime de gauche

    Partageons vos valeurs communes : le sionisme de gauche proche de nos valeurs occidentales "surtout en comparaison des arabes israéliens qui eux se tournent de plus en plus massivement vers l’islam radical et dont les filles prennent le voile ."

    et c’est ici :

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7669

    Répondre

  • 26 décembre 2008 10:34, par Georges Abitbol (with Pimh Pimh, Majordome de retour)

    les racines crétines de l’Europe

    Monsieur Kala,

    l’érudit que vous êtes ne souffre comparaison, et cette gracieuse leçon d’histoire devrait être intégrée aux manuels trotsko-scolaire ; Néanmoins, et puisqu’il faut dire tout notre vérité, je dois avouer que vous faites l’impasse la plus complète, s’agissant de méfiance et d’incompréhension réciproque, sur la mauvaise foi avérée des non-européens (d’origine).

    Que dire de l’attitude scélérate des indiens envers les Anglais, a partir de 1948 ? Que doit on penser des Africains, refusant le rôle positif de notre colonisation, en -8 avant "M6" (Mai 68) ? C’en serait pas, ça, de l’incompréhension de leur part ? Comment voulez vous qu’on se méfie pas nous après ?

    Répondre

  • J’y pensais aussi, c’est donc que nous avons des nos valeurs communes en commun et que vous me l’avez piquée, la chrétienté ! Il faut me la rendre ou je le dis à Mâme Boutin et z’allez voir !

    Excellent billet, au demeurant...

    Répondre

  • 25 décembre 2008 22:25, par un patriote anonyme

    Le grand soir : Nos valeurs communes ?

    Nos valeurs communes ?

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7668

    A lire absolument

    Répondre

    • Gauchiste !

      Répondre

      • 25 décembre 2008 23:12, par Le grand soir

        Le grand soir : Nos valeurs communes ?

        Votre collègue m’a accusé de faire du racolage et d’utiliser votre site pour faire de la publicité outrancière. J’avoue que j’en ai besoin, je fournis beaucoup d’efforts et je voudrai amasser le maximum de lecteurs. Tous les moyens sont bons.

        Dites à votre copain d’être sympa et de me laisser faire ma pub tranquillement.

        J’en profite, voici mon site :

        http://www.legrandsoir.info/

        Répondre

        • 26 décembre 2008 02:20, par legrandsoir

          Le grand soir : Nos valeurs communes ?

          Il y a de l’usurpation d’identité dans l’air, encore une valeur commune chez certain(e)s.

          Mais le Grand Soir n’est qu’un, et il est Grand, et il est Soir.

          D’où le nom.

          A bon entendeur.

          Et maintenant une page de pub :

          Voir en ligne : http://www.legrandsoir.info

          Répondre

        • Très cher Grand Soir, ou Donald, ou qui que vous soyez,

          je ne vous accusais pas de faire du racolage. Poster un lien, c’est de bonne guerre et informatif, et nous n’y trouvons rien à redire si ce qui se trouve de l’autre côté est intéressant ou du moins divertissant.
          Je vous reprochais de recopier des articles dans leur intégralité, ce qui prenait beaucoup de place et vu les prix de l’immobilier etc.

          Maintenant, dans le cas précis d’Emcee, l’excellence et la sobriété de son manifeste mérite que vous postiez un lien vers le billet original, voir plus bas.

          Pour mémoire, les écrits des participants à la Semaine de Nos Valeurs Communes sont repris dans le petit widget qui se trouve sur la droite de cette page. Vous pouvez très facilement le copier pour le reproduire sur votre propre site, ou bien vous abonner directement au flux RSS utilisé.

          Bien à vous,
          Didier Kala

          Voir en ligne : Nos valeurs communes ?

          Répondre

          • 26 décembre 2008 10:35, par Le Grand Soir

            Le grand soir : Nos valeurs communes ?

            Très cher Didier,

            Je vous demande de m’excuser et j’aurai souhaité avoir comme vous une équipe qui bosse et produit des articles et avoir beaucoup de lecteurs qui profitent du travail fabuleux que je fournis mais je ne l’ai pas. C’est pourquoi je prends des articles déjà publiés par ci et par là et je les reproduis sur mon Grand Soir.

            J’espère que cela ne vous gène pas de me faire de la pub de temps en temps. Votre site est super !

            Le Grand Soir

            Répondre

            • 26 décembre 2008 10:54, par legrandsoir (le vrai)

              Le grand soir : Nos valeurs communes ?

              Tiens, à quelque minutes d’intervalle... y’a quelqu’un qui s’amuse à dévoyer les valeurs communes on dirait... mais si c’est du second degré, j’applaudis...

              Répondre

          • 26 décembre 2008 10:47, par legrandsoir (le vrai)

            Le grand soir : Nos valeurs communes ?

            Cher Kala,

            Je n’ai rien posté sur ce site (si c’est de cela que l’on parle), sinon les commentaires niant avoir posté quelque chose. Si un article fut posté ici, c’est certainement l’oeuvre d’un antipatriote masqué dont les valeurs communes ne sont ni partagées, ni partageables, ou de quelqu’un dont les valeurs communes sont respectables et qui croyait bien faire mais a manifestement outrepassé ses prérogatives.

            Le Grand Soir se targue d’avoir un éthique web irréprochable (dans la mesure du possible). Question de valeurs communes.

            Quant à l’article publié sur le site du Grand Soir, c’est sur demande de l’intéressé(e) dans le cadre des valeurs communes qui nous lient - ou alors je n’ai rien compris, ce qui est possible.

            Vive la France (la vraie)

            Le Grand Soir

            Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

constructeur de la maison en bois landes prix aussi devis construction maison Encore ma

Caissei

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

La Semaine de Nos Valeurs Communes

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Dans la Bravepédie

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

22 février 2011 : Immigration clandestine : le Quai d’Orsay cherche le soutien de l’Atlantide

Sur les Fafblogs

Fafbook

Jouez à Ivan Rioufol et publiez votre blog sur Fafbook ! C'est gratuit et il y a moins de fautes d'orthographe que sur le Post.

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.