Société

Emeutes oenologiques à Grenoble

La rédaction, vendredi 18 novembre 2005 - 15:41 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Plus d’un millier de jeunes (tous issus du même père d’après M. Larcher) ont impunément gâché la merveilleuse Fête du Beaujolais organisé par le Ministère de la Santé, hier soir à Grenoble.

Alors que la Bravepatrie s’évertue à proposer tout un arsenal de dispositif en vue d’intégrer les jeunes d’origine pas de chez nous, ces derniers font la fine bouche et prétexte d’un arrière goût de vinaigre fort affirmé pour entraîner le déclenchement d’un plan Vigipirate en plein milieu d’une des plus populaire fête de l’intégration Grenobloise.

Les plus haut représentants départementaux de la Police, amers et déçu, regrettent que les jeunes n’aient pas joué le jeu et ne soient pas venu pacifiquement communier avec les forces de police, qui ne sont pourtant jamais en reste lors de ce genre de manifestation.

Bilan des émeutes : un pare-brise fêlé.

Ce matin, des habitants qui redécouvraient leurs ville saccagée, laissaient éclater leur colère entre deux sanglots en hésitant pas a déclarer « La fête du Beaujolais c’est comme un second 14 juillet à Grenoble ! à travers le
Beaujolais c’est la République qui est outragée ! »

Au cour des deux années précédentes, la sortie du beaujolais nouveau avait déja été l’occasion d’affrontements limités avec les forces de l’ordre, sous le fallacieux prétexte qu’il avait un prétendu goût de merde.

JBB

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cette dépêche !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Emeutes oenologiques à Grenoble

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 24 réactions.

  • 15 novembre 2007 19:28, par rakam

    Emeutes oenologiques à Grenoble

    C’est une soirée pourri pour un vin qu’il est tout autant, mais le dispositif que va mettre en place la prefecture est quand même alarmant.

    Je cite :

    "OBJECTIFS :
    • assurer l’ordre public ainsi que la sécurité
    des personnes et des biens
    • en maintenant le caractère convivial de cet
    évènement commercial.

    1- Mise en place d’un dispositif de filtrage sur la zone « hyper-centre » dès
    18 heures le 15 novembre 2007 jusqu’à « fin de service ».
    • 2- Dix points de filtrage ( mission prise en compte par la C.R.S.).
    • 3- Trois points de prise en charge des éventuels interpellés avec véhicules
    de transport. (Mission prise en, compte par la sécurité Publique)
    • 4- Traitement judiciaire (Quart et SD renforcés).
    • 5- Un P.M.A. ( Forces de l’ordre et secours )
    • 6- Des unités ou groupes de contrôle et d’intervention tenue et civil,
    mobiles ( Mission sécurité publique).
    • 7- Réserve M.O. (Section d’Intervention et BMU)
    • Dispositions annexes :
    • Affichage de l’arrêté municipal relatif à la vente, détention et consommation
    d’alcool sur la voie publique, dans la zone « hyper-centre », sur chaque
    point.
    • Conteneurs poubelles sur chaque point de filtrage à disposition des
    policiers aux fins de stockage de bouteilles et récipients.
    • Un médecin présent dès 18 heures à l’Hôtel de Police.

    Points de filtrages
    • Point 1 : Grande Rue hauteur Rue des Clercs
    • Point 2 : Rue Lafayette hauteur Rue des Clercs
    • Point 3 : Rue Barnave hauteur Rue des Clercs
    • Point 4 : Rue Brocherie hauteur Rue du Valbonnais
    • Point 5 : Rue Renauldon hauteur Rue Chenoise
    • Point 6 : Rue Cujas hauteur Place de Berulle
    • Point 7 : Rue Guy Pape hauteur Quai Stéphane Jay
    • Point 8 : Rue Hector Berlioz hauteur passage du Palais
    • Point 9 : Passage du Palais hauteur Place de Gordes
    • Point 10 : Place de Gordes hauteur Rue d’Agier"

    Source :
    http://www.isere.pref.gouv.fr/sections/documents/dossiers_de_presse/pp_soiree_et_nuit_du/downloadFile/file/PP%20Beaujolais%202007.pdf?nocache=1195145089.5

    Répondre

  • 28 mars 2006 17:06, par un patriote anonyme

    Emeutes oenologiques à Grenoble

    Sale faschiste de merde
    ten as pas marre detre nazi ?

    Répondre

  • 14 février 2006 14:42, par danae

    Emeutes oenologiques à Grenoble

    a propos de ces emeutes oenologiques... J’étais tranquillement en train de faire la fête et donc de gouter ce "vinaigre" en compagnie d’un certain nombre d’amis, tous venus ici bas pour témoigner notre amour de la fête et des (re)trouvailles avec d’autres jeunes grenoblois, le tout dans une ambiance euphorique mais au combien non violente.... Quelle n’a pas été ma surprise de me retrouver gazée et matraquée car j’avais eu le malheur de vouloir faire la fête dans la rue, ce qui en toute logique, ce soir là, était censé se dérouler dans toutes les autres villes de france... Au mauvais endroit au mauvais moment me direz vous, mais devrais je payer pour les 4 ou 5 personnes qui ont déclenché cette émeute et me faire traiter de jeunesse avinée alors que tout ce déroulait sans le moindre tracas ? et devrais je accepter aussi de m’être fait gazée, d’avoir subi la charge des CRS alors que jusqu’à ce qu’ils arrivent, tout se passait très bien ???
    Il est bon parfois de se renseigner avant d’émettre un jugement fut il appuyé par la bonne pensée de vrais français aux vraies valeurs....

