PolitiquePrésidentielles 2007

Le couteau (à beurre) entre les dents.

Rions un peu avec le mouvement « Anti-Libéral ».

Maurice Panel, mercredi 13 décembre 2006 - 14:02 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Quand une bande d’une dizaine de racailles se réunit dans votre cage d’escalier vers 22 heures, c’est le cauchemar : des vitupérations, des allégations outrancières, la promesse d’une nuit de flammes et de destruction.
La peur gagne l’honnête citoyen qui est en vous, l’avenir n’existe plus. L’envie d’inaugurer votre riot gun tout neuf vous titille.

Mais à partir du moment où, au sein du groupe, les discussions sérieuses commencent (« Qui va acheter le shit ? » « On prend quoi du marocain ou de l’afghan ? » « Qui paye ? »), ce que vous entendez vous rassure, la sérénité vous gagne. Inutile d’appeler la BAC ou le GIPN.
Dans le hall, sur les marches, on s’invective, on s’accuse des pires crimes, on se menace. Encore quelques soubresauts verbaux et tout cela finira, pour les plus enragés au calme, dans fond d’une cave avec quelques 8.6.et un peu de shit de table (de provenance indéterminée).
Finalement rien ne se sera réellement passé, l’aube se lèvera sur votre cité, pacifiée depuis longtemps par les forces de l’ordre. Et vous tranquille, vous pourrez reprendre votre voiture pour vous rendre vers votre labeur quotidien.
Voila l’histoire, un peu imagée, de ce qui s’est passé au sein des collectifs « anti-libéraux ».

Sous l’impulsion fictive de la victoire du Non au TCE des collectifs anti-libéraux sont crées.
Ils regroupent ce que l’on appelle « la gauche de la gauche », pathétique terme pour dire : la rupture face au progrès. On y retrouve pêle-mêle (de droite à gauche) les déçu du PS (comment peut-on être déçu quand on est au PS ? ndlr), des communistes (encore eux), des LCR (toujours eux), quelques LO (sortis du comma idéologique du gourou Arlette) et des non-encartés, c’est-à-dire des paumés.

Ces collectifs construisent peu à peu un package « anti-libéral ». Un ensemble hétéroclite de mesures, un groupement d’idées amoncelées. Concrètement, cela se présente un peu comme un package de téléphonie mobile ou de solution internet : le marketing en moins, l’inventivité en plus.
Si ce qui existe dans le package vous déplaît, vous pouvez l’exclure. Si ce qui vous plaît n’existe pas dans le package vous pouvez l’ajouter (et vous l’amenez à la maison sans frais de port supplémentaire). Tout est proposé, tout est refusé, l’ambiance est formidable aux seins des collectifs.
Finalement, après des discussions interminables, 125 propositions sont publiés sur lesquelles tous les collectifs sont plus ou moins d’accord (mais il reste 124 points à discuter).
Globalement c’est démagogique, irréalisable, fantasque parfois, mais ça ne déplaît à personne dans cette frange de la population bien éloignée des réalités de la France et des défis qu’elle doit relever.

Dans les collectifs, tout va bien : on discute toujours programme, pas question de discuter candidat, ça n’est vraiment pas le moment.
La LCR et son représentant, tel don Quichotte sur son vélo, font cavalier seul face aux divisions de panzers UMP et PS qui s’avancent.
Sans surprise Ségolène la sociale traître est désignée par le PS. Ça n’émeut personne. Au contraire, pour certains «  un boulevard s’ouvre à gauche ». (Définition gauchiste du boulevard : endroit où la cavalerie ne peut pas charger).
En attendant, à droite, Nicolas Sarkozy, lui, travaille.

Dans la sphère politique gravitant autour des collectifs quelques têtes pointent à l’horizon, pour prendre l’air du temps.
Innocemment Marie-Georges Buffet se fait élire par le Parti Communiste comme « candidate à l’investiture anti-libérale » avec un score à faire rougir Brejnev.
Besancenot proclame sa radicalité de plateau de télé en interview radio (même sur TF1).
José Bové voyage, il a plein d’amis qu’il n’a pas connus vus depuis longtemps.
Clémentine Autain publie ses mémoires. Trop tard pour le Goncourt.
Yves Salesse re-parcourt les 125 propositions, une calculette à la main, en se grattant la tête.
Mélenchon fait rire, c’est déjà ça.

