Société

“La vie en plus de la vie”

Une réforme qui a la vista.

Didier Kala, lundi 3 février 2003 - 23:54 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

C’est un Jean-Pierre Raffarin dont le jeu de mains semble s’améliorer de prestation en prestation qui a présenté aujourd’hui devant les forces vives de la nation son projet de réforme des retraites.

Le premier ministre, s’il s’est refusé à mentionner des chiffres précis avant toute consultation des partenaires sociaux, a fait montre de détermination face au devoir de solution qui lui incombe. Il n’est plus possible, a-t-il insisté, de se défausser sur l’avenir. Et comme Mr Raffarin l’a souligné avec son bon sens habituel : l’avenir d’hier, c’est aujourd’hui, pas demain. C’est aussi demain, bien entendu, mais avant demain, il y a cette nuit.

Fidèle aux principes humanistes qui caractérisent son gouvernement, le premier ministre a proposé des axes de travail justes et équitables, ainsi que quelques titres inédits.
En se basant sur le brillant règlement du déficit des caisses d’assurance chômage - pour rappel : progressivement et ajustablement cesser d’indemniser les chômistes -, quatre objectifs principaux d’une limpidité confondante ont été définis :

- La réforme sera à la fois immédiate, progressive et ajustable, avec pour premier horizon 2020.
Comme pour la réduction de 30% en 5 ans de l’impôt sur le revenu, autre engagement progressif et ajustable du président Chirac, le procédé permet de s’adapter progressivement à la conjoncture dans une perspective qu’on ajusterait.
On reconnaît là la marque de fabrique d’un gouvernement dont l’action est résolument inscrite dans le long terme. C’est la méthode Raffarin : une vista, des prévisions en béton, une action simple et funky.

- La réforme harmonisera la trentaine de régimes de retraites existant actuellement, ainsi que les durées de cotisations.
Cette harmonisation se fera dans un souci d’équité, de façon à ne pas dresser les salariés du public contre ceux du privé, a insisté le premier ministre. Ainsi, les durées de cotisation ne devraient pas être modifiées. Elles seront par contre remises à niveau, toujours dans un souci d’équité.

- Pas de remise en cause du départ à 60 ans ; pas de perte du pouvoir d’achat.
En définitive le point qui intéresse le plus les Français. Jean-Pierre Raffarin le sait et en a fait la pierre angulaire de sa réforme : le départ à la retraite se fera toujours à soixante ans, après partage de l’allongement de la durée de vie entre l’activité et la retraite.
En revanche, cela ne doit pas brider la libération des énergies. Pour cette raison, il sera possible aux cotisants de travailler plus longtemps, pour une retraite plus fournie. De même, la conservation du pouvoir d’achat via retraites complémentaires sera fortement encouragée.

- Les objectifs les plus audacieux prennent le problème en amont.
Car au delà des retraites, le premier ministre nous propose un véritable projet de société, seul moyen de pérenniser cette réforme.
En se basant sur l’équation simplifiée suivante :

Trou = Retraités > Actifs

les analystes des ministères des finances et du travail estiment que

Actifs > Retraités = Bosse

Le gouvernement est rapidement parvenu à la conclusion que l’euthanasie programmée des retraités - par exemple à 70 ans - était éthiquement discutable et impopulaire. Une seule solution s’impose alors : créer des actifs, plein d’actifs.
Dans un premier temps : conserver les actifs existants en défendant l’emploi, dans la droite ligne de l’action actuelle du gouvernement.
Sur le long terme : relancer la natalité en France par la diffusion quotidienne de films pornographiques et une politique familiale forte. Cette proposition est particulièrement ingénieuse en ceci qu’elle permet à court terme, pour chaque femme qui prend un congé maternité ou parental, de transformer un intermittent du spectacle en actif et d’ainsi renflouer à la fois l’assurance chômage et les caisses de retraite.
Cagouille Sagace n’a pas volé son totem !

Parallèlement au projet de réforme des retraites, le premier ministre a présenté deux mesures fiscales qui devraient réjouir les électeurs : l’impôt sur le revenu ne sera pas doublé d’ici 2020, et la TVA ne sera pas portée à 39,2% en 2040. Une bonne nouvelle qui ne manquera pas de relancer la consommation - et la croissance !

La déclaration d’objectifs de Jean-Pierre Raffarin a rasséréné les Français, actifs comme retraités, en projetant un faisceau d’espoir à travers l’épais brouillard qui entoure notre avenir.
Comme l’a lui-même déclaré notre pétillant premier ministre : "Tant que le navire n’a pas heurté l’iceberg, la croisière continue."

Vive le capitaine Stubing, vive la mère au foyer, vive la France !

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à “La vie en plus de la vie”

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 6 réactions.

  • 16 juillet 2015 22:05, par Boyd

    Hello ! I could have sworn I’ve been to your blog before but after looking at some of the articles I realized it’s new to me. Anyways, I’m certainly pleased I found it and I’ll be book-marking it and checking back frequently !

    Voir en ligne : TrumanNPersall

    Répondre

    • 17 juillet 2015 20:15, par Gerard Copeley

      My family every time say that I am wasting my time here at net, except I know I am getting familiarity everyday by reading such fastidious articles.

      Voir en ligne : AntioneZFaddis

      Répondre

  • Bon, vu le concept du site on se doit de faire un peu d’ "ironie".
    Mais vous ne trompez personne.
    Vous êtes profondément d’accord avec la réforme.
    Est-ce le lieu pour le dire...sournoisement ?

    Répondre

  • 4 février 2003 14:24, par FURAX

    > "La vie en plus de la vie"

    Peut mieux faire !
    Les précédents articles été plus percutants sur le fond.
    Attention de ne pas sombrer dans la critique gratuite.
    L’ironie au service de l’analyse me semble plus percutant.
    Néanmoins j’apprécie les lectures des précédents articles

    @ bientot

    Furax

    Répondre

    • 6 février 2003 02:23, par Zac von Zup

      > "La vie en plus de la vie"

      Hé oui,

      voici un article qui semble hésiter entre conception bêtement informative et dérision molle et malvenue en tous les cas. Or c’est un peu comme si M. Didier Kala était atteint par les prémisses d’un doute léger mais perceptible au sujet de l’action de notre Gouvernement de Salut National. Gageons qu’il ne s’agit là que d’une dérisoire et minuscule perte de régime.

      Certes, M. Raffarin dispose à loisir d’une sorte de tribune desfossés qui lui permet de voir loin et de nous faire croire avec lui que nous ne nous défausserons pas (car rien n’est plus difficile à redresser qu’un avenir du lendemain par avance biaisé), ce qui, reconnaissons-le, ne peut que rassurer la France unie des 82 %.

      Je retiens pour ma part qu’une fois de plus, mais qui donc eut pu en douter ? M. Raffarin fait preuve d’une acuité de regard et d’une vision pour la France qui nous laisse tous muets de reconnaissance et d’admiration ! Et c’est juste ainsi !

      Vive notre Brave Patrie.

      Zac von Zup

      Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Hello ! I could have sworn I’ve been to your blog before but after looking at some of the articles I realized it’s new to me. Anyways, I’m certainly pleased (...)

Boyd

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.