Politique

Le Sénat introduit timidement la justice martiale pour les civils.

John Bigballs, lundi 7 octobre 2002 - 14:50 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Jeudi dernier, le Sénat a adopté le projet de loi qui fera que la fonction de juge de proximité soit accessible à des candidats ayant le statut d’ancien militaire.

Depuis que nous sommes tous de droite, c’est avec une joie quotidiennement renouvelée que je constate que nous allons d’émerveillement en émerveillement. D’ailleurs c’est à tel point que je m’interroge encore sur comment on a bien pu être de gauche avant.
C’est donc dans cet état d’esprit, et avec mes nouveaux yeux de droite, que j’ai eu récemment l’occasion d’observer cette institution hautement représentative du peuple Bravepatrien que constitue le Sénat, ou je me suis d’ailleurs fait tout plein de nouveaux amis de droite.

Afin d’aborder le Sénat avec discernement et sans a priori, il faut d’abord savoir ce que représente le sénat dans nos institutions.Tout d’abord, il s’agit d’une organe democratique qui nous représente tous, mais le sénat c’est surtout :
- 286 hommes et 35 femmes élus pour 9 ans au suffrage universel indirect (traduction :c’est pas nous qui vote)
- 30 projets de loi en moyenne par ans (soit a peu près 2,5 par mois)
- 60 rapports par ans (un peu plus d’1 par semaine donc)
- une moyenne d’age de 61 ans
- 36 jeunes (de moins de 51 ans)
- 23 cadres supérieurs
- 21 chefs d’entreprises
- 37 professions médicales
- 31 retraités
- 2 ouvriers
- 13 sonotones
- 17 anus artificiels
- 13 kilos de dhea annuel
- 3 kilos de couche confiance mensuelle
- 1 buvette qui peut servir jusqu’à 17 litres de vervaine les jours de pluie
- et 1 club de pétanque subventionné par la mairie de Paris

Comme on peut aisément le constater à la vue de ces quelques chiffres, c’est à un monument de représentativité dont on peut être fier auquel on a affaire. C’est avec ce genre d’outil démocratique, que notre Bravepatrie a pu préserver ses vraies valeurs et survivre à l’ère communiste (1981-2002). Vingt ans de résistance aux hordes spartako-maoiste assoiffées de sang de bourgeois, qui ne sont pas parvenus à émousser cette institution. Vingt ans de résistance, et encore assez de poumons pour demander jeudi dernier l’élargissement de la fonction de juges de proximité aux candidats ayant le statut d’anciens militaire (d’Algérie ?) ! Vingt ans de résistance et toujours autant de véhémence a réaffirmer encore et toujours une revendication cruciale pour notre pays, à savoir : la démission du président Vincent Auriol.

On le voit, c’est grâce à des institutions aussi élaborées que les Bravepatriens et bravepatriennes peuvent dire aujourd’hui que c’est si sain d’être de droite ! Personnellement, depuis que je suis de droite, je suis serein comme une vache sacré et je dort mieux. Chers ex-amis de gauche, faites comme moi, devenez de droite car c’est si bien, c’est si calme, c’est si sans surprise !Vous acquerrez ainsi la paix intérieure et vous vous exclamerez avec moi : c’est bon ! la Bravepatrie est de nouveau sur les rails ! ça y est ! on a récupérer la rampe !
On est sauvé !

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Le Sénat introduit timidement la justice martiale pour les civils.

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.