Economie

Ils refusent notre beau CPE...

Les jeunes sont des veaux.

Juan Marcos Von Braun, mercredi 22 mars 2006 - 17:42 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Malgré les efforts pédagogiques de notre Premier Ministre, et la légitimité naturelle qui entoure l’ensemble des décisions prises depuis 2002 par notre gouvernement, une certaine jeunesse désoeuvrée perturbe, par ses braillements incompréhensibles, notre beau début de printemps. Comment ne pas voir, derrière ces manifestations soi-disant spontanées, la main crochue et poilue du komintern ?

C’était il y a maintenant dix jours.
Un dimanche soir. A l’heure où chacun, les yeux encore emplis des moments magiques offerts par l’émission Vidéo-Gag, porte son attention sur le journal télévisé de 20 heures pour glaner les quelques informations lui permettant d’être pleinement opérationnel et productif durant sa semaine de travail, notre Premier Ministre s’était adressé à la patrie, la regardant droit dans les yeux.

Le propos de son intervention télévisée : le contrat première embauche, familièrement appelé « CPE ». Un petit amendement de pure forme au projet de loi sur « l’Egalité des Chances ». Une broutille bêtement technique permettant à l’éditeur Dalloz d’économiser du papier dans sa prochaine publication du Code du travail - et de sauver ainsi 148 hectares de forêt suédoise, développement durable oblige. Et pourtant, déjà, à cette époque, les germes d’une critique s’étaient fait jour. « Précarité », « Discrimination anti-jeunes », « Emploi au rabais », « La Suède rien à foutre », et autres arguments égoïstes, n’avaient pas manqué d’être soulevés par certains mauvais esprits dont les intentions auraient alors dû nous inquiéter...

JPEG - 12.8 ko

M. de Villepin avait pourtant enrobé son propos de nombreux gestes affectueux...

Mais M. de Villepin aura tenu bon pendant les vingt minutes d’une interview - exercice périlleux - conduite par une Claire Chazal retorse. Ne se laissant à aucun moment déstabiliser par l’impertinence fameuse de la journaliste militante, par ses questions pleines de sous-entendus hostiles, notre Premier Ministre avait esquivé avec talent les chausse-trappes dialectiques élaborées par les équipes d’analystes impitoyables qui composent la rédaction du « 20 heures » de TF1. Enchaînant des phrases parfaitement articulées, martelant sans relâche ses idées face à une présentatrice bien décidée à ne pas lui laisser la parole, agrémentant son propos d’exemples bien sentis et de tournures de phrases pas piquées des vers, M. de Villepin offrait, à la France qui bosse, la bouffée d’oxygène dont tentent trop souvent de la priver les éléments parasitaires qui dénigrent l’action de notre gouvernement.

JPEG - 65.9 ko

Les manifestations des jeunes sont rythmées par des slogans d’une rare violence

A la lumière des ces instants de vérité, le triste spectacle auquel notre pays aura assisté impuissant durant ces derniers jours est proprement incompréhensible. Ne tournons pas autour du pot : la jeunesse est en passe de plonger notre patrie dans un climat insurrectionnel.

Le sang froid de notre gouvernement, soucieux de ne pas réprimer trop durement les errements actuels de notre progéniture, ne doit pas faire oublier les cadavres des CRS massacrés à la hache par des manifestants surexcités, les voitures brûlées par des militants lycéens déchaînés, et les papiers gras que ne manquent pas de laisser traîner derrière eux les grévistes qui défilent dans nos rues, perturbant sans vergogne la circulation automobile des honnêtes gens.

Mais peut-on seulement croire que nos enfants soient, naturellement, portés à de tels comportements extrémistes ? Comment admettre un instant que notre progéniture puisse, d’un seul coup, sans prévenir, ainsi défier le simple bon sens de ses aînés ? On le sait bien, les jeunes sont loin d’être des individus irréprochables : avachis baskets aux pieds dans des canapés tâchés de ketchup, ils consacrent les nombreux moments d’oisiveté qu’offre leur vie d’étudiant à s’adonner à des pratiques solitaires en s’abreuvant des utopies moisies distillées par Manu Chao ou Raphaël. Eternels fardeaux pour la société et leurs parents, aux cerveaux rendus stériles par la propagande collectiviste d’un corps enseignant jospino-stalinien, nos enfants sont, pensait-on, davantage bêtes que méchants. Mais alors, comment expliquer ce soudain accès de violence qui s’empare de nos jeunes ?

Comment expliquer que des citoyens en devenir se permettent de contester le contenu d’un amendement proposé un vendredi soir à 17 h 45 par un gouvernement tentant en catastrophe de rattraper quatre années de débâcle marquées notamment par une raclée référendaire et une éradication des ses présidents de conseils généraux et régionaux ou du moins ceux ayant survécu à la canicule, n’ayant pas recueilli l’avis préalable du Conseil d’Etat ni fait l’objet d’aucune concertation avec les partenaires sociaux et voté en employant l’article 49-3 par un parlement à la botte élu dans la foulée d’un président désigné par le peuple sur un malentendu avec un score plus suspect encore que celui de son homologue bielorusse de la loi, expression de la volonté populaire ?

Ne sont-ils pas l’objet d’influences néfastes émanant de groupuscules d’opposition aux intentions inavouables ? Se pourrait-il que, tapie dans l’ombre, une certaine gauche revancharde ose ruminer des ambitions électorales ? Ou pire encore, certains mouvements crypto-centristes n’oeuvreraient-ils pas à saper les efforts de notre majorité d’union populaire ?

JPEG - 6.6 ko

Emportés par la spirale nihiliste, les jeunes n’hésitent même plus à tutoyer notre Premier Ministre

Il est désormais impossible d’ignorer la ruse ourdie par les forces du déclin, ces partis politiques et ces syndicats que l’on avait cru rayés de la carte en 2002 et qui, fourbement, ont malgré tout continué à instiller leurs idées malsaines dans l’esprit de nos concitoyens les plus vulnérables : les enfants. Cette menace, dont Bravepatrie.com s’est toujours fait l’écho en se heurtant le plus souvent à une indifférence insouciante, est aujourd’hui bien réelle, et le vecteur de ce nouveau danger porte un nom : le jeune.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Les jeunes sont des veaux.

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 177 réactions.

  • 7 janvier 2008 18:48, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    Les jeunes vous pissent à la raie... bande de vieux boucs à la bite ramollie (je dis "vieux boucs", mais je devrait plutôt parler de "vieux boucs aigris"). L’avenir de notre pays ne vous appartient pas. Il ne vous a d’ailleurs jamais appartenu. Vous étiez trop occupé à vous sucer le bout. Ce n’est pas ce genre d’article qui va nous donner plus de d’énergie. Dire que je bosse pour payer vos retraites...

    Répondre

  • 5 novembre 2007 18:51, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    C’est assez rigolo ce site. En si peu de lignes, cela fait un effet "boeuf" ou "beauf"

    Répondre

  • 14 mars 2007 13:12, par duga

    Les jeunes sont des veaux.

    Le jeune est complètement con, c’est sûr. Mais qui a mis la France dans cet état et mis en place le système dans lequel le jeune s’est dévelopé ? Les vieux cons de parents du jeune. Conclusion : tout le monde est con.