Cependant, sur le terrain, à la veille de la désignation du candidat (qui doit se faire par double consensus, brillante innovation, « celui qui à compris explique aux autres », c’est le mot d’ordre) tout s’accélère, l’inquiétude, la méfiance, grandissent parmi les « non encartés » : les multiples comités anti-libéraux qui ont fleuri récemment ont pris comme emblème la faucille et le marteau. Le PCF se défend : « on voulait prendre la marguerite mais le Téléthon nous l’a chouré ! ».
Et puis tout s’accélère : José Bové propose à Marie-Georges et Clémentine d’aller faire un tour dans les foins, elles refusent, la rupture est consommée. José décide d’aller se consoler avec ses chèvres.

Le temps passe et nous sommes déjà en décembre, l’élection décisive a lieu dans moins de 6 mois.
Le congrès pour l’élection du candidat anti-libéral (ou la réunion de désignation, ou le symposium de choix, le libellé exact n’a pas encore été validé par les collectifs) arrive.
Et là, à Saint Denis c’est la cage d’escalier du HLM, on se hue, on s’invective, on se justifie auprès des médias, ça fait partie du boulot aussi.
Dans la salle, comme dans un film de Tarantino, tous les flingues sont sortis, on se toise, on s’observe. Ça n’empêche pas de s’insulter.
On retrouve l’esprit des AG de mai 68, dommage que ça manque de CRS ça aurait au moins fait un point d’accord.
Finalement chacun rentre dans ses lignes. Match nul. Au coup de sifflet chacun sortira des tranchées, pour quel avenir ?

Aussi sûrement que Nicolas Sarkozy sera notre futur président, je peux vous prédire l’avenir des collectifs « anti-libéraux », noyautés par le PC aussi proprement qu’une momie égyptienne (oui c’est de l’anti-communisme primaire), moins organisés qu’un groupuscule « anarchiste » (anarchique ?) dont la moyenne d’âge aurait 15 ans.
Ceux qui refusent de livrer leurs voix aux PC, de prêter allégeance à la LCR ou de se convertir à LO vont faire, le printemps venu, des pique-niques tranquilles en se rappelant le bon vieux temps du TCE.
A toutes ces personnes férues de politique mais déçues par un mouvement sans avenir, j’offre un espoir : vous avez lu le TCE ? Rédigé plus de 125 propositions à la con constructives ? Prenez le temps de lire les 547 propositions de l’UMP et venez en discuter, dans de vraies permanences, avec des gens ouverts et compétents, nous sommes à l’écoute.

A bientôt.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Le couteau (à beurre) entre les dents.

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 31 réactions.

  • 23 février 2007 00:02, par france d en bas

    Le couteau (à beurre) entre les dents.

    la racaille ne vous oubliera pas la france d en bas non plus la loi sur les retraites regression sociale le cpe le cne honteuse loi sur la delinquance la liste est trop longue et lacolere gronde les delocasisation le chomage et des chiffres truques la main mise sur les medias tout ca y en a marre

    Répondre

  • 26 janvier 2007 13:41, par un patriote anonyme

    Votez Royal, "parcequ’elle le vaut bien !"

    Très bon article ; la conclusion est particulièrement drôle ! Parler d’ouverture et de compétence à propos de militants UMP c’est un peu comme parler d’hygiène et de savoir-vivre à propos d’électeurs LCR ; c’est tellement absurde qu’on rit !

    J’ajouterais que la gauche anti-libérale et la droite ultra-libérale se rejoignent sur un point, une fascination commune pour l’Union Soviétique des débuts, chacune incarnant une période différente. Le temps des débats animés et bon-enfant du soviet de Pétrograd pour les uns, le temps du culte de la personnalité et de la candidature unique, pour les autres.

