Monde

La Grande-Bretagne envisage la nationalité à points

La rédaction, mardi 5 juin 2007 - 08:07 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

La secrétaire d’Etat britannique aux Communautés Ruth Kelly et le ministre de l’Immigration Liam Byrne - qui sont un peu au Dr. Jekyll et à Mr Hyde ce que Brice Hortefeux est à Toffsy et l’herbe magique - ont proposé hier un astucieux stratagème de régulation de la population immigrée : la nationalité à points.

D’après leur plan, il serait ainsi possible aux travailleurs à bas coût récemment arrivés en Angleterre de gagner le droit d’y rester, pourvu qu’ils atteignent leurs objectifs. Le bénévolat leur permettrait de gagner des points, les mauvaises actions leur en feraient perdre.
De cette manière, le travailleur immigré qui accepte, par exemple, d’aller récolter le coton pendant ses heures de loisirs aura plus de légitimité que celui qui sort ivre du pub et lâche une grosse galette sur le trottoir, ce qui donne une piètre image du Royaume-Uni.

Bien entendu, marché oblige, le barème pourra varier en fonction de la récolte de coton de l’année, du déficit de la sécurité sociale, etc. Les lecteurs de Catch-22 apprécieront.
Toffsy Le ministre français de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et de la Pureté Raciale déclare trouver l’idée séduisante : « Rejoindre un pays, c’est un geste d’amour. Le plan britannique reflète bien cette dimension : rien n’est jamais acquis. Et puis nous avons des quotas, bordel, faut bien les tenir. »

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à La Grande-Bretagne envisage la nationalité à points

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 7 réactions.

  • 17 septembre 2007 15:12, par un patriote anonyme

    La Grande-Bretagne envisage la nationalité à points

    De plus des points seront à gagner tous les vendredis soir sur UMP1 (ex TF1). C’est Arthur qui animera l’émission, en fait c’est le principe des boîtes. 10 immigrés, qui n’auront pas perdu leurs points, 1 permis de séjour courte durée (6 mois non renouvelable). Le suspense sera d’une intensité ENORME.

    M6 Recheche à faire la même chose : A la recherche de la nouveau émigrant avec un casting organisé par Mia Frye pour son sens scénique, Maïté pour les questions de gestronomie (alors c’est pas bon mon jambon de porc au saindoux et aux petites saucisses de toulouse !!!), enfin Stevy pour l’expression française et la culture.
    Le tout filmé 24/24 dans un centre situé à Roissy et un autre à Marseille.

    A c’est beau la France quand c’est gouverné comme ça

    Répondre

  • 9 juin 2007 12:50, par marcel

    Nationalité à point, c’est déja trop cuit

    Jugeant le projet britanique petits bras, le ministre de la l’identification nationale et de la pure race gauloise vient de déclarer :

    " - Nationalité à point ! Voilà bien une idée de tafioles d’outre Manche nourries au rosbeef trop cuit. Nos modalités de tri sélectif et de reconduite aux confins des zones civilsées seront conformes aux valeurs incarnées par notre cuisine patriote : on va faire dans le saignant."

    On voit par là comment des acquis culturels solides permettent à nos dirigeants d’aborder l’avenir avec la poigne et la sérénité necessaires à la conduite des affaires dans ce monde d’affamés.

    Répondre

  • 8 juin 2007 18:05, par ThesmallgamerS

    La Grande-Bretagne envisage la nationalité à points

    J’aime plutôt bien l’idée. Comme ça, a partir de cents points, tout citoyens pourraient posseder des droits supplémentaires. Je m’explique :

    Tout citoyens nouveau-née commence avec 10 point sur son permis, ce qui fait de lui un citoyens de troisième classe, mis a l’essai. Par un subtile calcul de productivité, le citoyen gagne des "bons points" ou des "mauvais points", ce de manière annuel et ponctuel. En dessous de 6, c’est l’exil, tandis qu’un permis a point négatif conduit a l’inscription sur les listes de terroristres à abattre. Par contre, si le brave patriote travaille dur et se lève tôt, il pourra gagner doucement des points, lui permettant de grimper les échelons suivants :

    - Citoyens de Seconde Zone (25 points) (droit d’acheter les journeaux officiels, un jour de congé payé semestriel, etc).

    - Citoyens de Première Zone (50 points) (droit à un avocat, droit d’acheter les journeaux officiels, droit à deux heures de divertissements par semaine, droit de s’instruire)

    - Citoyens Alpha (100 points) (droits de requisitionner tout citoyens de plus basse classe, droits a la libre expression)

    Je trouve personnellement ce système extrêmement stimulant et propre a permettre le dépassement des structures sociales gauchisante crypto-communiste hérité de mai 1968. Qu’en pensez-vous ?

    Répondre

  • 5 juin 2007 15:29, par Laurent Outang

    La France aussi envisage la nationalité à points

    En exclusivité pour Bravepatrie, nous nous sommes procurés le projet de permis de séjour probatoire du Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité Nationale et la la Pureté Raciale.

    A partir du 1er mars 2008 le permis de séjour sera doté d’un capital de 6 points pendant une période probatoire de 3 ans (réduite à 2 ans pour les ressortissantes des filières Russes et Ukrainiennes).

