PolitiqueConstitution européenne

Au mépris des sondages

L’Europe a mérité un oui

Un plébiscite rarement vu dans l’Histoire de notre Brave Patrie

Juan Marcos Von Braun, dimanche 29 mai 2005 - 14:45 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Des chiffres dont l’ordre de grandeur ne peut que rappeler la grande Communion du 5 mai 2002. 96 % de voix en faveur du « Oui » à la ratification du Traité Constitutionnel Européen ! Si le péril d’un basculement de l’Europe vers la dégénérescence bolchevique semble, du fait du vote courageux d’une nette majorité d’électeurs, au moins temporairement écarté, le Gouvernement n’en conserve pas moins la tête froide et, dans un souci clairement prophylactique, a décidé se laisser porter l’élan populaire ainsi constaté, en prenant dès aujourd’hui les mesures à même de faire disparaître la vermine qui menaça un temps nos Braves institutions.

Si à l’heure où nous mettons ces quelques mots en ligne les résultats définitifs du scrutin ne nous avaient pas encore été communiqués par le service action de la DST, les premiers sondages à la sortie des urnes semblent très clairement justifier que résonne, dans la salle de réception n°2 du Quai d’Orsay, le bruit des bouchons de champagne et des hourras, sur fond du bruissement des paquets de Chipsters distribués à la hâte par Jean-François Copé.

C’est en effet un événement sans pareil qui est fêté de manière totalement improvisée par le Gouvernement de notre Brave Patrie en ce 29 mai 2005, et qui justifie pleinement les dix minutes de relâchement que nos dirigeants se sont ainsi accordées dans une leurs journées de travail de 28 heures d’affilée (en se promettant de rattraper le temps perdu en ne regardant pas Roland Garros). Le jour où la France aura dit « Oui, ok, c’est bon, maintenant tu nous lâches avec ton traité » à la Constitution Européenne, marquant de manière nette le chemin que devront emprunter nos voisins et néanmoins amis du reste de la Brave Europe.

« Aujourd’hui, c’est un peu la fête », déclarait-il y a tout juste quelques minutes M. Dominique de Villepin, le sourire plein d’audace.
Interrogé quant au mutisme étrange d’un « camp du non » discret depuis la parution des premiers chiffres, le Ministre de l’Intérieur a tenu à conserver la plus prudente réserve.

Une victoire dans la douleur ; leur douleur

« Aujourd’hui, ça a été un peu leur fête », a-t-il toutefois laconiquement concédé, accompagnant ses propos d’un clin d’œil complice.

Car si la joie étreint aujourd’hui notre Brave Patrie toute entière, notre Gouvernement n’en oublie pas pour autant les longues semaines de tension et de peur qui précédèrent ce scrutin. Caressant du pouce la gâchette de son flashball de fonctions, M. de Villepin a mis en œuvre, sur l’ordre implacable de notre bien-aimé Premier Ministre, les mesures à même de garantir qu’un chantage négativo-gauchiste, tel que celui subi ces dernières semaines par le pays tout entier, ne se renouvelle pas

JPEG - 10.2 ko

Trop tard pour pleurer, Mme Buffet ! La justice doit passer !

L’interpellation des responsables du « non » de gauche n’aura pas attendu la fin du week-end : dès 11h30, ce sont les gendarmes, et non le « Sens de l’Histoire » qui sont venus saisir Marie-George Buffet au sortir de l’inauguration de la MJC Nikita Khrouchtchev d’Ivry-sur-Seine.

A la même heure, le GIPN enfonçait la porte du domicile de Laurent Fabius, trouvant les lieux abandonnés avec précipitation par ce dernier - aperçu quelques minutes plus tard filant sur l’A13 direction Evreux.

JPEG - 10.9 ko

Début d’une longue cavale pour Laurent Fabius

A l’origine de cette saine vague répressive, le scandale déclenché par un certain nombre de partisans gauchistes du « non », tentant de faire croire à un prétendu « complot » visant à truquer le déroulement du scrutin. La source de cette manifestation de complète paranoïa : la décision de fermer dès 10h30 les bureaux de vote des communes de la petite ceinture parisienne (sauf la partie ouest), prise ce jour même par M. Raffarin, et sans doute mal interprétée par une partie des électeurs concernés. Car là où certains rouges-banlieusards n’ont perçu que fiel et volonté de les empêcher d’exercer leurs droits politiques dans une intention frauduleuse, il fallait en fait voir le souci de garantir que lesdits électeurs soient rentrés à temps chez eux pour célébrer de manière digne la Fête des Mères, inscrite par un hasard de calendrier le jour même de la grande communion europhile à laquelle nous assistons en ce dimanche.

