Editorial

Alexandre Benalla, se donner pour la France

Arsenine Lupiac, mercredi 25 juillet 2018 - 07:59 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

L’un des principaux enseignements de ladite "affaire Benalla", c’est que le courage, l’abnégation et le don de soi sont des qualités bien mal récompensées — voire ouvertement méprisées par la chienlit cryptotrotskiste — dans la France du XXIe siècle en marche.

À l’heure où les droits-de-l’hommistes de sinistre mémoire en sont pratiquement à réclamer que les forces de l’ordre et de la morale voient leurs prérogatives régaliennes réduites à servir le thé et les biscuits à la voyoucratie abjecte et triomphante, voilà un citoyen qui s’efforce d’appliquer concrètement le concept de démocratie participative, autrement qu’en vociférant de la bien-pensance larmoyante confortablement installé derrière son clavier.
N’écoutant que son courage, monsieur Benalla n’a pas hésité à payer de sa personne et s’est exposé dans sa chair et dans l’honneur au côté des fiers agents de la police nationale dans l’exercice légitime du pouvoir démocratiquement élu sur des marginaux haineux et provocateurs.

JPEG - 53.1 ko

Alexandre Benalla est le fier bras armé de la République en Marche. Un crampon, en quelque sorte.

Tout esprit bien fait aux idées saines ne pourra manquer de voir la vile main des complotistes islamogauchistes dans la campagne de dénigrement massif dont fait l’objet ce citoyen exemplaire qui sait ce que signifient être sur le terrain, aller au contact ou encore mouiller une chemise aspergée de sang par des agitateurs.
Monsieur Benalla est la victime sacrificielle de la meute de chiens hurlants à l’égalitarisme bêlant, qui rechignent à reconnaitre dans ce brave citoyen au patronyme quelque peu exotique un modèle d’intégration à la française, à travers son adhésion sans faille à nos valeurs communes, lesquelles rentrent bien mieux dans les crânes insoumis quand ils y sont enfoncés à grands coups de tonfa.

C’est pour cela que Brave Patrie soutient vent debout l’effort pacificateur de Monsieur Benalla et reste confiant dans la capacité de notre belle et forte démocratie à rétablir dans son honneur et ses nombreuses prérogatives bien mérités ce digne serviteur de la République, dont les très nombreux talents ne sauraient être dénigrés plus longtemps.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Alexandre Benalla, se donner pour la France

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 2 réactions.

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Comment se fait il que mes coups de gueules ne soient pas pris en compte ?

Cation

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.