    Répondre

  • 4 janvier 2007 23:10, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    Ca c’est bien vrai que les jeunes sont idiots

    Répondre

    • 9 mars 2007 21:48, par A.

      Les jeunes sont des veaux.

      En plus ils n’ont aucun avenir.

      L’avenir de la France, ce sont les vieux !

      Répondre

    • 7 janvier 2008 18:50, par un patriote anonyme

      Les jeunes sont des veaux.

      vieille bique. c’est qui qui te permet de t’acheter tes couches pour tes fuites ?? C’est le jeune con du coin de la rue...

      Répondre

  • 12 décembre 2006 23:19, par Ocséna

    Les jeunes sont des veaux. mais les journalistes aussi

    Comment croire que, dans notre société, les enfants ne sont pas dénaturés petits ou les journalistes pourris aussitôt grands

    Avant même de savoir que nos ancêtres étaient les Gaulois, les enfants ont appris que prix de vente moins prix de revient égale bénéfice. C’est bon pour leur cerveau, ça les rend au pire matérialistes.
    - Dans ces conditions de parfaite maîtrise arithmétique au départ, un journaliste adulte devrait te dire sans barguigner ce que valent les candidats à la présidentielle, combien paient l’ISF, et quel est leur bénéfice.
    - Eh bien,voilà que dans les journaux, soudain, ils ne connaissent plus du tout les règles du calcul. Silence.

    Qu’à cela ne tienne, demandons aux copains ! : En dehors d’Arlette et de Marie-George, d’après vous les gars (les filles aussi), qui donc (au pluriel) "sont" astreints à l’impôt sur la fortune, qui (au singulier) a en plus un yacht et qui (un autre)a en plus des chevaux ?

    Voir en ligne : http://ocsena.ouvaton.org

    Répondre

  • 11 décembre 2006 15:18, par giscougne

    et les vieux sont des porcs

    votre bêtise me répugne !

    Répondre

    • 3 janvier 2007 17:07, par Le Vieux Duc de Millau

      et les vieux sont des porcs

      Cher Giscougne,

      De mon côté, ce n’est pas votre bêtise, mais plutôt votre stupidité qui me répugne.

      Je vous suggère de relire une seconde fois cet article, et de lire attentivement les autres articles et aussi les commentaires de ce site.

      Une révélation s’offrira alors à vous, et vous comprendrez ce que sont les vrais valeurs du vrai pays décrit dans ces pages.

      Bonne lecture !

      Répondre

  • 30 novembre 2006 19:50, par vivlagauche

    Les jeunes sont des veaux.

    n’avez vous pas honte d’une telle mauvaise foi ?

    Répondre

  • 17 octobre 2006 09:20, par chiquino dao brazil

    Les jeunes sont des veaux.

    Très bon article dénonciateur du système en place !

    Par ailleurs, c’est marrant de voir les réactions des lecteurs qui ne voient pas le sens critique et ironique de cet article, derrière l’aspect provocateur du titre et du texte...

    Incultes, sans critique, ignorant l’orthographe, se fondant dans la masse :

    Finalement, les jeunes sont peut-être vraiment des veaux...

    Répondre

    • 3 décembre 2006 17:52, par juju

      Les jeunes sont des veaux.

      mouhahahahahah exact, ce sont des veaux qui écoutent ce que leur disent les médias, qui sont eux les premiers manipulateurs...

      Répondre

  • 13 septembre 2006 01:57, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    des cadavres de crs massacrés à la hache ? il existe des asiles et j’espère qu’il yaura encore de la place pour vous.
    j’emmerde la patrie,et les nazillons de votre style ,l’ecrasante majorité des patrons n’est pas resté passif sous l’occupation non ils ont aidés vos modèles:Papon,Déat,Doriot,himmler et bien d’autres...
    bizarrement la presse des marchés financiers qui a activement collaboré,est passé en travers des mailles du filet,pour votre plus grande joie !

    Voir en ligne : Quand les détenteurs d’une carte de presse seront munis d’un cerveau...(pour les militaires c’est mort)

    Répondre

    • 3 décembre 2006 17:56, par juju

      Les jeunes sont des veaux.

      tu veux dire quoi là ?! dis donc parler avec toi de politique, ça doit etre digne d’un vidéo gag !!!! on doit bien se marrer avec des inépties de ce genre. en même temps c’est triste pour toi.
      ps : tu votes dis ?

      Répondre

  • 9 juillet 2006 17:35, par moeffe

    Les jeunes sont des veaux.

    tous ces fainéants de jeunes dans des camps de travail pour leur apprendre à vivre !
    il paraît que c’est une activité qui rend libre !

    Répondre

  • 20 juin 2006 22:59, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    Tout à fait d’accord avec vous, je suis jeune, j’ai 16 ans et j’ai honte de ma génération, mais il faut savoir que tout cela n’était qu’un mouvement de foule orchestré par la gauche et les syndicats afin de se donner une certaine importance. néanmoins je ne suis pas d’accord avec vous sur ce que vous avez dit à propos du gouvernement, pour deux raisons :

    - La première c’est que lorsque l’on dirige un pays il ne faut pas se laisser influencer par une masse de crétins, ici les jeunes, et ça le gouvernement n’a pas su tenir son rôle.
    - Cela nous ammène au second point, je suis d’accord avec Le Pen ( et pourtant je ne suis pas Français complètement) lorsqu’il dit que la seule personne qui dans cette crise a su tenir son rôle, c’est Dominique De Villepin, en effet, les Chiracs et compagnies se sont tous "tirés" en prévision de la catastrophe.

    Répondre

  • 13 juin 2006 11:57, par unjeuns bientôt vieux

    Les jeunes sont des veaux.

    facile de critiquer la masse contestataire plutot que d’avouer que nos classes politiques (gauche comme droite, d’ailleurs même le clivage gauche-droite n’est pas représentatif de la jeunesse d’aujourd’hui) est lassant, s’imposant éternellement depuis la cinquième république comme les seuls partis pouvant diriger la france alors qu’il souffle un vent de social libéral dans toute l’europe, bien plus représentatif des ambitions de chacun.

    Ainsi je me permettrais de corriger la fin de votre article en soulignant que le danger n’est pas le progrès, illustré par la jeunesse mais les conservateurs qui enlise la france ds un bourbier réactionnaire énervant, lassant, non-productif.

    Car ce n’est certainement pas une personne malmenant la jeunesse française qui saura lui parler d’avenir.....

    Répondre

    • 20 juin 2006 23:03, par un patriote anonyme

      Les jeunes sont des vieux avant l’heure !

      Il est pitoyable de constater que les jeunes Français ne rêvent que de sécurité dans leur avenir, ils veulent le beurre et l’argent du beurre, alors que ce sont des incompétents, des crétins et des ignares. Les jeunes d’aujourd’hui ne rêvent plus, ne pensent plus, ne sont plus téméraire, entreprenant et n’osent plus rien, mais je tiens à dire que ce n’est pas avec une mentalité comme ça que l’Europe s’est construite, preuve évidente qu’elle est en pleine décadence.