    Répondre

  • 12 décembre 2005 10:29, par Moah

    > "Emeutes" oenologiques à Grenoble

    Ayant participé à la soirée et ayant était gazé par la même occasion je suis profondément choquer par la déformation de la réalitée. Il est vrai que certaine personne ayant fêter le Beaujolais ont pris à partie les "forces de l’ordre" qui malgrès leur "courage" et "détermination" face à une petite poignée de jeune "con" qui ne savent pas faire la fête. C’est pour celà que les milliers de jeune qui soit disant disant participer à "l’émeute" se sont fait gazés sans rien n’y conprendre vu que la foule c’était très vite dissipée je pense que le soutient d’une douzaine de CRS était une priorité pour nos braves policiers alors m’en excuse d’avance mais les jeunes sont trop facilement mis en cause à l’heure actuel et à l’approche d’élection changer de sujet l’insécurité ne marcherat pas jusqu’à la fin des temps. J’ai juste une petite question : Es-que vous vous senter mieux une vos nous avoir rouler encore dans la bout à des centénes de kilometre de Grenob

    Kerbati
    Malik
    20 ans.

    Répondre

  • 25 novembre 2005 23:38, par un patriote anonyme

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Résumé des évènements place aux herbes : un camion de pomier arrive sur la place pour secourir quelqu’un. Il reçoit des bouteilles lancés par quelques individus saouls (comme beaucoup de gens) et aggressifs. Les CRS interviennent en gazant la place. Jusque là, ç’est "normal". Dans la foule tout le monde pleure, tousse... et ne pense qu’à un chose : sortir de là. On assiste à une vraie "démonstration de force" : charge massive de CRS qui matraqent à tour de bras sans chercher à savoir où ils tapent. Ils veulent justé évacuer la place (et se défouler un peu, peut être, leur ministre leur met tellement la pression). Les vrais coupables, personne ne saura jamais qui ils sont.Un ami s’avance seul, mains en l’air, dans une ruelle bloquée par les CRS, sans mauvaises intentions, juste celle de rentrer chez lui. On lui tire une flash ball dans le ventre. Assomé, il git par terre. On le traine par terre derrière le rideau de CRS où il recoit quelques coups de matraques (je sais pas si vous vous êtes déjà pris une flash ball, mais après le mataraquage n’est pas franchement nécessaire...) Sur ce, il est mené dans un camion où on lui hurle dessus, lui demandant d’avouer des faits qu’il n’a pas commis.Il fini au SAMU pour une piqure de calmants et s’en va sur conseil du medecin : "file avant qu’ils reviennent".Si ils étaient revenus, la presse n’aurai pas dit 21 arrestation mais ce serait 22 inocents qui auraient été arrétés... Mon témoignage (si quelqu’un peut le lire un jour) ne vaut pas grand chose face à celui de votre toute puissante télé ou de votre bien aimé journal mais il vous aura peut etre fait réfléchir. Pour info : une copine ayant phoographié la charge des CRS s’est fait cofisquer son appareil par un CRS... A bo entendeur, salut !

    Répondre

    • 27 novembre 2005 23:06, par un patriote anonyme

      > Emeutes oenologiques à Grenoble

      Plus rien ne m’étonnera sur le sujet depuis que j’ai vu des gendarmes mobiles tirer une grenade lacrymogène au beau milieu d’une salle des fêtes au fin fond de la campagne bretonne.

      C’était un fest-noz de village, en hiver, où n’étaient présents que des ruraux du coin. Il y avait même des personnes âgées et de très jeunes ados dans la salle. Personne n’a compris se qui se passait. Une provocation pure et simple de la part des forces de "l’ordre". C’est plutôt eux qui ont mis le désordre là où il ne se passait rien.

      Les gendarmes mobiles ont été sérieusement pris à partie sur le parking... La France est un beau pays, décidément.

      Répondre

  • 24 novembre 2005 12:12, par stéfan

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Pour information, le bilan annoncé ne prête pas vraiment à sourire.

    Un étudiant a reçu une balle de flash ball dans l’oeil. Il va perdre la vision d’un oeil et l’oeil aussi. Une partie de son visage est à reconstruire.

    Voilà ce que les médias appellent un bilan léger.

    Répondre

  • 24 novembre 2005 11:58, par Charles P.

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Vigipicrate ne s’est jamais autant justifié !!!

    Répondre

  • 21 novembre 2005 22:34, par un patriote anonyme

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Plutôt que du Beaujolais nouveau,buvez du bon ,ici il a vu le soleil ! :
    http://www.vignerons-serignan.com/index.asp

    Répondre

  • 21 novembre 2005 21:37, par un patriote anonyme

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    bandes de fachos !!!

