PolitiqueConstitution européenne

Jacques Chirac aux jeunes : “Or-ga-ni-sez vous !”

Sous le plus grand chapiteau du monde

Didier Kala, John Bigballs, Maurice Panel, Raymond Corones, vendredi 15 avril 2005 - 11:36 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

La prestation du chef de l’Etat lors de l’émission Référendum : en direct de l’Elysée hier soir sur TF1 était de très bonne facture. Non content d’avoir sans doute fait basculer les indécis dans le camp du ’Oui’, Jacques Chirac a profité de l’occasion pour répondre aux questions des post-adolescents sur un monde qui leur fait peur, et leur a demandé d’entrer franchement dans l’espérance.

La buvette élyséenne était méconnaissable. Ring central et estrades de forum athénien, à la sobriété contrastant avec les dorures de ce palais de la république, le mélange illustrait le principe même du Traité constitutionnel européen : donner à l’avenir le socle ferme des traditions.
L’avenir, il était là : 83 jeunes représentant la diversité de la France post-adolescente, les accents chantants de nos provinces ensoleillées comme ceux, plus malhabiles, de nos campagnes ou de nos banlieues. Le chandail de laine non dégrossie côtoyait le nœud Windsor, la charmante blondinette la bombe brune... Bref : une assistance aux couleurs de la France. Même Totoro se trouvait dans le public, c’est pour dire !
Face à ces futures forces vives, un président détendu et souriant a d’entrée de jeu justifié son choix de ne pas inviter de journalistes politiques à l’émission : ceux-ci n’auraient pu que mener un débat d’initiés qui aurait complexifié un texte constitutionnel pourtant limpide, et la moitié des jeunes présents avaient un Skyblog de toute manière. Ce sont donc des modérateurs issus du monde du spectacle qui ont mené, avec une sobriété remarquable, le dialogue entre le président et les jeunes, qui s’est articulé autour de trois points.

L’Europe dans le monde

Lors de cette première partie menée de main de maître par un Marc-Olivier Fogiel très convaincant en M. Loyal orange, M. Chirac a tenu a rappeler brièvement les bouleversements majeurs survenus au niveau géostratégique depuis le Traité de Rome, qui était la réponse de l’Europe à la Guerre Froide. L’émergence de nouvelles puissances font qu’il est nécessaire de s’organiser pour "lutter contre ces puissances" : ne nous leurrons pas, la Chine, l’Inde, la Russie et demain le Brésil font partie de notre axe du Mal à nous.
Dans ce contexte troublé, le président a toutefois tenu à redonner espoir à ses interlocuteurs en soulignant les atouts de notre continent : "l’Europe est la première puissance sportive du monde. Et les pâtisseries sont pas dégueulasses non plus." Ces avantages indéniables formeront donc la base d’une intégration politique et économique encore plus poussée.
Cet aspect économique de la construction européenne, qu’un certain nombre des tenants du ’Non’ dénonce avec des cris d’orfraie, ne peut d’ailleurs passer par un autre modèle que l’économie de marché puisque celle-ci "est celle qui est la plus productrice de richesses". [ndlr : amis lecteurs, si vous trouvez cette transition nulle, imaginez-nous devant la télé hier soir. Merci.]

L’emploi et l’économie

JPEG - 17.5 ko
Des questions parfois peu pertinentes

"M. le président, mon mari est laid. Que dit la Constitution là-dessus ?"

Les ficelles de la sournoise propagande noniste ont d’ailleurs été exposées au regard de tous à l’évocation de l’économie de marché. L’émission a en effet dérivé inexorablement vers des questions de politique intérieure, sans aucun rapport avec le Traité constitutionnel. Jacques Chirac ne s’est pas démonté pour autant, qui en rappelant que les questions étaient hors-sujet y a toutefois répondu avec patience, et surtout avec un argument de poids : "la politique intérieure a ses règles."
Autrement dit : il est des moments dans la vie d’une société où l’on ne peut pas tout exiger. De même, les solutions alternatives irresponsables ne pourraient en définitive que mettre ceux qui les proposent dans la merde.
Ce magistral "Pas ce soir chéri" du président de la République a rappelé à chacun que cette soirée avait pour sujet l’Europe et qu’il était déplacé de lier l’action du gouvernement Raffarin à cette question. L’atmosphère a toutefois été considérablement détendue, lorsqu’à un jeune qui avouait travailler au noir pour financer ses études Jacques Chirac a répondu en riant "Ne donnez pas de détails !". En effet, il ne valait mieux pas.

