Editorial

Bal tragique à Necker : un mort

La rédaction, lundi 10 janvier 2005 - 15:50 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Probablement excedé par l’interdiction de fumer en Italie, incompatible avec sa définition de la dolce vita, le professeur Choron a préféré s’éteindre ce matin à Paris.
Toute la rédaction de Brave Patrie s’incline avec respect devant l’ennemi de toujours, anarcho-gauchiste, obsédé et pervers sexuel notoire dont la perte fera avancer un peu plus notre pays dans la voie du dynamisme économique et des valeurs morales.
Notre correspondant nous rassure il a eu le temps de boire un coup avant...

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Bal tragique à Necker : un mort

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 8 réactions.

  • 2 février 2005 23:03, par Aliocha

    > Bal tragique à Necker : un mort

    Il arrive parfois que l’intelligence, mal utilisée par leur possesseur, mène au cynisme... On reconnait un cynique à son sens de l’humour... Qu’il soit du premier, du second, ou du dernier degré ; il n’est jamais humain... donc pas drôle.
    Au fait ! C’est pour vous ; lesbravespastrès.net que je dis ça, pas pour Choron...
    Bisous les filles...
    Aliocha.

    Répondre

  • 11 janvier 2005 09:38, par Krokmor

    Mort pour la France rigolade

    - Tout le staff du Pomme de pain de l’Avenue de l’opéra
    - L’amicale des anciens des commandos d’infanterie parachuté des transmissions de marine aéroportée des troupes de combat d’assaut de l’armée de terre et des colonies
    - Jeanne Balibar (qui a sorti un album avec M. Burger qui est assez intéressant)
    - L’ensemble des élèves de l’école primaire Jean XXIII
    - Le sous préfet du Jura
    - Martine Lévêque et ses petits enfants
    - Les établissement de charcuterie industrielle EDIPOR
    - Monsieur le Ministre des Sécurités et des Problèmes de Violence :

    vous prient de bien vouloir assister à la crémation du corps de Monsieur Choron qui aura lieu au poste de police (îlotiers) du 19ème arrondissement.
    Une partie de rami tiendra lieu de cérémonie.

    Répondre

  • 11 janvier 2005 00:59, par Juste (re)Faileuh

    > Bal tragique à Necker : un mort

    Je recommence immédiatement la clope !
    Et René, patron du PMU du coin de la rue, prépare déjà les bouteilles pour féter mon retour !

    Répondre

  • 11 janvier 2005 00:17, par rien a cirer

    > Bal tragique à Necker : un mort

    les négociants en champagne , le pleurent,
    il a préféré nous quitté plutot que de voir ça ,
    le monde devenir telle qu’il devrait l’étre , modélé sur nos reférences Brave Patrienne ,
    tout ce que, ce dangereux invité de droit de réponse , a pu dire et faire partiras en fumée ( avec un fume cigarette , bien sur )
    la brave patrie reconnaissante pour son départ sans tambour , ni trompettes, léve son verre de champ a l’ennemi que le monde entier , nous enviez , ha Dalida les jambes écartées sur sa chaise, pardonnez moi ,mais la douleur m’égare

    Répondre

  • 10 janvier 2005 23:58, par P’tit Ben

    > Bal tragique à Necker : un mort

    Je vous arrête tout de suite : loin d’être un ennemi de notre Brave Patrie, c’est un homme qui a su suer du calot aux colonies ; et, surtout, un entrepreneur hors pair qui a mis, depuis près de cinquante ans, un nombre considérable d’étudiant(e)s et de lycéen(ne)s sur les trottoirs de notre belle capitale pour leur apprendre cette belle profession, qui failli disparaître sans lui, qu’est la vente à la crié.

    Quel bel exemple pour cette jeunesse apathique que d’apprendre les bases du noble métier de commerçant. Et quelle chance pour nous, hommes de biens, que de pouvoir rencontrer ces frêles jeunes filles en plein dénuement qui ne demande que peu d’aide pour se dénuer complètement.

    Bref, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Il arrive parfois que l’intelligence, mal utilisée par leur possesseur, mène au cynisme... On reconnait un cynique à son sens de l’humour... Qu’il soit du (...)

Aliocha

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.