Politique

Pentecôte : la chienlit n’a pas eu lieu !

John Bigballs, mercredi 18 mai 2005 - 13:45 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Malgré les promesses d’un nouveau mai 68, les choses se sont passées le plus naturellement du monde, c’est à dire dans le sens d’une augmentation du temps de travail annuel. C’est donc une défaite cinglante qu’a infligé la Bravepatrie des 10 doigts rendus sainement calleux par le travail à cette Bravepatrie des 10 doigts engoncés dans le fondement qui heureusement est en voie d’extinction.

En effet, la Pentecôte n’a pas donné lieu au soulèvement des sans-culottes et des masses laborieuses hostiles au gouvernement dont les syndicats brandissaient la menace. C’est bien ce qui ressort de deux jours de bilans éloquents sur un lundi de Pentecôte qui fait un retour triomphal dans la liste des jours ouvrables.

Bien sûr, l’action syndicale a quelque peu saboté cette manifestation de la solidarité de la Bravepatrie avec ses anciens, mais, très globalement, « l’esprit de responsabilité a prévalu et c’est à l’image de ce qu’est la France » a déclaré M. Copé sur LCI.

En aparté, le porte-parole du gouvernement aurait ajouté que cette journée n’était ni plus ni moins que comparable à une victoire électorale, et que, compte tenu du résultat, l’UMP pouvait se targuer d’une victoire pleine et entière, propos qui se traduisaient dans le même temps dans la bouche de Sabine Hérold par un « on leur a mis le feu ! »

De manière collective, le gouvernement a tenu à saluer maintes fois "l’esprit de responsabilité qui a prévalu" chez les salariés et notamment chez ceux de la RATP qui,pour trente deniers , et malgré les quolibets de social-traîtres n’ont pas hésité à affirmer leur respect du principe d’une journée de solidarité avec les personnes âgées et handicapées.

Quant à notre Premier ministre, il n’a pas détoné sur ce que chacun considère comme SA victoire. En effet, la suppression du caractère férié du lundi de Pentecôte a « permis de dégager deux milliards d’euros », soit « neuf milliards pour la période 2004-2008 », nous apprenait hier soir M. Raffarin lors d’une déclaration à France 2, ponctuée de « Bravo pour ce résultat » et « merci pour ce résultat ». Les observateurs présents lors de cette prestation n’ont pas manqué de relever qu’à l’occasion la calculette poitevine venait d’être dotée d’une fonction permettant d’aborder en toute souplesse et sans régulateur de vitesse ce que certains statisticiens nomment dans leur jargon "la Multiplication aberrationnelle", opération mathématique périlleuse consistant à obtenir par le biais d’une touche symbolisée par un "X" un chiffre souhaité, de préférence avec plusieurs zéros.

Unique souillure sur ce bilan, le Premier ministre a regretté qu’environ un enfant sur deux ne se soit pas rendu au travail en classe.
Mais, malgré cette tache, « les résultats concrets sont là » et la mesure s’est révélée efficace.

Pour conclure sur cette polémique qui n’en est plus une, le bilan de cette journée, véritable plébiscite de la valeur travail, n’aura toutefois pas permis de remplir pleinement les objectifs dont on la croyait porteuse. Cette seule journée n’étant donc pas suffisante , le gouvernement s’oriente dès à présent vers un principe de solidarité de l’ordre d’une suppression de la cinquième semaine de congés payés.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Pentecôte : la chienlit n’a pas eu lieu !

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 10 réactions.

  • 21 mai 2005 00:37, par Rronnn Pchiiiii

    > Pentecôte : la chienlit n’a pas eu lieu !

    Et il envisage pas de faire travailler les chômeurs et le érémistes, ça rapporterait plus, non ?

    Y a plein de jours dans l’année qui feraient l’affaire.

    non ?

    Ah bon ! Non alors !