Le progrès et la justice sociale

C’est sans doute l’autorité naturelle conférée par ses sourcils pompidoliens à Emmanuel Chain qui lui a permis de recadrer le débat sur l’Europe, et les questions de droits sociaux et de développement durable.

JPEG - 12.9 ko
Jacques Chirac rassure les Français

"Il n’y aura pas plus de Turquie en Europe que
d’abandon du tri sélectif."

M. Chirac, qui a lu le protocole de Kyoto dans la langue, a rappelé sa détermination à mettre ce dernier point au premier rang des objectifs de l’Europe. Sur la question cruciale du recyclage, il a ainsi assuré un jeune écologiste qu’en concertation avec l’Angleterre la France avait œuvré à mettre l’Afrique et le tri sélectif au menu du prochain sommet du G8, et qu’enfin on saura mettre la première dans le bon container.
Autre sujet qui préoccupe les Français : l’homoparentalité. Interrogé à propos de l’article II-81 sur la non-discrimination, que certains voient comme la porte ouverte à la légalisation du mariage homosexuel et à l’adoption par des couples gays ou lesbiens, le président a rappelé que l’article II-69 sur le droit de se marier et de fonder une famille déléguait ces questions à la législation nationale. C’est un grand soupir de soulagement qui a parcouru la buvette de l’Elysée, et sans nul doute les millions de Français perplexes devant cet épisode surréaliste de Julie Lescaut : finalement, les sodomites turcs ne viendront pas jusque dans nos bras violer nos fils et compagnons. Il n’y aura pas de France Midnight Express. Ouf !

Cette émission de haute tenue aura donc désamorcé la plupart des arguments du ’Non’, qui n’ont en réalité pas grand chose à voir avec le Traité constitutionnel ou même l’Europe.
Fort de ce constat, l’Elysée envisage de ne même pas commencer sa campagne d’offrir la totalité de son temps de parole aux nonistes, tant un examen même superficiel des interrogations de ces derniers révèle que ceux-ci mélangent allègrement serviettes et torchons, et sautent du coq français à l’âne chinois sans même passer par la case Europe. Qui, il faut se rendre à l’évidence, n’intéresse pas un pékin.
Encore deux ou trois émissions de ce genre et il n’y aura même pas besoin d’argumenter pour que le ’Oui’ passe haut la main le 29 mai.
Par ailleurs, Jean-Luc Delarue ne sera plus invité à l’Elysée tant qu’il souffrira d’hyperactivité et de déficit d’attention. Ça se soigne, jeune homme.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Jacques Chirac aux jeunes : “Or-ga-ni-sez vous !”

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 29 réactions.

  • 20 juin 2006 10:49, par LANTEFO NOUKPEKOU SEN CYRILLE

    Jacques Chirac aux jeunes : “Or-ga-ni-sez vous !”

    Mr mn président
    je vous remercie sincérement pour tout ce que vous faites pour votre pays

    Répondre

  • 11 novembre 2005 18:21, par dolphijn

    besoin de la casette de l’emission !

    Bonjour,

    est ce que quelqu’un aurais enregistre l’emission ?

    si vous je suis prete à payer la casette, c’est dans le cadre d’un travail d’analyse du debat que j’en aurais besoin.

    merci !

    cadets10@hotmail.com

    Répondre

  • 1er mai 2005 01:01, par un patriote anonyme

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    A moins que NOUI

    Voir en ligne : LOL(2) :-))

    Répondre

    • 1er mai 2005 14:43, par RàC des conneries

      ha si JEAN MARIE n’existait pas

      et oui , c’est vrai que si le pen dit qu’il pleut , je dirais le contraire sous la pluie , pour ne pas etre assimilé ,et comme me la dit un ami "depuis que j’ai decouvert que Le pen CHIER ,je m’interdit de faire de meme

      quel arguments renversant ,

      non plus serieusement , les braves patriotes eux voteront pour le Oui ,car ils travaillent eux ,pas comme les Nonistes qui dépensent leurs maigres salaires ,( mérité, car ils n’ont qu’a travailler plus de 35h) ,au PMU ou au Loto ,voir dans le Percard et autre alcool pour ouvrier , HEUREUSEMENT que des braves patriotes travaillent et sont durement ponctionné pour que les Nonistes et leur tribu de momes ( ha les allocations familliales , qui font vivre comme des Pachas sans bossez )puissent cracher dans la soupe de la main qui les nourrit