Ces mensonges éhontés devaient être tués dans l’œuf.

Notre Brave Gouvernement a donc pris la mesure de la paranoïa noniste en prescrivant l’internement d’office des dirigeants spartako-krazukistes les plus atteints par ce trouble mental dans l’antenne psychiatrique de l’Hôpital Paul Brousse de Villejuif, où les attendent déjà Jean-Luc Mélanchon et Philippe de Villiers.

« Les tièdes, je les vomirai de ma bouche (Apocalypse 3 : 15-16) »

Si la liesse et le soulagement succèdent aujourd’hui à l’angoisse d’un « non » porteur de tous les féaux, notre Brave Patrie ne doit pour autant pas oublier la cause première du flottement dont elle fut, ces dernières semaines, victime dans ses certitudes. Car il serait inadmissible de réduire trop vite à une petite minorité agissante le camp de l’opposition à l’Europe du Progrès Décentralisé. Et les dirigeants de la gauche « raisonnée », dans tout ça ?
Les Hollande, Jospin, Royal et Strauss Kahn, véritable saboteurs d’espoir national, feignant d’apporter leur soutien à l’œuvre salutaire de notre gouvernement, impuissants à mobiliser leur maigres troupes à l’appui d’un projet conditionnant le bien-être de centaines de millions d’Européens : où étaient-ils à l’heure de cette grande bataille ? Planqués comme des gros lâches.

Une lâcheté largement aggravée par l’action de médias toujours à la botte de l’ancien pouvoir, qui n’ont eu de cesse au cours des mois passés de critiquer, de dénigrer et de stigmatiser les arguments en faveur du Traité Constitutionnel Européen. Un acharnement propagandiste latent, quand il n’était pas manifeste, une persécution de tous les jours, face à laquelle nos Braves Compatriotes ont du plier l’échine dans l’attente de pouvoir librement, enfin, hurler un OUI orgasmique dans l’isoloir.

Sachez, Messieurs les rescapés de l’esprit de mai 2002 et de ses purges orchestrées par le grand Nicolas, que votre maintien dans la vie politique de notre Bravepatrie ne s’était fait qu’à la condition d’un amendement profond de votre discours et de votre attitude. Et que ce n’est pas en ayant encouragé le « Oui » du bout des lèvres et en vous pinçant le nez que vous aurez gagné le droit de vous associer, même brièvement, au glorieux succès que nous fêtons ce jour, et qui doit décidément être mis au seul crédit de notre Brave Gouvernement. On ne rachète pas une virginité politique ainsi, Messieurs les collabos du mitterrandisme rampant !

JPEG - 10.4 ko

Spécial Fête des Mères : dites "oui" avec des nouilles

Au final, le prétendu « Oui » de gauche aura, dans cette victoire, eu aussi peu d’utilité qu’une vésicule biliaire pour l’organisme semi-divin de notre Brave Premier. Grand seigneur, notre gouvernement s’est contenté, au titre des mesures de rétorsion, de demander au consulat bravepatriote de l’Ile de Ré de faire vachement plus gaffe, pour l’avenir, dans la distribution des visas.

C’est dans une sérénité méritée que notre Premier Ministre a pu commencer à vider son bureau et remplir ses cartons, certain désormais du bien-fondé et de la popularité de son concept de Brave Patrie Décentralisée, voire carrément Ex-centralisée à Bruxelles, enfin mis en application. Une idée forte, qui a elle seule peut résumer ces trop courtes années d’action effrénée et en tête à queue de notre gouvernement.

En ce dimanche 29 mai 2005, Bonne Fête à ma maman, et à toutes les mamans de la Brave Europe fédérée !

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à L’Europe a mérité un oui

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 44 réactions.

  • 15 juin 2005 00:09, par Roland Baffy

    > Soyons sérieux : dévoilons le plan B

    Tout d’abord, quelques constatations :

    Le Plan B se présente comme un magifique magnifique rouleau de papier blanc, du moins vu depuis l’extérieur.

    Un beau ruban de couleur indéfinie ( caca d’oie ? ) le scelle.

    on brise le sot.