    Voir en ligne : http://laminutesuisse.over-blog.com

    Répondre

  • 16 janvier 2007 09:48, par gogol

    Le couteau (à beurre) entre les dents.

    moi qui croyait que ce site était un pastiche... c’en est que plus drôle !( ou plus flippant en fait )

    Répondre

  • 9 janvier 2007 22:00, par xof

    chers et braves concompatriotes

    vous êtes des marrants. sinon vous faites quoi dans la vie ? sur quels marchés puis-je vous trouver pour deviser et construire ensemble la rupture tranquille ?

    Répondre

  • 9 janvier 2007 19:54, par un patriote anonyme

    Le couteau (à beurre) entre les dents.

    Critiquer, c’est tellement simple. Ceux qui participent à cette difficile construction ont envie de changer les choses contrairement à toi.
    Tu te mets dans la posture du type au dessus de toutes ses querelles, c’est la posture la plus simple. Grosso Modo, tu proposes quoi comme alternative : on regarde le train capitaliste nous écraser et on critique ceux qui tentent avec plus ou moins de chances de construire une réponse politique concrète.

    C’est la première fois que je viens sur ce site. Le premier article me suffit à cerner la consistance des abrutis qui le dirigent.

    Répondre

  • 28 décembre 2006 13:24, par Ocsena

    Prends Noël c’est pareil

    Noël : plusieurs cas de chiens gravement malades pendant le réveillon

    Six chiens ont été reçu, à ce qu’il paraît, aux urgences vétérinaires du 24 décembre, tous manifestant de fortes difficultés respiratoires. Une rapide enquête a montré qu’ils avaient en commun d’avoir bouffé la bûche de famille pendant un trou dans la surveillance.
    - Sans doute est-il prématuré à ce stade de se prononcer sur la qualité des produits concernés. Mais sachant la quantité de sucre et de graisse contenue dans une bûche mormale, force est de noter que l’humain standard est nettement plus robuste que l’ordinaire clébard.

    Voir en ligne : http://ocsena.ouvaton.org

    Répondre

  • 20 décembre 2006 02:34, par ce que vous savez

    Le couteau (à beurre) entre les dents.

    "aussi sûrement que sarko sera notre futur president"...voila que vous vous prenez pour paco rabanne ! très drôle, si si je vous jure.

    Répondre

  • 19 décembre 2006 19:46, par un patriote anonyme

    G.F. est revenu...

    Professeur Wzftufjhz, émissaire à bouc

    Répondre

  • 13 décembre 2006 23:07, par Linda de Suza

    Valise en carton

    "Aussi sûrement que Nicolas Sarkozy sera notre futur président", Maurice a dit.
    Faut-il d’ores et déjà s’enquérir de demander l’asile politique à la Belgique ? Ou bien peut-on attendre le printemps ?
    Et la Lettonie, c’est accueillant comme contrée ?

    Répondre

    • 14 décembre 2006 02:23, par Hephais Vullekin

      Direction S-W-W

      La Lettonie, trèees bien la Lettonie. Il aime pas trop les étrangers bien sùr ... pas si cons !
      La Belgique c’est bien mais il faut plutot être royaliste. Si vous c’est Sarkö que vous fuyez, c’est presque bon. Faut ausi être catho. Faut aussi aimer l’humour.
      Le Luxembourg, c’est un peu cher...
      Le Québec, c’est sympa, mais on comprend rien, même en Anglais.
      L’Italie, mais ils sont endettés jusqu’au cou, genre près à boire le bouillon.
      L’Angleterre, toujours cette histoire d’être royaliste...il faut aussi avoir des dispositions pour la pédication... question de goût.
      Reste le Poitou, c’est bien le Poitou, son âne, sa chêvre, ...

      Répondre

      • 14 décembre 2006 08:09, par Mimile

        Direction plein est

        Vous oubliez la Hongrie me semble-t-il. Un pays se débarrassant des Sarkozy ne peut pas être totalement mauvais.