      Répondre

  • 24 mai 2006 11:40, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    mdr quoi.....pas mal le site

    Répondre

  • Huhu qu’il est drôle cet article ! ^^
    La photo du blogger m’a fait très peur et, étant une brêle en matière de 2nd degré, j’ai douté à plusieurs reprises ...
    Bravo pour cette finesse !
    Je vais m’attarder sur votre site ...

    (et si vous êtes de gros facho et que je n’ai rien compris aux messages cachés dans le message caché, allez au diable :D)

    Le seul commentaire que j’ai à faire sur le CPE : je souhaite à tous les jeunes qui ne sont pas allés manifester de subir un long et pénible chômage ou un licenciement abusif ... et qu’ils en arrivent à s’en plaindre (ça leur fera les pieds, bande de gamins pourris gatés v__v).

    Répondre

    • 12 mai 2006 23:53, par un patriote anonyme

      Les jeunes qui n’ont pas manifesté sont des veaux.

      il y a des jeunes qui n’ont pas manifesté. c’est méme une majorité. ils savent tres bien ce qu’est le chomage mais ils se rendent aussi compte des difficultés des entreprises et surtout ont la tete assez sur les epaules pour ne pas croire à la demagogie des staliniens. ils savent que nous vivons dans une société ou rien n’est acqui et que ce n’est pas en saccageant les facs ou les lycées que demain tout sera plus facile. j’ai honte de notre france lorsque je vois cette jeunesse égarée par les discours gauchistes tomber dans la destruction aveugle.
      tout cela a encouragé les agressions et les vols qui ont explosé pendant ce mois de chaos. il suffit de voir ce qui s’est passé avec ces hordes venues de banlieues pour depouiller avec la bénédiction des leaders gauchistes. mais la france va se reveiller. pas mal sont en train de comprendre qui peut sauver la situation et remmettre de l’ordre. on verra bien qui rira le dernier. LL. landes

      Répondre

    • 20 juin 2006 23:06, par un patriote anonyme

      Les jeunes qui n’ont pas manifesté sont des veaux.

      Le chômage et les stages à répétition, c’est tout le monde qui va le subir, sauf les fils de bourges , prinpaux manifestants, car eux ils auront toujours "papa, maman" pour les aider, mais les jeunes des banlieus eux, tintin, en somme merci les petits bourges qui se veulent socialo mais se sont montré d’un égoîsme sans pareil.

      Répondre

  • 10 mai 2006 08:28, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    Il me semble que la connerie n’a pas de limite, toi qui prône la légitimité du gouvernement, essaye de vivre comme un étudiant pendant ne serait-ce qu’un mois en france et la tu verra à quel point l’Etat Providence n’en a rien à foutre. Il se cache dérrière des textes de loi et autres amendements qui ne font que limité de plus en plus la libérté. Vivement la chute du modèle social français pourrie jusqu’aux os qui n’a fait que faire sombré de plus en plus la france et la faire passé pour un guignol au yeux du monde. Alors toi qui reproche au jeune d’être des veaux, souviens toi que tu est un vieux con !!

    Répondre

  • 2 avril 2006 20:44, par GI joe

    Les jeunes sont des gros veaux.

    Oui surtout cette jeune fille que l’on a pu voir dans l’émission spécial CPE proposé par Meuh 6 cette après midi.
    A seulement 15 ans la petite miss dont le père est designer, revête son habit de teufeuse à 2 francs et se permet d’aller bloquer des collèges.
    Non mais ! Pourquoi pas les écoles primaires et les maternelles pendant qu’on y est !
    Avec un avenir entièrement assuré par papa ( il fallait voir les images du luxuriant appartement parisien dans lequel crèche cette famille) qui mérite lui aussi une paire de claque pour son laxisme éducatif , elle trône en tête de cortège sur un camion sono à balancer tout un tas de slogans à faire trembler un téléteubiz alors qu’elle vient de redoubler sa 4ème ! Petite conne va ! arêtes d’écouter du hard-core car tu deviens sourde et laisses donc la place à ceux qui ont un vrai discour.

    Répondre

  • 2 avril 2006 19:49, par X-trème

    Les jeunes sont des veaux ?

    n’importe quoi !!!

    Répondre

  • 1er avril 2006 18:46, par un éleveur de bétail

    Notre jeunesse part à veau-l’eau...

    Eh oui, voilà ce qui arrive quand on dresse mal son bétail... il faut une éducation plus stricte à toute cette jeunesse en perdition. Déjà, il faudrait supprimer les facs, surtout celles de Lettres, où se fomentent, sous la coupe de profs syndicalistes et gauchisants, des idées néfastes pour l’équilibre des jeunes. Je propose dans un premier temps qu’on abolisse l’Université et qu’on octroie d’office un CPE à tout détenteur du bac n’ayant pas réussi un concours à Science Po ou à une autre grande école. Des aménagements au contrat seront prévus pour les détenteurs d’une carte de l’UMP. Quant aux récalcitrants, ils seront envoyés à l’armée. On ne manque de toute façon pas de solutions (ni de CRS) dans notre beau pays, ce qu’il faut, c’est de la fermeté, sans laquelle aucun dressage n’est possible !

    Répondre

    • 7 avril 2006 18:18, par Vic

      Notre jeunesse part à veau-l’eau...

      Enorme je suis fan !
      Abolissons les cheveux long est gras, le tabac a roulé, tout les disques de SKA, les écharpes sales portées en plein printemps, les phrasés de certains dit JEUNES COOL.

      Retour a l’ordre : cheuveux court, rait sur le coté, pull bleu porté sur les épaules, disques de Sardou, POUR TOUT LE MONDE !

      Répondre

    • 20 juin 2006 23:10, par un patriote anonyme

      Notre jeunesse part à veau-l’eau...

      Mais un prof ne peut-être que de gauche, car il vit dans un monde auquel le commun des mortels n’a pas droit, sécurité de l’emploi, 5 mois de vacances etc.., mais cette personne oublie que ce sont les gens qui travaillent dans le privée qui payent son salaire, en somme le fonctionnaire(pas tous) profite de la misère de ceux qui triment.

      Répondre

  • 30 mars 2006 20:25, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    pitoyable , ce genre d’article donne la nausé !!!!!

    Répondre

  • 30 mars 2006 16:36, par vieux veau

    Les jeunes sont des veaux.

    evidement que les jeunes sont des veaux . sinon ce seraient des vaches ou des taureaux

    Répondre

  • 30 mars 2006 10:36, par RàC AITAIPABOAVOUAR

    Les jeunes sont des veaux et mal entendants en plus

    oui, un quiproquo à eu lieu hier , lorsqu’un plaisantin à hurlé

    "PRENONS TOUS LA BASTILLE "

    La jeunesse devoyé par le tout porno et les oreilles passablement abimées par l’abus de casque MP3 ont compris

    " Prenons nous tous la pastille !"

    les scénes d’une rare insanités qui s’en sont suivis se passe de commentaires,moi meme ayant échappé ,grace à une totale absence d’hygiene entretenu depuis 15 ans , au déshonneur de la servilité la plus totale

    certains membres des forçes de l’ordre ayant fait tomber la coquille et le caleçon Type F1 MODEL : 69/001

    Le chaos regna jusqu’a ce que les canons à eaux entrent en actions

    il n’est que tant qu’une procession se fasse de Italie à Sacré Coeur pour réparer les fautes du peuple de la Brave Patrie

    Répondre

  • 29 mars 2006 13:33, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des feignants

    comment s’étonner du taux d’illetrisme quand on voit comment est bafoué la liberté d’étudier ?
    nous nous enfonçons toujours un peu plus. combien va couter le saccage de nos ecoles publiques ?
    la propagande d’extreme gauche progresse à chaque fois que le gouvernement cherche à améliorer la compétitivité des entreprises.
    pourquoi ce gouvernement n’a pas le courage d’employer la force contre ces collectivistes qui n’ont compris que l’URSS était morte ? on est dans de sales draps.
    on voit les effets du "il est interdit d’interdire". les manifestants s’entretuent maintenant pour des telephones portables.
    l’anarchie est là. il n’y a plus que l’armée pour remettre de l’ordre.