    Le papier se déroule. Papier Vélin d’Arches, 120 grammes au mm2, à base de chiffons.

    Pas d’encre. Rien n’apparait.
    - Est-ce de l’encre sympathique ?
    - Non ! dit le stylo de M. Le Pen.
    - De l’encre rouge ?
    - Rien...

    Le Plan bée.

    Répondre

  • 10 juin 2005 17:12, par Hyalham Zerghnoth

    > L’Europe a mérité un oui

    Le débat stagnant autour des precieux intellects de tous ces diplômés es prétention et autocentrisme, je me propose de le relancer en posant LA question : café bouilli café réussi ou café bouillu café foutu ???

    Répondre

  • 8 juin 2005 23:23, par Didier Kala

    NOTE TECHNIQUE

    Très chers prof W. et les autres,

    merci à l’avenir de ne plus utiliser de balises <FONT> dans vos commentaires :

    - ça nique la mise en page si vous oubliez la fermeture ;

    - FONT n’existe plus depuis belle lurette ;

    - ça alourdit la page pour un résultat douteux. Si vous voulez des smileys qui font du trampoline ou du texte de toutes les couleurs de la vie, je vous conseille n’importe quel forum de fans de Michel Sardou.

    Des options basiques de formatage du texte se trouvent au-dessus de la fenêtre d’édition de messages. Il est trop fort ce SPIP !

    Merci de votre attention.
    Didier Kala

    Répondre

    • 9 juin 2005 00:28, par Pr. W....z

      > NOTE TECHNIQUE

      je ne taguerais plus Brave Patrie.

      tu ne tagueras plus Brave Patrie.

      il ne taguera plus Brave Patrie.

      nous ne taguerons plus Brave Patrie.

      vous ne taguerez plus Brave Patrie.

      ils ne tagueront plus Brave Patrie.

      je ne taguerais plus Brave Patrie.

      tu ne tagueras plus Brave Patrie.

      il ne taguera plus Brave Patrie.

      nous ne taguerons plus Brave Patrie.

      vous ne taguerez plus Brave Patrie.

      ils ne tagueront plus Brave Patrie.

      je ne taguerais plus Brave Patrie.

      tu ne tagueras plus Brave Patrie.

      il ne taguera plus Brave Patrie.

      nous ne taguerons plus Brave Patrie.

      vous ne taguerez plus Brave Patrie.

      ils ne tagueront plus Brave Patrie.

      je ne taguerais plus Brave Patrie.

      tu ne tagueras plus Brave Patrie.

      il ne taguera plus Brave Patrie.

      nous ne taguerons plus Brave Patrie.

      vous ne taguerez plus Brave Patrie.

      ils ne tagueront plus Brave Patrie.

      je ne taguerais plus Brave Patrie.

      tu ne tagueras plus Brave Patrie.

      il ne taguera plus Brave Patrie.

      nous ne taguerons plus Brave Patrie.

      vous ne taguerez plus Brave Patrie.

      ils ne tagueront plus Brave Patrie.

      Répondre

      • 10 juin 2005 01:47, par Hubert-Aymeric Pynchon

        > NOTE TECHNIQUE

        Cher professeur W.

        Je suis au regret de vous dire que c’est : "je ne taguerai (sans ’s’) plus BP".

        A moins que ce ne fût du conditionnel, auquel cas ce ne serait plus une mais cinq fautes dont vous seriez rendu coupable.

        Ne vous sentez pas obligé ni tenu de nous rendre une nouvelle copie, c’est très bien ainsi.

        Vous pouvez ranger vos affaires.

        Bien à vous,

        H-A. P.

        Répondre

        • 10 juin 2005 09:58, par Pr. W...............Z

          > NOTE TECHNIQUE

          Monsieur Pinson

          Vous faites partie de ces personnes qui , campées dans leur certitudes ,n’y voient pas plus loin que le bout de leur nez et ont de l’orthographe et de la conjugaison une vision étriqué et scolaire , primaire quoi...

          Vous pensez détenir la Vérité alors que celle ci est bien plus complexe que ne vous le laisse penser la modestie de votre intellect.

          Dans mon cas à moi , il faut bien écrire je ne tagueraiS pas , avec un S, car je suis plusieurs dans ma tête.

          P.W.
          (Je vous rappelle que je suis Professeur tout de même , qu’est ce qui vous prend de mettre ma parole en doute ?)