        Répondre

        • 14 décembre 2006 10:44, par Ziu Sampieru

          Direction plein sud/sud-est

          la corse, c’est sympa, y’a plein de terrains qui vont devenir constructibles bientôt, et ça fait travailler les forces vives de la nation.
          Merci de quitter vos villas et d’arrêter les chantiers le week end, pour votre sécurité.

          Répondre

        • 24 décembre 2006 11:45, par safiette

          Direction plein est

          C’est clair, s’ils on tenus à se débarasser de cet abuti, c’est qu’il ne doit pas être pas totalement mauvais.

          Répondre

  • 13 décembre 2006 21:59, par Youkaiidi et Youkaiida

    Brave patrie a l’UMP ?

    Monsieur,

    Je, lecteur lambda, vous fais l’honneur de vous lire uniquement parceque vous manier, en générale, l’ironie avec talent et me faites le plaisir d’allumer les politique de droites, comme de gauches, comme du centre, comme d’en haut, comme d’en bas...
    Bref, restez ironique, voir cynique mais, par pitié, ne vous abaissé pas à etre partisant.

    Merki,

    un ami qui vous veux du bien

    Répondre

    • 13 décembre 2006 22:54, par un patriote anonyme

      diantre !!!

      C’était presque parfait mais ce "merki" dévoile votre petit stratagème de crypto-communiste cynique que vous êtes !!!

      Répondre

      • 14 décembre 2006 13:43, par Délateur anonyme et fier de l’être

        diantre !!!

        Clair, on l’a grillé.

        Enfin, Maurice Panel, partisan ? Là je l’ai trouvé mou du genou le Momo, il nous couve un truc je suis sûr (j’espère pas comme Augusto..)

        Répondre

    • 8 janvier 2007 14:26, par Maître Capedepe (possible usurpateur)

      Brave patrie a l’UMP ?

      Monsieur,

      Si la forme de votre discours se rapportait à son fond, vous seriez le Phén... non, rien finalement.
      En fait, je relève dix fautes en deux phrases, ce qui est beaucoup. Beaucoup trop. De grâce, je vous invite à vous relire, à prendre des cours de grammaire et à aller poster ailleurs, c’est-à-dire là où je ne risque pas de tomber sur vos élucubrations pédantes et mal formulées (le site du LCR - sur lequel je ne regarde que les images -, par exemple).

      Je ne vous salue pas.

      PS : 12 en fait ; j’avais omis les 2 dernières lignes.

      Répondre

  • 13 décembre 2006 20:54, par Silvio Musso les Nids

    Un exploit de Maurice Panel

    Je crois, très cher Maurice, que vous venez d’inventer l’humour au 1,5ème degré. Et, ma foi, c’est bien plaisant.

    Bien à vous

    Répondre

    • 13 décembre 2006 21:11, par Moi aussi je sais des choses sur toi

      Un exploit de Maurice Panel

      Très juste !
      Reste à inventer l’humour au degré zéro. Ah non merde Arthur l’a déjà fait.

      Répondre

  • 13 décembre 2006 20:24, par Moi aussi je sais des choses sur toi

    Le couteau à beurre tourne avec le vent

    Jamais jusqu’à présent le vent n’avait tourné aussi vite ! Les déboires de l’ultra-gauche vont la faire imploser avant même son envol. Et toute cette énergie perdue... dans les poches de Ségo. Elle a senti le vent tourner, elle ! Enfin un candidat de gauche qui comprend que les élections se gagnent... au centre. Autant dire pas à gauche.
    Même Arte a senti comme une odeur de brûlé, cf leur dernier docu-catastrophe : "Faut-il avoir peur des ados ?".
    Certes non. Il faut juste les enfermer, n’est-ce pas ?

    Répondre

    • 13 décembre 2006 20:48, par Silvio Musso les Nids

      Mais que fait l’OMS ?

      La crise de mounirite aiguë que connaît ce site semble se prolonger dangeureusement.

      Dites-moi, ce n’est pas contagieux, au moins ?