    Répondre

    • 29 mars 2006 18:41, par Lady Darkstone

      Les jeunes sont des feignants

      Pfarfaitement !

      Tous des empoirés ces jeunes ! C’est à rien y comprendre....
      Bientôt, à cause des grèves des facs, le taux d’illétrisme des BAC+2 va définitivement passer la barre des 20% Quelle catastrophe : Le Bac ne vaut vraiment plus rien de nos jours.

      Et quand je pense à tous ces lycéens qui défilent, la, ces gamins de 16 -17 ans, hin ! Eux aussi : ILS n’avaient qu’a pas voter Chirac en 2002 ! Non mais oh, il faut savoir ce que l’on veut.

      Il faut améliorer la compétitivité des entreprises en leur permétant d’embaucher ou de licencier suivant un taux au prorata du cac 40. Je dirais : autorisation de licencier sans indemnités 10% du personnel en cas de chute de 1.5 point.Ca me parrait honête : et, en plus, ça permettra aux patrons de faire dans leurs entreprises le tri entre les salariés qui travaillent bien et ceux qui sont improductifs. (c’est à dire : les négros, les rebeu, les jeunes, les vieux, les femmes, les enfants de 14 ans : comme il est vrai que la mirifique loi de l’égalité des chances va permettre cette chose la aussi.)

      Sinon, pour le problème des manifestations et des trois millions de personnes dans les rues, j’ai une idée simple et efficace (certains me traiteront sans doute d’extrémiste, mais avouez que la situation est d’extrèeme urgence) : déclarer les syndicats illégaux et mettre tous cette pietaille de gauchistes en taulle, dirigents étudiants compris.
      Et si le peuple n’obtempere pas, nous avons toujours la bombe H !


      Ah, une seconde... notre envoyé spéciale à la fac d’Aix en Provence nous informe qqu’un jeune pirate informatique est à deux doigts de se demander s’il n’est pas temps pour lui de couper toutes les communications intra et internet du gouvernement pour faire tourner en boucle sur l’intégralité des ordis une chansonette (un euro) dont les paroles serainet les suivantes : "Ah ça ira, ça ira, ça ira ! Les contrat Villepin à la lanterne, Ah ça ira, ça ira, ça ira ! Les contrat villepin on en veut pas. Et si il n’écoute pas la rue, on ira lui botter le."

      La vie est belle, le chwanana est grand.
      Et n’oubliez pas : faites confiance aux politiques et aux patrons, ils savent mieux que vous ce dont vous avez besoin !

      Lady Marwina Darkstone.

      Répondre

      • 19 avril 2006 22:25, par justine

        Les jeunes sont des feignants

        "Et quand je pense à tous ces lycéens qui défilent, la, ces gamins de 16 -17 ans, hin ! Eux aussi : ILS n’avaient qu’a pas voter Chirac en 2002 ! Non mais oh, il faut savoir ce que l’on veut."
        C’est sur qu’a 16-17 ans ils ont eu le droit de voter en 2002...

        Répondre

    • 29 mars 2006 19:17, par un patriote anonyme

      Les jeunes sont des feignants

      Ne craignez rien Madame, nous avons la situation en mains.

      Répondre

  • 28 mars 2006 15:51, par Silvio Musso les Nids

    Le Professeur Machin a disparu...

    Et c’est bien dommage, car notre valeureux Premier Ministre aurait besoin d’un expert en plan B.

    Au fait, très jolies les nouvelles réclames !!

    Répondre

    • 29 mars 2006 13:44, par Professeur Wzftufjhz

      Le Professeur Machin a disparu...

      Faux, monsieur , si je me fais actuellement discret , c’est que mon plan B a été RECU par le gouvernement que nous travaillons actuellement à sa mise en oeuvre .Certes, il a subit quelques modifications modestes , mais l’esprit reste le même.Nous avons en effet découvert qu’il existait un autre objet présentant les même qualités que la Banane(béni soit son nom) ( pour mémoire 1:sécabilité infinie,2:rapide putréfaction ,3:biodégrabilité, 4:transportabilité ,5:provocatibilité du désir et du bien-être chez le singe,6 :autres qualités),les même qualités que la Banane,disais-je, pour remplacer l’ Euro dont la scandaleuse surrévaluation par rapport au balaoueke zambase et au yozo chinopais, sabote nos capacités exportatives et fait de nos jeunes une main d’oeuvre hors de prix sur le marché du travail intergalactique. Ce miracle économique a un nom , c’est la chansonnette au format MP3.Le principe est très simple : une chansonnette vaudra désormais un euro ,un film remplacera le billet de 10 ou de 50 ,ça dépendra de son filmigrane. Dès 2010, les salaires et prestations seront payés en chansonnettes par les entrepreneurs-forces vives de notre Bravepatrie, chansonnette qui pourront être stockées sur des portes-monnaies MP3 ou déposées sur des compte en banque sonore en ligne. Il y aura sans doute un trafic de fausses monnaies, mais grâce aux DRM , ces fausses coupletures seront rapidement repérées et détruites.Je vous conseille donc d’investir dès aujourd’hui dans la chansonette MP3 avant que les spéculateurs n’en fassent grimper le prix. Si vous disposez de 742500 Euros, je vous conseille d’investir cette somme dans les 750000 chansonnettes du catalogue sony, particulièrement bon marché actuellement puisqu’elles se négocient à 0,99E pièce et vous promettent un gain garanti de 7500 E dès que la seconde phase de mon plan MP3 sera mise en oeuvre.

      Professeur Wzftufjhz

      Répondre

      • 29 mars 2006 14:53, par Silvio Musso les Nids

        Le Professeur Machin a disparu...

        Je suis rassuré de vous retrouver, Professeur. La Brave Patrie a besoin d’esprits brillants comme le vôtre. Votre plan est tout simplement exceptionnellement bien conçu. Notre Premier Sinistre ne peut que se rallier à vos conclusions, je n’en doute pas !!

        Répondre

        • 29 mars 2006 18:41, par Pr.W.

          Le Professeur Machin a disparu...

          N’est-ce pas ? et comme il sera beaucoup moins risqué , mais beaucoup plus rentable, de trafiquer du MP3 que des stupéfiants, on pense éradiquer ainsi le trafic de drogue dès 2008.

          P.W.

          Répondre

          • 29 mars 2006 18:49, par Pr.W.

            Le Professeur Machin a disparu...