      Répondre

  • 1er mai 2005 00:58, par un patriote anonyme

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    Votez NOUI

    Voir en ligne : LOL ;-))

    Répondre

    • 1er mai 2005 14:56, par RàC

      ne vous moquez pas de notre président

      ha mais je vois monsieur ou madame l’ane au nimes que vous utilisez tous les subterfuges pour faire votez les gens , mais sachez que la grandeur de notre président et la clarté de son discours ,ainsi que la finesse de sa pensée éclairant le monde tel le phare d’Alexandrie , fait naufrager , pardon l’obscurité de notre brave patrie qui refuse le moindre effort de solidarité envers ses vieux qui n’ont pas su embrasser une carriére de PDG chez Carrefour et qui lorsque la bise , non la canicule fut venu se trouverent fort dépourvus , alors je le dit sans crainte des huées des médias qui dominent l’appel du NON dans une proportion inoui , OUI ,je voterais le 29 Mai ET je vous le dit haut et fort

      Répondre

    • Merci a vous aussi

      Répondre

  • Il y a une façon simple de faire avancer notre patrie. Il suffirait de suprimer le droit de vote à nombre de banlieuzards et de rmistes et autre faineants qui ne comprenne pas les enjeux de ce référendum et de la politique en général. Le droit de vote pour ces gens ne sert qu’a se plaindre du prix des DVD porno ou de leur salaire nessessairement bas, vu ce qu’il en font. Il faut comprendre que seul le retour au travail, sans condition de temps ou de salaire permetra de nous remetre à flot face au chinois qui, eux, on compris.

    Répondre

  • 20 avril 2005 22:59, par un patriote anonyme

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    Le message est passé les jeunes se mobilisent...en musique :-))

    Voir en ligne : Alb’UMP

    Répondre

  • 18 avril 2005 19:25, par A.C. Terjii-Versets

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !" qu’y disait

    Une petite info, véritable scoop :
    Monsieur le Président de la République a décidé de décompter le temps de parole de son émission à effet de serres au camp du non. En effet, il serait injuste de le décompter au camp du oui alors que cela a abouti au contraire. Nos Bravepatriotes n’auraient pas compris.

    Le Gouvernement planche maintenant sur les modalités réglementaires relativement démocratiques d’une inversion des temps de parole : les ouiouistes bénéficieront du temps de parole des nonistes rouges tandis que ces derniers se verront attribuer le temps de parole normalement dévolu aux vrais Européens con-vaincus soustrait du temps de parole déjà utilisé par les woui. (Enfin nos Bravepatriotes auront compris).

    A.C Terjii-Versets (en mon NON propre)

    Répondre

  • 18 avril 2005 10:03, par RàC

    > enfin un média pour le OUI

    C’est avec bonheur que , je trouve enfin un média qui nous parle de l’intervention de notre bien élu , 82% de notre brave patrie, que l’on entend et voient avec toujours autant de plaisir ,
    la censure qui s’applique contre le OUI et se partisans , à sauté grace à l’intervention de ce grand brave patriote qui par la clarté de « son » , « ses » propos ,si adaptés et changeant selon les necessités de l’instant,
    alors que notre oh combien compétent Leader de la nation est intervenu dans le quasi anonymat , “j’en ai de fait loupé l’émission , c’est vous dire”
    je me felicite de l’existence de site tel que le votre ,qui survit grace à son detachement et autonomie des syndicats et autres forces gauchistes qui possédent la totalités ou presques des médias

    poursuivez notre quétes de la vérité , et de justice , pour que soit graver au fronton de notre Brave Europe ,
    Liberté de t’exploité , Egalité pour te faire chier , Fraternité pour te niqué

    Répondre

  • 16 avril 2005 17:24, par patkorat

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Ni-sez-ga-or vous !"