      PS : au fait, jeune, ici, il y a une chose que nous n’acceptons pas et n’accepterons jamais, et c’est le tutoiement !

      Répondre

      • 13 décembre 2006 21:31, par Délateur anonyme et fier de l’être

        Mais que fait l’OMS ?

        Ouais t’as raison Silvio, on va pas se laisser faire, hein, mon poto ! :)

        Répondre

  • 13 décembre 2006 16:42, par Délateur anonyme et fier de l’être

    Le couteau (à beurre) entre les dents.

    Clémentine Autain, elle pourrait être mignonne si elle n’avait pas adopté une coiffure à la Karin Viard. Mais bon, de toutes façons, elle est de gauche, c’est mort pour elle, elle n’a aucune chance avec moi (si vous êtes jeune (et membre du JUMP tant qu’à faire), jolie, riche, célibataire, blanche, fan de cuisine et de ménage, adepte de la levrette et bien éduquée, vous avez toutes vos chances avec moi. Envoyez vos CV (pas anonymes hein) avec photo + numéro de sécurité sociale (ça facilite mes recherches) ainsi que vos 12 derniers relevés de comptes bancaires à la Rédaction qui transmettra).

    Répondre

    • 13 décembre 2006 18:03, par Anne Honimme

      Le couteau (à beurre) entre les dents.

      Un problème avec Cécilia ?

      Répondre

    • 13 décembre 2006 23:18, par Didier Kala

      Très cher Délateur

      Deux choses :

      - ne dites pas de mal de Karin Viard. Jamais.

      - et bien non, la Rédaction ne transmettra pas. Vous n’avez pas l’heur d’avoir jamais participé à l’une de nos cérémonies d’intronisation, que je sache. Votre défense des valeurs bravepatriotes nous flatte, bien entendu, mais nous prions toutefois nos lecteurs de ne pas mélanger les torchons avec les serviettes.

      Bien à vous,
      Didier Kala

      Répondre

      • 14 décembre 2006 13:51, par Délateur anonyme et fier de l’être

        Très cher Délateur

        Je suis très déçu, mon cher Didier Kala, que vous ne vous abaissiez pas à un peu d’ouverture, à laisser des tribunes libres (mais soumises à votre bienveillante censure, bien entendu) à vos fidèles lecteurs. Mais cette déception passagère ne m’empêchera pas de continuer à vous lire avec autant de plaisir.

        Bon, pour Karin Viard, le désaccord est déjà plus prononcé, mes préférences allant plus à une Emma de Caunes ou une Marie Drucker (mais elle n’est hélàs plus libre, quelle déception), ou à plein d’autres en fait. Mais il ne s’agit pas pour autant d’une raison pour ne plus vous lire (et vous écouter, ah quelle belle voix vous avez, mon cher Didier) admirativement, sachant que nous sommes, pour autant que je sache, dans le même camp (remarquez j’en connais d’autres qui se disent dans le même camp et qui nous mettent des bâtons dans les roues).

        Bref. Au final, j’ai eu du bol que vous m’ayez répondu et que ce ne soit pas Athanase B. - à qui je souhaite bien le bonjour - qui s’y soit collé, ouf !

        Patriotiquement vôtre,
        Délateur Anonyme.

        Répondre

    • 14 décembre 2006 06:48, par Barbarian

      Le couteau (à beurre) entre les dents.

      Je viens pour l’annonce.

      Répondre

      • 14 décembre 2006 12:39, par Captain Couk

        Alors là,

        Comme la rédaction ne transmettra pas, c’est qu’elle va garder pour elle les noms, adresses et photographies.

        Alors là, vous allez passer un quart d’heure que je vous souhaite drôle ...

        Répondre

        • 14 décembre 2006 13:52, par Délateur anonyme et fier de l’être

          Alors là,

          Que vous êtes taquin, Captain !

          Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

la racaille ne vous oubliera pas la france d en bas non plus la loi sur les retraites regression sociale le cpe le cne honteuse loi sur la delinquance (...)

france d en bas

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.