          Répondre

          • 10 juin 2005 15:04, par Didier Kala

            > NOTE TECHNIQUE

            (Très cher prof. W.,

            M. Pynchon est admin BP, et comme le dit l’adage : "l’admin a toujours raison".
            De plus, il décapsule ses bières avec les dents. Perso, je ne me risquerais pas à l’énerver.

            Bien à vous,
            Didier Kala)

            Répondre

            • 10 juin 2005 21:24, par Professeur Wzftufjhz

              > TECHNOTE NIQUE

              Très cher M.Kala , je m’etonne qu’un fier descendant des nobles guerriers bantous puisse craindre les représailles de ce Monsieur Pynchoux , à moins ,( excusez ce trait d’esprit )que celui-ci ne fusse un Admin Dada.

              J’ai personnellement , suite à une opération de dentisterie esthétique d’urgence effectuée lors d’un voyage d’agrément à Krasnoïarsk de 49 à 55 , les dents en capsules de canettes ,et croyez bien que les capsules de canettes russes de cette époque ,(des boulons de fonte qui traversaient entiérement la canette en zinc d’aluminium gaufré ), c’était autre chose que les molles rondelles en papier alu d’aujourd’hui.

              Enfin , de façon à calmer vos angoisses, je veux bien suivre les sages conseils que vous souffle l’esprit de vos Grands Ancêtres à la peau d’ébéne et cesser d’enerver M. Poinçon tout en vous faisant remarquer que c’est lui qu’a commencé.

              braves salutations patriotiques

              Professeur Wzftufjhz

              Répondre

        • 10 juin 2005 11:05, par enseigne Couk

          > NOTE TECHNOMECANIQUE

          Il m’avait bien semblé le noter chez Pie Dabelhiou : il y a en lui la Sainte Trinité (le Prof, la Sainte Banane et le Plan B).

          Mais, en vérité je vous l’écris : seul l’S pris compte.

          Enseigne Couk conformément au décret impérial du 12 Floréal an XIII

          Répondre

  • 7 juin 2005 14:38, par Professeur Eslettes

    > L’Europe a mérité un oui

    A quoi s’abaisse notre Brave Patrie ?

    Pensez-vous que sa Grandeur puisse s’accommoder de relations épistolaro-imailesques entre un professeur dont le nom laisse présumer des origines douteuses incompatibles avec l’amour que tout brave patriote doit porter à l’immensité bienfaitrice de sa brave patrie immaculée de sang impur, et un ignoble marin cuisiné qui n’a même pas le courage d’attendre avec droiture la dégradation qu’il sait mériter et qui, de lui-même, préfère se faire mouse comme une vulgaire Heineken tueuse irresponsable d’europe sur le bar bleu crasseux d’un tripot bruxellois rutilant d’avenir étoilé comme du gros rouge ?

    Quelles sont ces relations douteuses qu’entretiennent ces deux là sur notre brave site ? « Je m’excuse, je vous fais des cadeaux mais non c’est à vous…. »

    Ca suffit ! Pas de ça ici ! Il y a les annonces de Libération pour cela !

    Les relations contre nature entre l’ignoble et la science ne peuvent qu’aboutir aux pires abus quel que soit le plaisir entretenu sphinctèrement entre eux. Ca commence par une profonde respiration d’air frais, suivi d’une profonde introspection dans la conserve à sardine par l’éprouvette rigide de la pensée scientifique, ça continue par un cri d’étonnement à faire fuir la faune aquatique et ruiner notre pêche brave patriotique et ça finit par une monstruosité que le vocabulaire brave-patriote ne peut, et ne veut utiliser.

    Professeur si vous faites cela, je vous le dis : vous êtes dans une impasse. Vous n’aurez plus qu’à vous retirer mollement en laissant sur place le meilleur de vous même !

    Votre relation sent la saumure ! Et il n’en restera qu’une tache sur la moquette de vos illusions !

    Professeur, ramassez votre clé à sardine ! Couk refermez vos écoutilles arrières !

    Et allez faire vos saloperies infâmes et dégradantes ailleurs que sur ce site qui doit rester un modèle pour notre brave patriote jeunesse

    Répondre

    • 8 juin 2005 12:01, par André Pouget

      Etrange impression

      J’ai l’impression de faire du "déjà vu" en lizant se post...
      Enkor hun beug*ueù dent la matrisse ?