    "et sautent du coq français à l’âne chinois sans même passer par la case Europe"

    Heu... c’est pas plutot de l’âne francais au coq chinois cette annee ?

    Sinon Le Chi en personne qui fait face a plus de 80 lyceens en greve (dont certains font certaines choses pas tres legales, enfin on’s comprend...), donc notre guide supreme montrant la voie d’un avenir radieux a ces jeunes sauvageons ecerveles etait un moment de joie dans notre brave patrie.

    Par contre faire cela un jeudi, ca va encore etre une occasion pour ces hordes de feneants puberes de secher les cours du lendemain sous couvert de greve.

    Mon oeil oui. Pas a moi. Non non non...... heu ....Oui oui oui.

    Répondre

  • 15 avril 2005 22:24, par Franz Cedanbat

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    Plutôt enclin à voter non à quelque semaines du référendum, j’avoue que l’intervention de notre Présivingtpourcent de la République m’en a quasiment dissuadé.

    En effet, un argument de poids a été avancé : en cas de victoire du non, Il ne démissionnera pas ! Inutile donc de se déplacer ce jour-là.

    J’attends maintenant qu’il s’engage solennellement à lire le TCE avant la date du 29 mai (y’a aucune raison qu’on soit les seuls à se le taper).

    Répondre

    • 16 avril 2005 10:02, par Louis Ounon

      > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

      Pauvre naïf !
      As-tu déjà vu Chirac tenir ses promesses ?
      Il ne voulait plus être président de la république (il se présenta en 2002 uniquement pour échapper aux juges concernant son train de vie pharaonique alors qu’il était maire de Paris) mais dut céder face à la mobilisation des électeurs de gauche pour contrer l’extrême droite. (moi-même j’ai glissé un bulletin à son nom dans l’urne ce dimanche-là malgré la promesse (encore une) que je m’étais faite de ne jamais voter pour lui mais lorsque je suis allé aux toilettes, Gérard a remis sa tournée alors que j’avais dit que je ne voulais plus être resservi et puis la conso. était réglée et je ne pouvais tout de même pas refiler mon verre à Yvette qu’avait déjà bien tapé dans le fond de la bouteille...)
      Bref, faisons l’amalgame entre constitution européenne et politique française, puisque lui-même a confondu "plébiscite anti-Le Pen" et "feu vert pour une politique à droite toute" un raz-de-marée nonniste devrait le convaincre de revenir sur sa décision.

      Répondre

      • 17 avril 2005 08:25, par Cindrivani

        > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

        Oui(sic), du reste, suite à sa décision de dissoudre l’assemblée, la pertinence, le bon sens (goût ?), le courage et l’honnèteté, auraient pu le faire opter pour un gouvernement d’union nationale...
        Enfin, il n’est pas toujours facile d’être un monarque original, avec une vraie dimension de Chef d’Etat.

        Répondre

      • 10 août 2005 17:09, par jbx pour le renouveau du président

        > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !", moi c déjà fait !

        "un raz-de-marée nonniste devrait le convaincre de revenir sur sa décision."

        j’en doute !

        mais le doute est-il permis face à un président si plein d’assurances ?

        mais le manque de doute est il réel face à tant d’insuffisances ?

        ...j’en doute !

        Répondre

  • 15 avril 2005 20:57, par un patriote anonyme

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    domage que ce jeune militant de la LCR (veridique) tourangeau est un brain cassé son discourt...

    m’enfin un jeune intoxiqué a la propagande des rouges dans un debat sur l europe ou va t’on ?

    Répondre

  • 15 avril 2005 14:21, par Jean-Louis D.

    > Jacques Chirac à Emmanuel Chain : "Faites-nous ri-re !"

    On aura noté l’aura humoristique du jeune chien fou préféré de Notre Président. En effet, faire l’analogie entre le chiffre 69 et le couple n’est pas donné à tout le monde, loin s’en faut. Hier soir, il est, d’un trait d’humour saillant, allé rejoindre le club des Grands de la Drôlerie Bravepatriote : Jacques Maillot, Bernard Mabille, René Monory...