    Répondre

  • 21 novembre 2005 00:18, par parano

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    pour une fois, on est sur que c’est des p’tits gars bien de chez nous et pas des islamistes polygames noirs juifs allemands qui foutent le bordel, je suis sur que la justice saura se montrer clémente, gloire à dyonisos...

    Répondre

  • 20 novembre 2005 14:34, par Rac

    un minimum de serieux

    ils ont meme jeté des bouteilles PLEINES ,

    ami jeune Racaille de banlieue toi qui me lit ,

    le cocktail molotov au beaujolais ,ça ne marche pas,

    et en plus ,tu risque de voir les forces de polices de notre Brave Patrie avancer à ta rencontre pour recupérer les « pas cassées »

    Répondre

  • 20 novembre 2005 09:17, par caro

    >sexisme dans la magistrature...

    Quelques nouvelles des jeunes arrêtés :

    20 ont été mis en examen (un comble pour des étudiants !) et remis en liberté

    D’après une dépêche AFP : "Selon le degré de participation dont ils sont soupçonnés, les jeunes gens ont été mis en examen pour "violences sur la force publique", "rébellion, outrages" et "violences avec armes".

    Sur les 21 personnes qui avaient été placées en garde à vue, une jeune fille a été relâchée sans être mise en examen."

    A suivre donc... bien sûr, aucun policier ni CRS n’a été inquiété pour lacrymogénéisage et tabassage de fêtards.

    Répondre

  • 19 novembre 2005 23:02, par carambar

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    question : le préfet de l’Isère entamera-t-il des poursuites contre les patrons de bistrots qui ont saoûlé ces d’jeuns ?

    réponse : noooooon ! hips !

    Répondre

  • 19 novembre 2005 20:01, par Ricar

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Pas mal, mais sans les fautes d’orthographe, c’est bien mieux :-)

    Répondre

  • 19 novembre 2005 17:13, par un patriote anonyme

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    "Au terme de vingt jours de violences dans les banlieues, Dominique de Villepin s’inquiète du "climat d’excitation" dans le pays.

    Il sent les Français déboussolés et sa majorité se raidir. "Une ambiance anti-bougnoules", dit un de ses proches.

    Jeudi encore, comme les jours précédents, Matignon a reçu quelque 2 000 courriers électroniques remplis de haine et de racisme."
    Christophe Jakubyszyn
    Article paru dans l’édition du 20.11.05
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-706693,36-711961@51-704172,0.html

    Répondre

    • 20 novembre 2005 09:38, par France profonde

      > Emeutes oenologiques à Grenoble

      "Il sent les Français déboussolés et sa majorité se raidir" :

      Ahhhh ! SalKon ferait bander la majorité ?

      mais au fait, où c’est-y qu’il la sent se raidir, sa majorité ?

      Répondre

  • 19 novembre 2005 13:38, par Valery Chierie de Destin

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    ils sont des nôôôôôôtres, ils ont cassé du flic comme les ôôôôôôôtres !

    Répondre

  • 18 novembre 2005 18:07, par Leauickque

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    Pour pouvez trouver sur mon blog un résumé de la soirée du Beaujolais à Grenoble vécu par un étudiant (moi)...

    http://spaces.msn.com/members/leauickque

    Voir en ligne : http://spaces.msn.com/members/leauickque

    Répondre

    • 18 novembre 2005 19:59, par germ

      > Emeutes oenologiques à Grenoble

      Pour les gens qui n’aurait pas le temps de lire ce fort intéressant témoignage, je vous en retranscris les passages essentiels :

      « 21h50 Je me suis séparé de mes compères pour aller voir se qui se taroder rue St Jacques, chez Annaëlle, Clém et John. Les gonzs d’en face nous ont lancés des crèpes pleines de nutella ( ce fut mon dessert) ! J’ai également eu la chance de manger des frites chez les colocs du 12. »

      « 22h25 J’ai retrouvé Aurélie et un pote à elle, on à cherché les clés de son pote, il les avaient perdues en plein milieu de la place, bonjour l’ambiance pour faire des fouilles !

      22h45 Ensuite, on est allés, avec Aurélie, chercher Charlotte et son copain Rémy. mais en vain, ils ne trouvérent pas plus que nous ! (on su par la suite que c’était à cause de mon déguisement, qui, comme son nom l’indique, me camouflé...) »

      « 2h J’ai du dormir en bas parceque j’avais prété mon pull. »

      Voir en ligne : Puissance germain

      Répondre

      • 19 novembre 2005 13:44, par Valery Chierie de Destin

        > Emeutes oenologiques à Grenoble

        Oooh eeeehhhh il sait même pas écrire eeeeh !

        Il écrit "vain" alors que c’est "vin". On lui a rien appris à l’école ?

        Répondre

  • 18 novembre 2005 17:08, par po

    > Emeutes oenologiques à Grenoble

    non non le matin tout etait nikel

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

C’est une soirée pourri pour un vin qu’il est tout autant, mais le dispositif que va mettre en place la prefecture est quand même alarmant. Je cite : (...)

rakam

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.