            P.S.

            D’ailleurs, si vous suivez un peu l’actualité , vous vous apercevrez que l’on commence un peu à parler de mon C.P.E. (Chansonnettes Pour l’Emploi)dans les médias.....

            Pr.W.

            Répondre

  • Bien sûr que les jeunes sont des veaux, mais j’ajouterais par souci de pluralisme que leurs parent aussi.

    C’est ce que doit penser le sympathique et par ailleurs bel homme Michel Polacco, directeur exemplaire de la radio libre France-Info, qui lui n’a rien du spécimen bovidé. Rien... mais quand même... lisez plutôt : N’écrivait-il pas dans un accès de mélancolie récemment à un auditeur "Je sais critiquer mon équipe, je sais avoir tord, je sais aussi brutaliser ceux qui pourraient essayer de m’impressionner ou me menacent des foudres de tel ou tel pouvoir.".

    Vous l’avez lu comme moi, le dirlo sait à peine écrire, mais ce n’est pas le plus grave. Aiguillonné par cet indice saisissant, faisant peser un ford (hi-hi !) soupçon d’imposture, nos équipes de reporters bénévoles ont mené l’enquête. Et le résultat est édifiant...

    On vient en effet de découvrir, à l’occasion du procès-fleuve de Mr Moussaoui suite aux événements du 11 septembre, où il est beaucoup question de permis de pilotage d’avion et de contrefaçons en tous genres, que monsieur Polacco a falsifié son permis de voler dans les airs ! Micky les gros bras, Mitch l’albatros ne sait pas plus piloter un appareil ailé que Daniel Bilalian assurer une interview en duplex ! Il papillonne même de cruelles rumeurs dans le milieu particulièrement viril des équipages d’avion, selon lesquelles le directeur de France Info aurait plus d’une fois souillé la cabine de pilotage pendant l’examen de passage, pleurant comme une toute petite miche molle effrayée par le bruit de l’appareil, son vertige et la prise d’altitude aussi.

    Aîe Aïe Aîe !
    Cotisons-nous mes fidèles jouvanceaux, et achetons, en même temps qu’un petit livre "Le Journalisme pour les Nuls", une version allégée de Flight Simulator à Micky, ou dois-je dire...

    Voir en ligne : Michou ?

    Répondre

    • 28 mars 2006 15:00, par un patriote anonyme

      Les jeunes sont des veaux mais pas Michel Polacco.

      mouais, pas grand intérêt, et pas le moindre rapport avec avec l’article sur le CPE. revoyez vos transitions.

      Répondre

      • mnon, cet article a un incroyable et évident intérêt - certainement le plus grand article engagé depuis le J’Accuse de Zola - pertinent au niveau littéraire comme sémantique, et un rapport évident avec avec (pour reprendre votre votre bégaiement d’im- d’im- d’impuissant à petites boules donneur de de leçon sta sta stalinien) l’article sur le CPE (la preuve : dans CPE il y a "C" comme "Cow" en anglais ce qui veut dire ’les jeunes sont des veaux d’après Michel Polacco’ en français et il y a "P" comme dans... "Polacco" ! Quant au ’E’ c’est limpide il veut dire : "Et oui c’est évident").

        Vous ne me ferez pas taire, tels ces immondes think tanks altermondialistes essayant en ce moment-même de discréditer le dernier flamboyant roadbook de Bernard-Henri Lévy.

        Et voici une transition de style pour vous : prout’ !

        Répondre

        • Je suis d’accord avec Benny et je trouve qu’il vous a répondu dignement, ignoble lâche qui ne signez même pas vos quolibets.

          Continuez à vous battre nous sommes des milliers à vous lire, Benny !

          Le rapport avec Polacco est pourtant évident ça tombe sous le sens commun rationnel !

          Répondre

      • 28 mars 2006 18:11, par Benny

        Je suis d’accord avec Benny !

        Je suis d’accord avec Benny et je trouve qu’il vous a bien mouché, ignoble lâche qui ne signez même pas vos quolibets.

        Continuez à vous battre nous sommes des milliers à vous lire, Benny !

        Répondre

      • 28 mars 2006 18:13, par Benny

        Je suis d’accord avec Benny !

        Je suis d’accord avec Benny et je trouve qu’il vous a répondu dignement, ignoble lâche qui ne signez même pas vos quolibets.

        Continuez à vous battre nous sommes des milliers à vous lire, Benny !

        Le rapport avec Polacco est pourtant évident ça tombe sous le sens commun rationnel !

        Répondre

        • 28 mars 2006 20:24, par un patriote anonyme

          Je suis d’accord avec Benny !

          Mon pauvre Benny,
          J’ignore si votre pseudonyme est emprunté au défunt comique anglais Benny Hill ou au petit Oui-Oui, mais j’aurais juste un conseil à vous donner : la prochaine fois, soyez gentil de prendre vos gouttes et votre suppositoire avant d’écrire, vos "articles" en seront peut-être plus pertinents.

          Quant à vos gentillesses sur ma sexualité qui selon vous aurait un certain rapport avec mes opinions politiques ("impuissant à petites boules donneur de leçon stalilien") et à votre explication du sens de CPE (tenez, en voici d’autres : couilles poilues enrubannées, cloporte puant extrémiste, caca pipi d’élephant, etc. amusant, hein ?), elles témoignent certainement d’un traumatisme encore vivace subi en cours élémentaire où, baillonné et attaché le cul à l’air devant tous vos petits camarades, vous subissiez les insultes enfantines de quelques caïds d’une classe de CM2.

          Mes hommages à votre thérapeute.

          Répondre

          • 29 mars 2006 16:12, par Benny

            Je suis d’accord avec Benny !

            Comment savez-vous pour ce martyr que j’ai subi jadis ? Les caïds de CM2, le baillon... tous ces détails, qui vous a dit ?!!
            Je vais dénoncer ce site à la CNIL.

            D’autre part sur le sens du CPE, vous avez oublié Crotte Presque Endimanchée ainsi que Coucouille Pudiquement Ensablée (et je préfère caca pipi d’ "éperneau" plutôt qu’ "éléphant", si possible je vous prie).

            Vous avez eu la peau de Pierre Bérégovoy et de Marco Pantani. Vous n’aurez pas la mienne. Je ne me tairais pas.

            Juste : le suppo, c’est dans les oreilles et les gouttes dans la boîte à caca ou l’inverse ?

            Répondre

            • 29 mars 2006 16:45, par un patriote anonyme

              Je suis d’accord avec Benny !

              Comment savez-vous que c’est moi pour Pantani ?!?! J’avais vraiment fait en sorte de tout bien maquiller en suicide par overdose à la demande de l’ancien médecin sportif de l’équipe Carrera, mais apparemment il y a eu des fuites (par contre, pour Bérégovoy, c’est pas moi, je rechigne à utiliser les armes à feu, que je juge trop vulgaires et surtout salissantes).

              Bon, alors voici le deal que je vous propose : vous n’ébruitez pas l’affaire Pantani, et de mon côté, je m’abstiendrai d’en dire plus aux lecteurs de brave patrie sur les objets suspects que les CM2 vous ont enfoncés dans le troufion alors que vous étiez attachés. ça marche ?