    Répondre

  • vive le Raffarinthon

    Honneur et Gloire à notre Premier

    2MILLIARD pour une journée à lui seul le phoenix du Poitou peut comnbler le trou de la sécu.C’est simple il suffit de décreter les 365 jours de l an Pentecote ce qui fait plus de 730 milliards récoltés pour nos anciens !!!
    Quelle santé cet homme

    Répondre

  • Bravo les amis, vous êtes enfin reconnu par les vôtres. Le site des amis de Charles Pasqua, "le mouton noir", vous qualifie de "site bien contestataire, comme on les aime" et donne votre lien.

    Ne pas confondre avec "le mouton noir", une chanson parodique de la Cie Jolie Môme, une bande de gauchisses, ceux là !

    http://www.cie-joliemome.org/mp3site.html

    Voir en ligne : Le mouton noir

    Répondre

  • Bonjour,

    Vous écrivez :
    « De manière collective, le gouvernement a tenu à saluer maintes fois "l’esprit de responsabilité qui a prévalu" chez les salariés et notamment chez ceux de la RATP qui, pour trente deniers, et malgré les quolibets de social-traîtres n’ont pas hésité à affirmer leur respect du principe d’une journée de solidarité avec les personnes âgées et handicapées. »

    J’espère que ces trente deniers (100€ d’après votre lien) ne seront pas réellement versés à ceux qui auront travaillé ce lundi. En effet le PDG de RATP ne doit pas se sentir engagé par une promesse arrachée sous la pression et le chantage ignoble des syndicats socialo-communistes de prendre les usagers en otage. On ne négocie pas avec les terroristes !

    Quant à ceux qui, ne se sont pas laissé acheter malgré l’offre généreuse qui leur a été faite, ont fait grève pas d’hésitations : Outre la retenue normale de 1/20ème du salaire mensuel ils devront aussi avoir une retenue de 100€ somme qu’ils auraient sensément perçue s’ils avaient travaillé.

    Je pense que Brave Patrie ne manquera pas de trouver pertinentes ces mesures d’autorité de simple justice sociale. Avec elle comme à des heures plus glorieuses de notre France je suis prêt avec d’autres vrais patriotes à répondre “Nous voilà” pour les soutenir.

    Heil Je vous salue.

    Iscariote

    Répondre

  • 18 mai 2005 23:03, par RàC de don en éspèces

    hommages a nos braves ratpiste

    je ne peut que rendre hommage à notre brave agents de la RATP ,qui ont affronté l’adversité d’un piquet de gréves composés de 2 ou 3 anarcho syndicalistes , pour exercer dans de pénibles conditions leurs dures participations a la solidarité ,

    il n’est pas facile d’étre payé plus que le double pour venir offrir une journée , a nos braves viellards ,

    et je dis que les quelques excités ( SUD , CGT ,CFTC ,etc ,etc ) qui ne se sont pas senti le courage de participer a cette oeuvre de charité occasionnant un gain de 102 euros brut en sus de leurs salaires , ne sont que des égoistes et des sans coeurs

    Répondre

    • 4 juin 2005 18:00, par JP Raz pour rien

      > hommages a nos braves ratpiste

      On dirait que Rac ne travaille pas dans une entreprise ou un organisme ou l’on fait grève !!!

      Affronter un piquet de grève =
      brutalités parfois + insultes toujours + mise à l’index de règle (il faut savoir suivre les meneurs pardon les leaders)
      C’est valable dans le milieu du travail comme estudiantin comme " des usager" (grève des parents d’élèves)

      Répondre

  • A noter par ailleurs que M. Coppé a magnifiquement démontré, chiffres à l’appui, le succès populaire de cette mesure : certes, plus de 75% des français n’ont pas travaillé ce lundi.
    Mais une fois otés ceux qui ne travaillent pas (faineachômeurs, assistrmistes et autres), ceux qui n’étaient pas concernés du fait de leur hautes fonctions essentielles leur ouvrant légitimement droit à un repos bien mérité (députés, maires, sénateurs, médecins, chefs d’entreprises, bref, la classe dirigeante de notre Brave Patrie : politiques, patrons et professions libérales), plus ceux qui avaient posé soit un jour de vacance, soit une journée de RTT, il ne restait plus que 14% de bolchéviques et ajutres handicapés en grève !
    Ce qui, par une simple soustraction, nous montre que 86% de la population française soutient de manière enthousiaste ce retour à l’esclavage progrès démocratique et social !