    Répondre

  • 15 avril 2005 14:10, par Robert Walser

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    Et cet hôtel qui brûle en plein Paris quelques heures à peine après la jolie intervention de Notre Président, n’est-ce pas une preuve - une preuve de plus - que cette consitution est bonne et que tant qu’elle n’est pas votée, nous courons tous les risques ?

    Que va-t-il se passer demain ? Que se passera-t-il si le NON l’emporte le 29 mai ?

    Quelle nouvelle horreur macabre viendra sonner à la porte de l’Europe ?

    Répondre

  • Je n’ai pas regardé l’émission de télé-réalité avec un sosie de notre président répondant à des questions de jeunes.

    Ce matin, un ami m’a dit que le sosie avait raconté que des sonneries, et même accusé certains traducteurs d’avoir remplacé "services publics" par SIEG.

    Y a t’il d’autres erreurs de traductions ? En connaissez vous ? Mais cela n’a pas grande importance, car cela fait longtemps que le vrai président a été enlevé par Ctulluh.

    Mes amitiés à HPL.

    Répondre

  • 15 avril 2005 13:13, par guillermo

    > Campagne pour la canonisation de Saint Jacques Chirac

    Je suis pour la canonisation immédiate de Saint Jacques Chirac. Car comme le regretté Saint Père, qui mieux que Chirac sait s’adresser aux jeunes et les faire entrer dans l’espérance ?

    Voir en ligne : Chirac, des JMJ à la canonisation

    Répondre

  • 15 avril 2005 12:43, par M. Jihesse

    Chirac : le vrai scandale !

    Le toupet de ce voyou de Chirac face à la jeune avocate...

    ça lui aurait couté quoi de lui donner un coup de main pour trouver un stage ? Et lui, tout ce qu’il a trouvé à répondre c’est que les recherches de stage des jeunes avocate voulant aller à Madrid ou Rome (en plus elle lui donnait deux voeux !!!) c’est que ce n’est pas du ressort de la Constit ?!

    Salaud de nanti.

    M. Jihesse

    Répondre

    • 3 mai 2005 15:24, par Panzer K.

      > Chirac : le vrai scandale !

      Monsieur le Président de la République Française a eu raison de ne pas lui donner un coup de main . Cette pisseuse doit se débrouiller seule pour ses stages comme pour le reste... La constitution ne va pas traiter de tous les problèmes de cette petite.

      Répondre

      • 29 mai 2005 23:17, par luc

        > Chirac : le vrai scandale !

        On ne dit pas monsieur le président de la république française passe à la télé en Suisse romande : tiens voilà le guignol qui présente son nouveau sketch, car franchement il est tout sauf sérieux ce Chirac, pas étonnant que c’est un bordel la France avec vos politiciens !!!

        Répondre

    • 6 mai 2005 00:46, par Burps

      > Chirac : le vrai scandale !

      A merde le super plan, dire que j’ai raté cette émission !

      Bon c’est quand la suivante ?

      Répondre

  • 15 avril 2005 12:02, par cedrosolo

    > Jacques Chirac aux jeunes : "Or-ga-ni-sez vous !"

    Encore une fois, merci à vous, Braves Patriotes, de vous tenir droit et d’airain face aux monceaux d’horreur déversés chaque jour par les apparatchiks nonistes. Vous faites un travail formidable en contournant l’omniprésence du NON dans les médias traditionnels via l’outil du peuple : l’Internet. CAR on le sait peu mais sans Constitution, pas d’internet et sans internet, pas de ouiouistes pour combattre les nonistes. Donc, et c’est là que je veux en venir : sans Constitution, c’est la victoire du NON...et comme vous le dites si bien, une grèle (digne des meilleurs passages bibliques) d’homosexuels et de égorgeurs de fils et de compagnes et de tisserands chinois déloyaux s’abattra sur l’Europe. Et feront-ils la différence entre les Nonistes et les Wiwistes à l’heure de la Grande Délocalisation Suprême (mais, relisez la Bible, c’est dans l’Apocalypse) ces Barbares ? Que non (c’est le cas de le dire car, je vous le dis, sur certains sujets, il faut pourtant savoir dire NON).
    Sus au NON à la Constitution et vive notre Brave Patrie digne et fière

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Mr mn président je vous remercie sincérement pour tout ce que vous faites pour votre pays

LANTEFO NOUKPEKOU SEN CYRILLE

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.