Science - Techno

Nos éléveurs se battent contre la psychose.

Amaury de Loose, dimanche 8 septembre 2002 - 14:08 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Le précédent gouvernement avec l’aide des grands médias avait réussi à exercer une pression sur l’opinion publique en provoquant l’affolement et la peur d’une extension épidémique de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Bien que dilapider l’argent publique semble avoir été un des leitmotiv du complot des malfaiteurs qui étaient au pouvoir, une petite explication mérite d’être donnée pour ce qui aurait pu être la condamnation sans appel de notre secteur économique de base : l’agriculture.

Pour commencer, il ne faut pas oublier que les bons paysans qui peuplent nos campagnes tranquilles sont une véritable menace pour les révolutionnaires bolchéviques qui tentent régulièrement de faire basculer notre Brave Patrie dans les bras du collectivisme le plus abjecte. Ainsi, pour mieux pervertir notre bon peuple autant commencer par lui briser ses racines : nos fidèles « culs terreux » ! Non seulement, on les empêche d’assurer le bon équilibre de la faune en leur interdisant de chasser, mais en plus on veut les priver de leur moindre ressources. Cependant, la putain verte qui osait brandir ses tetines pour défendre les petits oiseaux cela ne suffisait pas ! Ils leur fallait véritablement briser les reins de nos gentils paysans.

Et là, est venue cette épidémie à point nommée. Oh bien sur, cette histoire de prion a peut être une quelconque existance en laboratoire… Mais soyons réalistes, comment imaginer que la maladie puisse s’étendre à ce point lorsque nos animaux sont si bien choyés sur nos bonnes terres de France. Et puis, de toute façon nous anciens savent bien qu’une bonne épidémie permet d’éliminer les animaux les plus faibles pour distinguer les animaux les plus sains. Or, justement on s’est empressé d’éliminer systématiquement l’ensemble des troupaux. Pour faire disparaître les preuves accablantes de cette manipulation bien sûr ! Toutes les analyses effectuées par la suite sur les cadavres d’animaux ont pu montré que le troupeau était mort du fait de l’abattage ! Le prion n’a tué aucune bête !
En réalité, si l’on regarde de plus près les images diffusées à grand renforts de commentaires alarmistes lors des journaux télévisés, on s’aperçoit que les vaches titubent…C’est évident, on les a rendues saouls avec de l’alcool (certainement les surplus de vodka de l’ex-union soviètique !).
Enfin, on nous dit que les vaches « folles » (ne serait ce que cette dénomination absurde de la maladie éveille les soupçons) transmettent la maladie à l’homme. Aucune étude n’a pu montrer cette transmission ! Evidemment certains cas furent exposés, alors qu’il s’agissaient bien plus surement de lobotomies pratiquées dans les goulags soviètiques reconverties pour l’occasion.

Mais, la psychose était en marche ! Après la vache, les moutons… Le marché de la viande s’est effondré, laissant nos paysans dans la misère.
Et tout cela pour laisser l’exploitation de nos campagnes à quelques consortiums financant les caisses des partis d’extrême gauche qui ont transformé nos terroirs en kolkoses !

Heureusement, il n’est pas trop tard et il est encore temps de reprendre nos bonnes habitudes de consommateurs français. Il reste encore quelques défenseurs honnètes de l’élevage national, qui font de bons produits sains issus de nos verts paturages. Défendez nos valeurs, machez français !

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Nos éléveurs se battent contre la psychose.

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 2 réactions.

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Vraiment édifiant...

Philippe

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.