              Quant au suppo et aux gouttes, compte tenu de vos antécédents expliquant la souplesse de votre sphincter, je vous suggère de vous mettre le tout dans ledit troufion.

              Répondre

              • 29 mars 2006 17:19, par Benny

                Je suis d’accord avec Benny !

                Très bien, c’est noté pour le suppositoire et les gouttes, je vous fais confiance (voila bien la preuve que quand on veut négocier, on y arrive !).

                Je consens donc à ne pas ébruiter l’affaire concernant le peu chevelu toxico costaud du vélo... Cependant je me permets d’émettre une ultime condition sous la forme d’une question, condition non négociable étant donné l’agressivité inqualifiable dont vous vous êtes rendu coupable à mon égard : comment avez-vous procédé pour l’élimination récente du comique Darry Cowl ? Et comment imaginez-vous la liquidation impérieuse de Raymond Barre ?

                Cordialement.

                PS : un lecteur me suggère Chamelier Pédophile Endiablé pour CPE ?

                Répondre

                • 29 mars 2006 18:32, par un patriote anonyme

                  Je suis d’accord avec Benny !

                  Pour ce qui est Darry Cowl, c’est très simple, nous lui avons proposé un remake du Triporteur, engin dont nous avons préalablement compromis la flottabilité.

                  Pour Raymond Barre, le cas est plus complexe, car l’épaisseur épidermique de l’individu se rapproche de celle du rhynocéros. Nous devons donc procéder de l’intérieur et nous envisageons d’utiliser à cet égard une technique de pointe inédite, en dissimulant dans un jésus des microbombes issues de la nanotechnologie. Nous espérons faire ainsi imploser le mamouth centriste. Le seul problème, c’est qu’il est difficile de prévoir l’importance de la déflagration, qui pourrait aller jusqu’à endommager une partie de la ville, donc nous poursuivons les tests.

                  Sincèrement vôtre.

                  P.S. : bravo pour le chamelier. Que pensez-vous du Critique Populiste Erotomane, qui pourrait fort bien seoir à l’indigne BHL ?

                  Répondre

    • 28 mars 2006 22:55, par brigade rose

      Les jeunes sont des veaux mais pas Michel Polacco.

      on t’a reconnu Beniada, expert areonautique, range les armes et mets toi a Bosser....
      les RG te regardent.

      Répondre

  • 27 mars 2006 19:54, par jarod (optionnel, mais nous savons déjà beaucoup de choses sur vous) vous ne faites pas dans la demi mesure, c’est dommage ...

    Les jeunes sont des veaux.

    Dommage, j’étais d’accord sur pas mal d’idées, étant contre le CPE, mais le ton infiniment sarcastique de ce texte détruit tout...
    ce n’est que mon avis ,certes, mais bon ...

    Répondre

    • 27 mars 2006 23:57, par Pierrot le pété de rire

      Les jeunes sont des veaux.

      Jarod :
      > mais le ton infiniment sarcastique de ce texte détruit tout...

      Oh qu’il est mignon ! Il vient sur bravepatrie.com, et il s’attriste d’y trouver un ton sarcastique ! Mais attends, c’est comme si tu allais dans un camp de nudistes et que tu t’indignais d’y voir plus de quéquettes et de foufounes que tu n’en as jamais vu et d’ailleurs sais-tu ce que c’est ! Allez, va jouer ailleurs, on est sur la cour des grands, ici !

      Répondre

      • 28 mars 2006 07:36, par jarod

        Les jeunes sont des veaux.

        mouhahaha t’es bien moche quand meme toi ^^
        demain soir j’fais un diner , tu veux venir ?
        allez bisous hein ;)

        Répondre

        • 28 mars 2006 08:03, par roxxor

          Les jeunes sont des veaux.

          non je l’ai vu avant c’est moi qui l’invite !

          Répondre

          • 28 mars 2006 12:37, par degadezo

            Les jeunes sont des veaux.

            Ah mon bon Pierrot, tu mesures une nouvelle fois qu’il est souvent difficile de faire comprendre à certains l’art de la double lecture et de la dérision. A cela, je vois deux raisons possibles (et peut-être cumulatives) : soit leurs facultés cérébrales ne les autorisent qu’à voir un sens primaire à toute lecture, soit leur instinct réactionnaire est trop fort pour laisser la moindre place à l’humour. Et même lorsqu’ils se rendent comptent de leur jugement hâtif, ils se trouvent bien trop cons pour avouer leur erreur au final.

            Certains thèmes se prêtent parfois au débat, et d’autres à la simple gaudriole. Mais même dans ce dernier cas, nos braves rédacteurs n’échappent pas aux réactions épidermiques de nombreux évadés du bocal. L’excellent article du savoureux Didier Kala sur Peter Gabriel en est l’exemple le plus parfait. La lecture des protestations et indignations, qui ne tarissent pas 3 ans après, est un pur régal.

            Répondre

            • 28 mars 2006 14:19, par pilon

              Les jeunes sont des veaux.

              Qu’il est agréable d’assister à une telle valse de pantins dans les commentaires toujours aussi bien argumentés et remplis d’un humour que même Desproges envierait.

              Répondre

              • 28 mars 2006 18:46, par un patriote anonyme

                Les jeunes sont des veaux.

                Gars Pilon,

                C’est pas parce qu’on essaie d’avoir de l’humour (qu’on en ait réellement, et du meilleur que celui de Desproges, c’est toi qui le prétends, vilain jaloux) qu’on est dépourvu d’intelligence. Si toi aussi tu disposes de cet accessoire essentiel au bon fonctionnement du blogue, comme vient de ne pas le prouver Jarod (je doute que le premier post et le troisième soient du même : styles trop différents), heu... tu peux argumenter ta pique à deux balles ?

                Salut deg, on est assez con-cernés semble-t-il.

                Répondre

                • 22 septembre 2006 17:03, par chorizo64

                  Les jeunes sont des veaux. ô joie.

                  De découvrir ce con-centré de rétho(rhéto ?)rique si bien menée matérialisé par vos pages où le bon goût et la morale étouffent l’ardeur et la justesse de vos propos. d’avance, merci de continuer. Dieu vous garde, mes amis.

                  Répondre

  • 27 mars 2006 19:38, par M. Jihesse

    Mais jusqu’où s’arreteront-ils ?

    Très bon article, qui dit enfin les choses clairement :
    - il est temps que les élections régionales priment sur les législatives et présidentielles, surtout quand les régionales en question montrent que les électeurs ont changé d’avis dans le bon sens
    - il faut refuser d’appliquer des lois votées hors des heures d’ouverture normales des bureaux (ceux de la Poste peuvent faire étalon), car la droite dure profite des nocturnes pour mener une politique ultra-libérale de regression sociale, sournoisement.
    - et surtout, il est temps que les patrons nous embauchent à vie : moi je veux une loi qui me le garantisse. ce n’est pas parce qu’il n’ont plus besoin de moi qu’il doivent avoir le droit de me licencier. Les jeunes le disent clairement dans la rue : un patron, c’est comme une maman, on veut qu’elles nous aime à vie.

    M. Jihesse ( caroloséide)

    Répondre

    • 30 mars 2006 18:25, par Philippe canyou

      Mais jusqu’où s’arreteront-ils ?

