Brave Patrie
EditorialL’image

Crise : premières mesures d’urgence

Hubert-Aymeric Pynchon, samedi 25 octobre 2008 - 16:22 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Christine Lagarde préconise les courses alternées

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Crise : premières mesures d’urgence

Les vrais Patriotes sont capables de commenter les actualités les yeux fermés. Proposez votre légende !

Déjà 22 légendes.

  • 21 novembre 2008 21:55, par nono

    Crise : premières mesures d’urgence

    Si le choix est trop compliqué ... il suffit de se retourner !

    Répondre

  • 20 novembre 2008 17:11, par benben

    Election... la gauche ou la droite ?

    Mais attention... à droite vous n’aurez pas de quoi acheter... juste regarder !

    Répondre

  • 19 novembre 2008 20:48, par DR DIVAGO (dit le chinois)

    le yin et le yang

    mmmmm...je préfère le yang !

    Répondre

  • Encore un enfant qui traverse juste devant un train de pâtes lancé à grande vitesse !

    Répondre

  • 12 novembre 2008 19:39, par JP Rastaffarin

    Le vide

    Cours, camarade consommateur, l’étagère vide est derrière toi !!

    Répondre

  • 12 novembre 2008 09:44, par Francis Lafransse

    Crise : premières mesures d’urgence

    Corée du Nord/Corée du Sud - réunification en cours chez Leader Price

    Répondre

  • 12 novembre 2008 02:14, par Georges W. Buisson

    Oui mais des tanzanis

    Quand le sage montre les rayons vides, l’idiot regarde les pates.

    Répondre

  • 11 novembre 2008 13:40, par Silvio Musso les Nids

    Le Labyrinthe de Pan-zani

    Où, une fois de plus, est illustrée la différence entre la droite (l’opulence du libre-marché des pâtes) et la gauche (le vide intersidéral de l’économie administrée) !

    Répondre

    • 15 novembre 2008 20:15, par Comtesse Lucette Surléchelle de Richeterre

      Le Labyrinthe de Pan-zani

      Et le choix !! Vous avez vu le choix dans une économie de libre concurrence !! Des pâtes rouges ou des pâtes bleues !!

      Ce n’est pas avec un régime socialo-marxiste qu’on aurait une telle diversité. je vous le dis !

      Répondre

  • 6 novembre 2008 09:56, par El Delator

    Miam miam

    Après "du riz pour la Somalie" qui avait vidé les rayons des supermarchés français à jamais, Bernard Kouchner lance l’opération "Des pâtes pour les psychopates". Tollé au parti socialiste qui dénonce une manoeuvre masquée destinée à financer le régime lybien.

    Répondre

  • 5 novembre 2008 17:57, par Claudius

    Chute d’un mythe

    Découragé, le petit chaperon rouge envisage de prendre sa retraite à 70 ans.

    Répondre

  • 30 octobre 2008 12:13, par degadezo

    tais toi et rame

    Y a plus qu’à Venise que les gondoles sont pleines

    Répondre

  • 26 octobre 2008 23:42, par Claudius

    Dimanche ?

    C’est bien les magasins ouverts le dimanche ... faut aimer les pâtes, c’est tout.

    Répondre

  • 26 octobre 2008 23:39, par Claudius

    Pâtes à la financière

    Timbale de Macaronis à la Financière

    Avec de la pâte à timbale préparée comme il est indiqué en son lieu, garnissez l’intérieur d’un gros moule ou à charlotte.

    La pâte doit être d’abord abaissée à moitié, puis, lui donnant la forme d’une calotte en retroussant les bords, continuez de l’abaisser au rouleau, l’amenant à une épaisseur de 7 à 8 millimètres, fixez-la dans l’intérieur du moule choisi et beurré, puis, appliquant bien la pâte contre les parois, en appuyant les doigts dessus vous faites en sorte de diminuer encore l’épaisseur de la pâte en la faisant remonter tant soit peu vers le haut du moule ; mais vous devez faire attention que l’épaisseur de la pâte soit uniforme partout et n’excède pas un demi-centimètre.

    Vous aurez, au préalable, fait blanchir 250 g de macaroni et préparé une sauce coulis un peu épaisse additionnée d’un peu de madère.

    Les macaronis, cuits et bien égouttés, liez-les avec cette sauce et un peu de fromage, bien assaisonnés de sel, poivre et muscade ; ajoutez-leur une garniture de petites quenelles ordinaires, un peu de jambon, de poulet de desserte, truffes et champignons et au besoin un peu de ris de veau ou d’agneau et cervelles.

    Le tout bien mélangé et refroidi à moitié, la sauce doit être presque toute absorbée.

    Garnissez alors votre timbale avec ce macaroni, couvrez le moule avec un rond de pâte que vous soudez parfaitement avec celle qui garnit le moule en mouillant légèrement les bords. Faites en sorte que cette soudure forme comme une crête de 1 centimètre 1/2 de haut que vous pincez avec les doigts pour bien assujettir les deux parties.

    Cette crête ou rebord doit, le cas échéant, empêcher la sauce qui pourrait à la cuisson sortir du haut de la timbale, de se répandre entre les parois extérieures de cette dernière et celle du moule, ce qui pourrait les faire coller ensemble, et rendrait le démoulage pénible et la croûte défectueuse.

    Avec un pinceau trempé dans l’eau, mouillez la surface du couvercle de pâte ; faites au centre avec la pointe du couteau, une incision en croix qui servira au dégagement de la vapeur et plaçant le moule sur une tourtière, faites cuire à four bien atteint, c’est-à-dire de bonne chaleur.

    Comme il n’y a en somme que la pâte à cuire et à faire prendre l’ébullition à l’intérieur, 40 à 50 minutes de cuisson suffisent pour un moule de la contenance de 1 litre 1/4. Pour la servir, démoulez la timbale en renversant le moule sur le plat.

    Versez dessus une cuillerée de sauce madère, et envoyez en même temps une saucière de celle-ci.

    La croûte doit être bien dorée.

    Bon, on a déjà les pâtes ....

    Voir en ligne : http://recettes.guidegantie.com/tra...

    Répondre

  • 26 octobre 2008 16:45, par Donatien

    Un poignant face à face avec la solitude.

    Cet homme en a plein les pâtes.

    Répondre

  • 26 octobre 2008 09:02, par eutrope

    Crise : premières mesures d’urgence

    Je cherche des pâtes allégées avec des bons points (10 bons points une image de Christine LAGARDE)

    Répondre

  • 25 octobre 2008 21:19, par je ne dirais rien

    nostalgie : retour aux années 60

    Les magasins Auchan ont décidé de relooker leurs hypermarchés comme les magasins soviétiques des années 60. Nostalgie, quand tu nous tiens...

    Répondre

  • 25 octobre 2008 19:35, par un patriote anonyme

    Crise : premières mesures d’urgence

    Quelle crise ? Je la vois pas moi, cette crise !

    Répondre

  • 25 octobre 2008 19:22, par John Bigballs, de la part de m’sieur Pynchon

    Une autre légende est possible

    Crise : Encore des pâtes, mais plus d’huile ni de sucre.

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Si le choix est trop compliqué ... il suffit de se retourner !

nono

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Dans la Bravepédie

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

22 février 2011 : Immigration clandestine : le Quai d’Orsay cherche le soutien de l’Atlantide

Sur les Fafblogs

Fafbook

Jouez à Ivan Rioufol et publiez votre blog sur Fafbook ! C'est gratuit et il y a moins de fautes d'orthographe que sur le Post.

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.