      (Dien) bhien (a) phu

      Han ! drééé Pouget

      Répondre

  • 2 juin 2005 01:11, par Professeur Wzftufjhz

    >Les vrais raisons de l’Echec du plan B

    C’est un doigt emplis d’une profonde tristesse qui vous tapote ce message douloureux.

    Espoir de 55% de votants , le plan B n’est plus ...

    le projet Banane , unique alternative au projet constitutionnel , a capoté , victime officiellement d’une bien opportune fuite d’azote liquide sur le circuit de refroidissement principal de la carte graphique du centre de controle bananier .

    Les affranchis reconnaitrons bien là le travail de sabotage antidémocratique des hackers des forces spéciales secrétes .

    Coupé du Monde pendant plusieurs jours ,terré dans une cave à vin pour échapper à la vindicte des forces occultes menacées par le plan B , ignorant des concours en cours , sans nouvelles du Ministre Jordi , sans doute hacké menu et tout vif par de féroces inuits, sans même une manche de Tee-Shirt de rechange , ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pu prendre connaissance des résultats référendaires et mesuré la portée de l’echec du plan B , aprés que le plombier polonais m’eu refusé 5 kg de bananes pour prix de son dépannage informatique.

    Malgrés cette terrible défaite indépendante de notre volonté de fer, je resterait digne dans l’adversité mais profondement hostile à toutes idées de compromis .

    J’ai donc décidé de REFUSER CATEGORIQUEMENT LE POSTE DE PREMIER MINISTRE , bien que le score obtenu par le projet B comme Banane semble me désigner naturellement pour le job .

    Je REFUSE EGALEMENT tout poste honorifique comme Ministres des Finances ou de l’Agriculture

    En cas de démission du Président de la République , j’accepte d’assurer la Régence , mais juste pour rendre service.

    Je demande à tout mes supporters d’arborer dés demain une peau de banane en pochette pour faire joli et dire à la foule éberluée par tant d’audace : "Non non non non la Banane n’est pas mooorte ,Non non non non la Banane n’est pas mooorte , car j’y croit encore , car j’y croit encore..."

    Professeur Wzftufjhz

    P.S. C’est avec stupéfaction que j’ai appris la brutale disparition dans la force de l’age du regretable Charlie Legrand , fervent supporter et initiateur de mes travaux dermato-bananier . Je suis désolé de n’avoir pas pu participer à la cérémonie et j’espére qu’il ne m’en sera pas tenu rigueur compte tenu des circonstances.

    Répondre

  • Poussés à l’exil par quelques extrémistes bolchévico-souveraino-néonazis, les cadres du parti présidentiel se sont déjà mis à l’oeuvre pour lancer une campagne de reconquête du pouvoir de notre brave patrie. Mais à la différence de Mongénéral lançant son fameux appel du 18 juin depuis le territoire de la perfide Albion, nos valeureux défenseurs nos vraies valeurs lancent un site internet depuis une de nos riantes ex-colonies.

    Voir en ligne : l’appel du 30 mai 2005

    Répondre

  • 30 mai 2005 18:53, par Côme Lallune

    Je le savais !

    Dès le départ, j’ai senti que ce concours était pipé et le résultat le prouve, puisque JMVB endosse bien inopportunément un T-shit BP totalement usurpé.

    En effet, notre journaleux en herbe style Nouvel-Obs passe sous silence un fait majeur : Laurent Fabius s’enfuyant comme un dératé seul sur sa moto japonaise et laissant sa camarade Marie-George éplorée et tétanisée, désarmée face à la vindicte légitime du peuple Brave Patriote.

    C’était là une occasion magnifique de souligner l’hypocrisie de cette gôche égoïste et élitiste : Ah ! Ils sont beaux nos bobos de salons huppés qui, par mer calme, prônent la fraternité, l’égalité, la solidarité et la consommation de produits fabriqués chez nous et qui, à la moindre alerte météo, font un usage personnel du premier canot de sauvetage qui se présente, en ayant pris soin d’emporter avec eux toutes les provisions du bord !

    Dans la même situation et pour sauver ses pairs d’un inévitable pogrom, un élu Brave Patriote aurait affrété toute une flotte d’Airbus A380, puis aurait dignement crié « Les femmes et les enfants d’abord » - ce qui, soit-dit en passant, aurait mis à l’abri la majorité des cadres du parti - et serait resté sur le tarmac afin de vérifier le bon déroulement des opérations d’évacuation et de couvrir cet exode à coup de rafales de M16.