    Le disque "A" est à apposer sur le véhicule pendant 3 ans pour tous les 1ers permis obtenus depuis cette date, 2 ans pour les ressortissantes des filières Russes et Ukrainiennes.

    Ceci s’applique au 1er permis obtenu à partir de cette date. Ce qui veut dire qu’une personne qui obtiendra son permis de séjour
    le 1er mars 2008 terminera sa période probatoire le 1er mars 2011.

    Sont concernés les immigrés qui obtiennent pour la première fois un permis de séjour, mais également les enfants d’immigrés nés en France dont les parents ont eu un permis de séjour avant le 1er mars 2008.

    A la fin de ce délai de 3 ans (2 ans pour les Russes et Ukrainiennes), si aucune infraction n’est commise, le capital de points passera automatiquement à 12. Modification à venir et applicable à partir du 31 décembre 2011.

    Exemples d’infractions donnant lieu à un retrait de point :

    - Défaut de port de la baguette ou du béret homologué : 1 point

    - Circulation sur la voie publique la nuit ou par temps de brouillard, en un lieu dépourvu d’éclairage, d’un immigré sans éclairage ni sa signalisation "A" : 2 points

    - Circulation sans motif à moins de 100 mètres de manifestation, ou tout autre rassemblement constestant l’ordre établi : 3 points

    - Non-respect des règles de priorité à l’encontre d’un Francais circulant sur un passage protégé : 4 points

    - Refus d’obtempérer à une injonction patronale, revendication syndicale pouvant porter gene ou entrave à la bonne marche de l’entreprise : 5 points

    Si une ou plusieurs infractions donnant lieu à un retrait de points sont commises pendant cette période, le délai reprend à partir de la date du dernier retrait de points.

    Exemple : j’ai obtenu mon permis le 25 mars 2008 (fin du délai probatoire théorique : 25 mars 2011). Le 30 janvier 2011, je ne cède pas le passage à un Francais de soouche, j’ai donc un retrait de 4 points, il m’en reste 2. Je dois attendre le 30 janvier 2014 pour me retrouver avec un capital de 12 points (si je ne commets pas d’autres infractions).

    Il est possible de suivre volontairement un stage de deux mois de sensibilisation à l’identité nationale. Auquel cas, 4 points sont récupérés (dans la limite des 6 points de départ ou des 12 points si c’est après la période probatoire).

    Il n’est possible de passer un stage que tous les 2 ans seulement.

    A partir de 3 points (ou plus) perdus (en une seule fois), un stage de deux mois dans un centre agréé est obligatoire dans les 4 mois qui suivent le retrait de points. On récupère ainsi 4 points (dans la limite des 6 points). C’est la date de l’infraction qui compte (au cas où elle est commise juste avant de passer à 12 points).

    Exemples de centres agréés :

    - Entreprise de l’hotellerie, du batiment ou tout autre entreprise ayant déposé auprès du service de l’Economie une demande de STOG (Service de Travail Obligatoire et Gratuit)

    - Grand auditorium Mireille Matthieu, place de la concorde, Paris (75)

    - Au lieu dit "Le paquebot", à Saint Cloud (92), pour le stage de sensibilisation à l’identité nationale précédemment cité.

    (Liste non exhaustive, ne servant qu’à illustrer la diversité de l’offre qu’a octroyé le législateur)

    Le stage de deux mois tient lieu d’amende (on paye l’amende, on paye le stage, puis sur présentation de l’attestation de stage, on se fait rembourser l’amende). Coût approximatif 230 euros.

    Si les 6 points sont retirés pendant la période probatoire (12 mois ensuite) le permis de séjour est annulé. Il faudra attendre 60 ans avant de le passer de nouveau (code et conduite).

    Info : une infraction pour fait de greve entraîne une perte de 6 points !!!! le permis est donc invalidé d’un seul coup.

    Répondre

    • 5 juin 2007 18:30, par Lee Gwann

      La France aussi envisage la nationalité à points

      Rectification : le disque "A" n’est pas à apposer sur le véhicule, mais sur le bras droit de l’immigré.

      Nos bravepatriotes l’auront sans doute bien compris.

      Répondre

    • 6 juin 2007 00:14, par Odilon de Rome-Charette

      Question de recrutement

      Et les examinateurs seront les retraités de nos armées...Ils seront à l’évidence plus à l’aise dans ces fonctions qu’ils ne l’étaient précédemment dans l’attribution des permis de conduire.
      Pour nos anciens vétérans cela constituerait une occasion inespérée d’assurer un peu plus longuement l’intégrité du territoire et la défense nationale.
      Merci Brice !

      Répondre

    • 8 juin 2007 00:19, par un patriote anonyme

      La nationalité à poings ?

      En cas de défaut de port du "A" pendant la période probatoire, nos glorieux examinateurs auront la possibilité d’attribuer deux poings dans la figure pour compenser le retrait des deux points du permis de séjour.

      Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

De plus des points seront à gagner tous les vendredis soir sur UMP1 (ex TF1). C’est Arthur qui animera l’émission, en fait c’est le principe des boîtes. 10 (...)

Un patriote anonyme

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Liens externes

Brave Patrie n'est pas responsable du contenu des sites externes.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.