      Charles, arrête :

      1. on t’a reconnu

      2. des gens risquent de reprendre tes arguments, mais au second degré, pour se moquer des anti-cpe, c’est de l’humour, c’est mal.

      3. on n’a qu’une maman

      4. pour l’ordre des élections, y’aurait en effet de quoi causer.

      Répondre

      • 30 mars 2006 20:25, par M. Jihesse

        Mais jusqu’où s’arreteront-ils ?

        1. Qui êtes vous ?

        2. Je ne suis pas Charles, mais je le regrette.

        3. Tout à fait d’accord sur l’ordre des élections : les dernières doivent primer. Qu’en avons nous à foutre que 10,2 millions de connards aient voté pour l’ultralibéralisme (UMP, en 2002), puisque ils ont voté ensuite pour Segolene dans le POitou ? Par exemple, dans ma ville, le maire est de droite, mais aux elections de parents d’élèves qui ont suivis, deux mois apres, nous avons élu une majorité de gauche. Logiquement, nous avons demandé à la municipalité désavouée dans les urnes de démissioner, ou du moins de cesser d’imposer ses décisions. IL n’en a rien été ???!!!

        4. Enfin, permettez moi d’insister sur le caractère psychanalytique de notre mouvement anti-cpe : la droite dure esssaie de nous convaincre du caractère normal de la précarité (la vie, le divorce, le licenciemen). Et je maintiens que notre lien désintéressé à notre maman est une façon pour nous de gouter a l’anti-précarité. Donc :
        - Pour l’enmploi à vie !
        - pour l’amour à vie !!(a quand une loi vraimeent de gauche, anti-précarité émotionelle)cf l’enxtension du domaine de la lutte, aussi
        - pour la vie a vie !!!

        M. Jihesse

        Répondre

        • 31 mars 2006 14:20, par Canyou Phillipe

          Mais jusqu’où s’arreteront-ils ?

          1. je suis un pseudonyme, comme vous, mon frère.
          2. ne regrettez rien ! c’est plutôt bon signe.
          3 et 4 : vous êtes vraiment trop sarcastique. Comment discuter d’une manière constructive ? Allez, j’essaie : Légalité et légitimité ne sont pas automatiquement confondues, notamment dans le cadre du srutin auquel vous faites référence - non pas que jacquot n’aie pas été légitimement élu, mais il aurait pu légitimement reconnaître que parmi les 25,6 (eh si) millions d’électeurs qui ont glissé son nom dans l’urne, tous ne signaient pas en blanc pour la politique que lui et ses potes ont mené depuis.
          Je pense qu’ils auraient pu s’éviter quelques embrouilles avec le bon peuple, en composant des gouvernements un peu plus, comment dire, un peu moins...je...je ne sais pas je

          Répondre

          • 3 avril 2006 11:28, par un patriote anonyme

            Mais jusqu’où s’arreteront-ils ?

            1. mon, frère, enfin ! depuis le temps que je te cherchais !! maman m’avais dit que tu étais mort ...

            3. et 4. Exactement. Vous me semblez avoir connu la philosophie politique telle qu’elle est enseignée dans notre chère educ nat’. c formidable, ça change de ces braillards anti-blocage, qui crient "démocratie, démocratie", à tord et à travers. les avant gardes éclairées, manifestement, ça ne leur dit rien. a croire qu’ils ne lisent pas non plus les sondages, puisque 60% des 853 personnes interrogées par l’IFOP (sondage Le Figaro-Sarkozy), ont désavoué le premier ministre, et que entre 1 millions (chifre sarko) et 3 millions (chiffre LO-LCR) ont demandé la mdémission de villepin. Donc bien sur, vous avez raison, vous etes un malin qui sait lire entre les lignes : les 10 millions d’honnetes gens qui ont voté "non à le pen" ont donné mandat au president pour faire une politique anti-fasciste, donc de gauche. Il ne l’a pas compris, et s’est cru autorisé, parce que quelques 10 millions de connards se sont sentis obligés d’aller voter aux legislatives suivantes pour l’ultra droite (UMP), de mener une politique de casse sociale, avec un gouvenrment ultra liberal.

            Un seul cri : Resistance

            MJS

            Répondre

  • 26 mars 2006 22:21, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    La Cigale et la Fourmi

    VERSION CLASSIQUE

    La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule, elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été. Une fois l’hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie. La cigale grelottante de froid n’a ni nourriture ni abri, et meurt de froid.

    FIN

    VERSION FRANCAISE

    La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule ; elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver. La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été. Une fois l’hiver arrivé, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

    La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie, tandis que les autres, moins chanceux, comme elle, ont froid et faim.

    La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.

    Les français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse
    souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans
    l’abondance.

    Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.

    Les journalistes organisent des interviews demandant pourquoi la
    fourmi est devenue riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie « sa juste part ».
    En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive à l’été) d’anti-discrimination.

    Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.

    La maison de la fourmi est préemptée par les autorités car la fourmi n’a pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts.

    La fourmi quitte la France pour s’installer avec succès en Suisse.

    La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant engraissée. Elle est en train de finir les dernières provisions de la fourmi, bien que le printemps soit encore loin.

    L’ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la
    cigale, se détériore car cette dernière n’a rien fait pour
    l’entretenir.

    Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens. Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d’euros.

    La cigale meurt d’une overdose ; Libération et l’Humanité commentent sur l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.

    La maison est squattée par un gang d’araignées immigrées, le
    gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

    Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

    FIN

    Répondre

    • 27 mars 2006 02:09, par Peter Parker, ardent défenseur des araignées...

      Fariboles et bilevesées !!

      J’ai jamais vue une cigale rire, jouer et danser tout l’été. Je pense qu’oser prétendre de telles inepties mériterait que l’on en réfère à Mme Bardot.
      Parce qu’en tant que provencal, j’aime les cigales moi, monsieur, et je ne vous permet pas de déverser votre fiel sournois sur ces merveilleuses créatures du bon dieu.
      Quant aux araignées, si jamais il est vrai qu’elles terrorisent nos braves ménagères, ces petits arthropodes n’ont jamais, et osez prétendre le contraire, monsieur je sais tout, vendu de cannabis ou quelques substances illicites d’ailleurs.
      Une aussi pietre connaissance de la faune de votre pays me laisse sans voix, et devant une telle inculture, vous me permettrez de ne pas vous saluer...

      Ce n’est pas avec des gens comme vous que la France va retrouver sa gloire d’antant, monsieur...

      Répondre

    • 27 mars 2006 08:34, par Joe Linux

      Les jeunes sont des veaux.

      >>La maison est squattée par un gang d’araignées immigrées, le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

      >>Les araignées organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté.

      >>FIN

      Faute de frappe malencontreuse ! Il fallait lire, non pas FIN, mais :

      >> F.N.

      Répondre

      • 27 mars 2006 10:01, par colette et berthe mavallé

        Les jeunes sont des veaux.

        évidement, mais que vient faire ce i ?

        Quand a la fourmi, elle n’est certainement ni noir ni rouge...