    Parce que le Brave Patriote, à l’instar de notre emblème vénéré, se doit d’en avoir une paire bien pendue, vous conviendrez que JMVB, l’imposteur lèche-bottes soutenu par une puissante loge maçonnique, ne possède ni le panache, ni la flamme Brave Patriotique, ni même la fibre journalistique qui sied et je ne serais pas étonné d’apprendre que son épouse soit sur le point de le quitter pour le premier plumitif un tant soit peu viril.

    C’est pourquoi j’initie une pétition pour m’opposer à l’attribution contre productive de cette récompense imméritée, que je vous invite à signer des deux mains sur le site suivant :
    http://www.lapetition.isnogood/focul.bp

    (A toutes fins utiles, je signale à la rédaction que je taille un « S » un peu petit et que suis assez maniaque sur l’exécution des retouches. De plus, je refuserais un T-shirt qui aurait été souillé au préalable par la sueur d’un traître)

    Répondre

    • 30 mai 2005 20:16, par Richard Dupuy

      > Je le savais !

      Chère Côme,

      Vous n’imaginez pas la chance que vous avez de "tailler un S un peu petit"... Je ne sais toujours pas pourquoi Monsieur Kala avait choisi le "S" pour la série de tee-shirts Brave Patrie (ce qui paraît aberrant lorsque l’on voit la carrure moyenne du rédacteur Brave Patriote...), toujours est-il qu’il est infiniment gênant d’être ainsi moulé par un Raffarin que vos pectoraux saillants menacent de faire éclater à chaque instant...

      Mais, j’y pense : n’est-il pas déjà temps de préparer le suivant ? Parce que mine de rien, Raffarin, ça risque de faire très vite has been...

      Répondre

      • 30 mai 2005 21:17, par Didier Kala

        > Je le savais !

        Très cher Richard,

        je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler. Neil Young n’a-t-il pas écrit "Hey hey my my, Jean-Pierre will never die / My my hey hey, Raffarin is here to stay" ?
        Et franchement, vous vous promèneriez avec un T-shirt représentant M. Douste-Blazy ? J’entends d’ici les moules se marrer du côté de Kertravoltec...

        Je vous claque la bise,
        Didier Kala

        Répondre

    • 2 juin 2005 15:49, par Dominique, de Villepinte

      > Je le savais !

      La moto est italienne.
      L’Europe du moteur a explosion a encore de beaux jours devant elle.

      Répondre

      • 2 juin 2005 22:11, par Côme Lallune

        > Je le savais !

        Et merde !

        J’avais encore paumé mes lunettes.

        Donc cette moto italienne, comme les chars de Mussolini, possède une marche avant et trois marche arrière et cela remet complètement en cause la fuite de Fa-Fa : en réalité, ce dernier fonçait en marche arrière récupérer Marie-George.

        Quand je vous disais que l’auteur de l’article était de mauvaise foi
         ! (comme tout gauchisant)

        Répondre

  • 30 mai 2005 13:06, par Amazone

    vade retro libertas !

    je m’incline devant le grand salvateur de la prose journalistique bravepatrienne. M. Kala eût-il pu mieux faire ?
    j’abonde dans votre sens en ajoutant qu’il ne faut pas quitter des yeux ni du flashball ces stalino-gauchistas de nonistes qui peuvent encore remuer même si ce n’est qu’à l’état de vers de terre grouillants et rampants et tout écrabouzillés (copyright cousin Mathieu, un bravepatriote bien de chez nous qui il y a peu posait en bleu blanc rouge pour défendre les vraies valeurs de notre grande et chère bravepatrie) : au moindre battement de cil, tous au goulag ! euh... pardon ! aux fours les négativistes qui entravent la démarche de progrès, dont la route (comme chaque bravepatriote le sait bien au fond de son coeur vibrant d’amour et de dévotion pour nos grands hommes, du Maréchal au Poitevin) est pentue et côtue mais nécessaire et sacrificielle. Le Fils de Notre Père à tous et de la Sainte Mère que nous fêtâmes hier n’en a pas fait moins, et nous braves patriotes n’aspirons qu’à l’imiter ! Vade retro libertas, egalitas, fraternitas ! Vade retro humanitas !