    Et pourtant, Dieu sait que dans notre beau pays où, en moyenne, un vieuretraité bénéficie d’un revenu mensuel supérieur à celui d’un actif, ce n’était pas gagné !

    Notes : Pour profiter à nouveau de cette splendide démonstration mathématique, réecouter l’interview de M. Coppé sur France-Info. Pour se réjouir à l’avance de notre future retraite et constater que le gouvernement de notre Belle Patrie soutient activement les personnes agées à raison, autrement dit le revenu moyen des retraités supérieur à celui des actifs, consulter les dossiers de l’INSEE et/ou du Ministère des Impôts.

    Répondre

  • 18 mai 2005 15:16, par Captène Couk

    > Pentecôte : comme d’habitude !

    Enfin, la Bravepatrie est mise au boulot ? J’ai bien entendu, ce lundi de pentecôte férié ouvré, du haut de mon bureau, quelques excités venir tirer la langue au préfet à coup de haut-parleur, mais comme j’étais écroulé de rire en lisant les brèves d’un site concurrent à celui de notre Bravepatrie (l’AFP : attention, ils ont un humour redoutable quand il s’agit de la constitution eurochose), je n’y ai pas pris garde. De toute façon, dans ma ville rurale où niche une majorité de fonctionnaires, d’agriculteurs-fonctionnaires (depuis que c’est l’Etat qui leur offre leurs congés payés …) et de commerçants, malins, les uns se sont mis en congés, les autres ont prétexté du congé des premiers pour ne pas aller toucher les subventions, et les derniers sont traditionnellement fermés le lundi.
    J’avais l’air de quoi, moi, à être seul présent au boulot ? ne me le dites pas, je n’admets que les appréciations de mon patron – il était là lui aussi, mais lui, pas pour travailler. Euh, à la réflexion, moi non plus.
    Heureusement, il y avait certain sous-traitant de France Télécom, employant des travailleurs européens portugais, au tarif portugais, protégés par le droit du travail portugais, et auxquels s’appliquaient la règle française du lundi de Pentecôte férié ouvré, qui a montré l’exemple.

    C’est mon Pépé qui va être content. Je vais lui rabattre son caquet en lui annonçant qu’il devra lui aussi ne rien faire gratuitement une journée l’année prochaine. Non mais, les ancêtres doivent aussi faire preuve de solidarité.

    Captèn Couk

    Répondre

  • 18 mai 2005 14:42, par Côme Lallune

    > Pentecôte : la chienlit n’a pas eu lieu !

    Nous voici enfin sur la bonne voie.

    Quand je pense que nous avons failli céder à la pression de tous ces "gauchos" qui voulaient faire contribuer les forces vives de la Brave Patrie et pis encore, taxer les revenus boursiers et autres valeurs mobilières !
    Nous l’avons échappé belle, mais une chose me chagrine cependant : les personnes âgées doivent donner l’exemple.

    Le spectacle de ces vieillards désoeuvrés dans leur maison de retraite est véritablement affligeant !
    Cette oisiveté malsaine les incite à médire de leurs compagnons de chambrée et même à critiquer la gestion rigoureuse et philantropique des directeurs des établissements qui les hébergent et les comblent de soins attentionnés.

    Il serait donc judicieux d’imposer à tous ces pensionnaires un travail, bien entendu non rémunéré, dont les fruits seraient versés au fond de solidarité national Brave Patriote permettant de diminuer les charges des entreprises, afin de rendre ces dernières toujours plus compétitives.

    Il n’est d’ailleurs pas sot de penser que de saines activités, comme le tricotage, la confection de poupées de chiffons, etc., pourraient améliorer notablement l’état de santé de nos vénérables personnes âgées et je pense même qu’une accélération des cadences lors des dernières semaines de leur existence, pourraient leur éviter les regrets de quitter ce monde.

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Et il envisage pas de faire travailler les chômeurs et le érémistes, ça rapporterait plus, non ? Y a plein de jours dans l’année qui feraient l’affaire. non ? (...)

Rronnn Pchiiiii

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.