Economie

Croissance négative

Assemblée Nationale : Accoyer dépose le bilan

Alfred-Georges, lundi 26 janvier 2009 - 08:52 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Il n’aura pas échappé à l’observateur avisé que c’est la crise. Le Français est dépressif et ne s’endette plus. Pis, il ne consomme pas, sinon quelques roteuses par-ci par-là, judicieusement agrémentées de Prozac®. Dans ce contexte merdique, rien d’étonnant à ce que le marasme s’étende à d’autres secteurs jusque-là épargnés. C’est le cas du marché législatif. Les opérateurs nationaux sont impuissants à concurrencer les produits élyséens de qualité chinoise. Du coup, les usines ferment : l’Assemblée Nationale est l’objet d’un vaste plan social.

Matignon SA fut la première victime, dépouillée par une OPA agressive qui a laissé François Fillon en string devant les portes du Pôle Emploi. C’est maintenant au Parlement de subir les assauts de l’inquiétant hedge fund de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. L’Etat est impuissant : "Les caisses sont vides" assure Eric Woerth en se bidonnant. Le Président Accoyer a donc déposé le bilan.

JPEG - 11 ko

Le nouveau siège de l’Assemblée Nationale

Bernard Tapie, administrateur judiciaire, a préconisé un plan social d’envergure visant à la suppression de près de la moitié des 577 postes du site du palais Bourbon, qui quant à lui sera définitivement fermé. L’activité sera délocalisée à Rosny-sous-Bois : la mairie prêtera aimablement la salle polyvalente aux députés survivants, le mercredi de 18h00 à 20h00, "entre la projection hebdomadaire de l’intégrale de Pascal Sevran et le loto de l’hôpital long séjour", précise la municipalité.

Les parlementaires socialistes sont les premiers remerciés. Le Président Accoyer s’explique : "Les gauchos sont bruyants et boivent tout le Ricard. Et puis, ils ne servent plus à rien depuis la restructuration des institutions : ils n’ont plus leur place dans l’organigramme". Ce matin, ils ont donc trouvé porte close et reçu leur lettre de licenciement : "Suite à notre entretien préalable du 22/01/09, nous avons le regret de vous confirmer que vous êtes un obstacle à la production législative et que vous ne faites plus partie de nos effectifs. Nous n’avons même pas cherché à vous reclasser. Bizzz". C’est le choc pour ces salariés, certains affichant plus de deux législatures d’ancienneté au compteur. Les débrayages intempestifs n’y auront rien fait. "Je vais travailler où, moi, maintenant ? J’ai jamais rien su faire de mes dix doigts", s’insurge un parlementaire congédié.

JPEG - 7.7 ko

Jean-Marc Ayrault est vraiment très remonté

Jean-Marc Ayrault, délégué SUD-députés, est ulcéré : "On va tout bloquer : il ne sortira plus une seule loi des chaînes de montage". Le DRH, Jean-François Copé, fustige à raison le mouvement de protestation : "C’est irresponsable et scandaleux : les Français s’attendent à ce que les élus agissent, pas qu’ils organisent des piquets de grève ou chantent l’Internationale en pleine séance. Les usagers sont pris en otage".

Mais si la position de la direction se défend, elle ne fait pas l’unanimité au sein du groupe UMP. Certains sont soucieux de leur propre devenir, alors que la rumeur évoque une probable fusion avec Bouygues. Le Président Accoyer a trouvé les mots justes pour rassurer les effectifs épargnés : "Ils bénéficieront d’un mi-temps au MEDEF si on ne peut pas maintenir notre niveau courant d’activité".

Quant au palais Bourbon, il sera reconverti en salle de spectacles underground : Jean-Marie Bigard est déjà programmé, l’homme qui chie dans un mug depuis une hauteur de 25 mètres.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Assemblée Nationale : Accoyer dépose le bilan

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 8 réactions.

  • 18 février 2009 20:39, par JUJBURGO

    13°5 rosé

    Bravo ! Il faut virer tous ces branleurs élus du fruit des couilles des facteurs, dont l’occupation principale me semble être de chercher noise à d’honnêtes tâcherons comme moi qui faisons tourner rond la Nation grâce à notre infatigable travail d’insectes.

    Si ça se trouve, c’est des pédophiles même ! :((

    Voir en ligne : Brigitte avale enfin !

    Répondre

  • 27 janvier 2009 16:38, par sarkodingo

    Assemblée Nationale : Accoyer dépose le bilan

    J’ai adoré. Excellenttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

    Répondre

  • 27 janvier 2009 03:14, par Un lecteur déçu du virage à gauche de Brice Hortefeux

    La crise est sectorielle : les sous-traitants touchés aussi

    Face au durcissement de la compétition législative interne, mais aussi des importations belges, le Sénat est lui aussi en difficulté : c’est lui qui a le contrat de sous-traitance auprès de l’Assemblée nationale pour toutes les finitions intérieures des lois.

    Mais les directives en kit fabriquées par des ouvriers polonais en Belgique nécessitent peu de travail d’assemblage.

    Et le hard discount de la rue du Faubourg Saint Honoré propose des lois direct-sortie d’usine, sans finition, qui s’appliquent avant d’être votées.

    Dans ces conditions les sénateurs (qui travaillent au trois 8, en équipes tournantes) sont contraints au chômage technique : le poste du lundi 11h41-11h49 est suspendu jusqu’à nouvel ordre...

    Répondre

  • 26 janvier 2009 10:16, par Claudius

    Assemblée Nationale : Accoyer dépose le bilan

    Gérard Larcher aurait tout intérêt à se lancer dans l’agriculture biologique au Jardin du Luxembourg afin de couvrir les frais de buvette du Sénat.
    Comme dit Jean-Pierre Raffarin : "l’avenir est à l’anticipation !"

    Répondre

    • 11 février 2009 02:35, par ocsena

      Assemblée Nationale : Accoyer dépose le bilan

      "Fumer du cannabis augmente les risques de cancer des testicules" (Le Monde)

      Tant mieux ! Parce que, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais nous on les trouve nettement de plus en plus shootés, les députés de l’UMP.

      Frédéric Lefebvre et Jean-François Copé notamment suscitent très fortement des inquiétudes.

      ................................................

      Les Pensées zaz de l’Ocséna

      Ocsena, Organisation contre le système-ENA... et pour la démocratie avancée
      - http://ocsena.ouvaton.org

      Voir en ligne : http://ocsena.ouvaton.org

      Répondre

      • 14 juillet 2015 01:37, par April

        Assembl

        I’m impressed, I have to admit. Seldom do I encounter a blog that’s both educative and interesting, and without a doubt, you have hit the nail on the head. The issue is something not enough men and women are speaking intelligently about. I am very happy that I found this during my search for something concerning this.

        Voir en ligne : RamonLServen

        Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Bravo ! Il faut virer tous ces branleurs élus du fruit des couilles des facteurs, dont l’occupation principale me semble être de chercher noise à d’honnêtes (...)

JUJBURGO

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.