    Répondre

  • 30 mai 2005 08:31, par mel tormel

    > L’Europe a mérité un oui

    "Spécial Fête des Mères : dites "oui" avec des nouilles"... Chinoises les nouilles j’espere !

    Bravo au gagnant du ticheurt et aux votateurs du oui.

    mel.

    Répondre

  • 30 mai 2005 00:38, par Superdupont

    > L’Europe a mérité un oui

    Au grand dam de tous les bravepatriotes, entre votre annonce triomphante et les résultats réels, c’est l’antifrance qui l’a emporté... sans doute en truquant les résultats. Car j’ai peine à croire à ce score nord coréen : 55% en faveur de ce non délétère et apolyptique...

    Répondre

    • 30 mai 2005 21:12, par Hyalham Zerghnoth

      > L’Europe a mérité un oui

      Et bien monsieur vous n’avez plus qu’a aller vous pendre, pour ne pas subir les horreurs de la démocratie et du respect des peuples !!

      Répondre

      • 2 juin 2005 15:51, par Dominique, de Villepinte

        > L’Europe a mérité un oui

        Les cordes en chanvre ne sont pas autorisées dans ce pays. Veuillez inciter les gens à se suicider aux médicaments, génériques si possible.

        Répondre

        • 3 juin 2005 12:46, par Côme Lallune

          > L’Europe a mérité un oui

          Le seul mode de suicide agrée par la Brave Patrie est le hara-kiri, étant donné l’esprit japonisant de notre Brave Président.

          C’est d’ailleurs ce qu’il avait l’intention de faire en direct sur France 2 le 29/05, mais vous connaissez le foutoir du service public : pas de coussin, sabre rouillé, pas de désinfectant et puis Jacquouillesky n’était pas à jour de son vaccin anti-tétanique...

          Répondre

  • 29 mai 2005 20:21, par Benoit Saize

    > L’Europe a mérité un oui

    Il faut nommer les démons pour qu’ils puissent se matérialiser dans notre dimension. Avez-vous vraiment conscience de ce que votre texte pourrait provoquer ?

    Répondre

  • 29 mai 2005 19:36, par Séssuikidi...

    > L’Europe a mérité un oui

    Euh ! y a une petite erreur. Les Hollande, il paraît qu’ils vont voter non la semaine prochaine.

    Ceci dit, si les Jospin, Royal et Strauss canent, ça sera un peu triste, parce que ça fera trois comiques en moins.

    Heureusement, il nous reste toujours notre Brave Président Patriote, notre Brave Premier Ministre Patriote, et notre Sarkhome national (qu’on appelle désormais "Sark astique", depuis qu’il vient de se faire faire une paire de cornes toutes neuves).

    Répondre

    • 2 juin 2005 15:56, par Dominique, de Villepinte

      > L’Europe a mérité un oui

      Si le courage est encore une valeur dans ce pays, alors nous devons saluer celui de l’homme (?)qui fit cocu Suzy 1er, de nouveau ministre du dedans. Selon mes sources, il pourrait lui en cuire !
      Selon les siennes, easyjet fait des ristournes sur les vols longs courriers.

      Oh Cécilia, you shoulda come back
      or he will strike back, aie aie aie, aie aie aie (la rime est riche, évidemment, savez-vous qui je suis ?)

      Répondre

  • 29 mai 2005 15:35, par brigitte Macreuse

    > L’Europe a mérité un oui

    L’europe a mérité un OUI, et toi le ticheurte !

    Bravo pour le texte, j’ai bien ri.

    Répondre

    • 4 juin 2005 15:48, par Burps

      > L’Europe a mérité un oui

      Miam de la macreuse !!!

      Répondre

    • 13 juin 2005 11:31, par Juan Marcos Von Braun

      > L’Europe a mérité un oui, et moi un mug

      Mme Macreuse,

      Tout d’abord, merci pour vos félicitations qui me vont droit au coeur.
      Une petite rectification tout de même : ce n’est pas tant le T-Shirt que la formidable tasse "Mazarine Pingeot dans l’effort" promise comme récompense par le CEMAPI qui a motivé ma participation.

      J’espère que les intéressés s’en souviendront.

      Bises.

      Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Tout d’abord, quelques constatations : Le Plan B se présente comme un magifique magnifique rouleau de papier blanc, du moins vu depuis l’extérieur. Un beau (...)

Roland Baffy

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.