        La fourmi, a qui son pere a laissé une magnifique fourmilliere qu’il avait emprunté a des termites qui decidement étaient trop con pour faire quelque chose de correct avec les ressources l’entourant, a passé l’été a saint tropez avec les morpions, puces et poux et autres parasites, grace a l’argent des loyers qu il perçoit en louant a d’autres fourmis ouvrieres les salles tout au fond de la fourmilliere qui ne pourraient servir a rien d’autre vu l’état de saleté et de délabrement des dites salles....

        La cigale, qui a certes chanté tous l’été , mais dans un champ de coton, et pas forcement a s’amuser ( danser ..vous essayerez vous avec des chaines aux pieds), je trouva fort dépourvu quand a la fin de sa période d’essai la fourmi la renvoya d’un bon coup de pied au cul en lui criant " t’ a pas assez bossé, et puis t’avais qu’a te laisser faire dans la salle de la photocopieuse"...

        Cher monsieur , je vous souhaite des enfants fourmis ( ni rouge ni noir) et finalement a madame de se ligaturer les trompes..

        Répondre

    • 27 mars 2006 14:26, par un patriote anonyme

      Les jeunes sont des veaux.

      Heureusement , à la fin , tout redevient comme avant grâce à l’ intervention des sarcoléoptères.

      Répondre

    • 27 mars 2006 17:06, par Silvio Musso les Nids

      Les jeunes sont des veaux.

      Ernest-Antoine, on t’a reconnu !! Si ton savoir en économie et ta connaissance de la société française sont toujours aussi encyclopédiques, tu es décidément très mauvais en entomologie.

      Donc : les fourmis, de l’ordre des Hyménoptères (comme les guêpes ou les abeilles), de la famille des Formicidae, vivent en société. Les fourmis ne peuvent prospérer sans une collaboration active entre tous les membres de la société : certains scientifiques appellent cela une intelligence collective. Contrairement à la société des termites, il n’y a pas de classes chez les fourmis : toutes les fourmis naissent libres et égales en droits. L’individualisme n’existe pas, seul compte le groupe et la survie de l’espèce. Les fourmis sont donc à l’évidence démoniaques, puisqu’elles semblent avoir adopté un modèle de société d’inspiration communiste. Sauf qu’elles n’ont pas Staline. La reine, chez les fourmis, ne dirige pas, elle a même le mauvais rôle : elle est condamnée à pondre toute sa vie...

      La prochaine fois, Ernest-Antoine, choisis une autre allégorie pour exprimer ton Juste Courroux contre les socialo-communistes, car la fourmi EST socialo-communiste.

      Répondre

      • 29 mars 2006 18:23, par Lady Darkstone

        Les jeunes sont des veaux.

        Bonjour,

        Moi, ce que je remarque, c’est que l’auteur de cette histoire de cigale est annonyme !

        Sinon, je suis assez d’accord pour taxer les fourmis, parce qu’elles exploitent les pucerons pour leur voler leur lait. Bon, Ok, du coup elles doivent les protéger contre les coccinelles, mais quand même hin !

        De toute façon, moi j’aime les libellules, donc ce débat ne me concerne pas.

        Bien à fous, enfers et contre tout,
        Lady Marwina Darkstone

        Répondre

        • 29 mars 2006 22:13, par Silvio Musso les Nids

          Les jeunes sont des veaux.

          Je vais être sérieux deux minutes (excusez-moi). Les fourmis n’exploitent pas les pucerons. Elles se nourissent en effet des sécrétions produites par ces suceurs de sève élaborée lorsqu’elles leur appuient sur l’abdomen. Mais, en contrepartie, elles les protègent de nombreux prédateurs. Ce n’est pas du parasitisme, ce serait plutôt du mutualisme. Quoi que certains soutiennent qu’il s’agit de commensalisme au profit des fourmis, mais je ne souhaite pas m’engager dans ce débat.

          Mais ce que vous devez savoir, c’est que la nature est peut-être dure, mais le cynisme n’y existe pas. Il faut garder à l’esprit que M. de la Fontaine ne faisait que des allégories des moeurs de la cour de Louis XIV.

          Mais c’est vrai que les fourmis sont bolchéviques et qu’il faut par conséquent les exterminer sans pitié.

          Répondre

          • 30 mars 2006 14:20, par restons sérieux

            Les jeunes sont des veaux.

            Oui mais l’une d’entre elles a-t-elle seulement demandé leur avis aux pucerons avant de les protéger ? César ne déclarait-il pas vouloir protéger les gaulois contre les boches (ou l’équivalent de l’époque ?)
            Nous autres les coccinelles aimons les pucerons bien plus que ces faux-culs de fourmis.

            Répondre

            • 30 mars 2006 15:23, par fourmidable

              Les jeunes sont des veaux.

              Comme le souligne Madame de la Pierre Sombre, il est permis de douter que les pucerons aient eu leur mot à dire face aux fourmis. Il ne s’agit point de mutualisme ou même de partenariat, mais tout simplement d’un exemple parfait du syndrôme de Stockholm, qui expliquerait que les pucerons otages aient fini, faute de capacité à s’affranchir de leur servitude, par épouser le mode de vie des fourmis bolchéviques.

              Répondre

              • 30 mars 2006 15:55, par Silvio Musso les Nids

                Les jeunes sont des veaux.

                N’oubliez pas que les pucerons eux-mêmes exploitent les végétaux. Mais, contrairement aux fourmis qui travaillent, les pucerons passent leur temps à sucer la sève, se nourrissant du travail des végétaux, sans rien foutre !! Ils sont donc bien bolchéviques, comme les fourmis, mais à l’évidence inspirés par les idées Jospiniennes prônant la paresse et l’assistanat à outrance, ainsi que l’exploitation malhonnête des vrais travailleurs (qui sont déjà honnêtement exploités par leur patron).

                Répondre

                • 30 mars 2006 17:05, par Rouge à pois

                  Les jeunes sont des veaux.

                  Madame de la pierre sombre, une libellule (il faut suivre), n’est pour rien dans l’antépénultième message.
                  Je garderai donc l’anonymat, mais je tiens à ajouter que les végétaux ne travaillent pas pour produire de la sève. C’est leur chlorophylle qui se tape tout le boulot. Les pucerons se servent où est le profit, et comment leur en vouloir ? Les fourmis prélèvent donc un injuste Impot sur leur dos. (et au sens propre, en plus). Laissez nous les bouffer, ces bolchos !

                  Répondre

                  • 4 avril 2006 09:49, par Peter Parker, Arthropodologue

                    Respectez la cuisson...

                    Et surtout, quand vous bouffez des bolchos, pensez bien à les faire cuire, à 70° au moins, pour éviter de contracter une de ces maladies télégéniques...

                    Répondre

  • 26 mars 2006 18:00, par Lady Darkstone

    Les jeunes sont des veaux.

    Bonjour,

    Non mais franchement oui, ces jeunes, ce sont des veaux. Pour une fois qu’un gouvernement agit, enfin !
    Comme les patrons invités sur "A vous de voir" l’expliquaient si bien : leurs études de marchés n’étant souvent pas fiables, ils faut qu’ils puissent compter sur une certaine flexibilité, une "variable jeune" pour pouvoir prendre le risque de créer de nouveaux emplois.C’est pourtant évident ! Et voila comment on réduira le chomage en france.
    De plus, permetre aux patrons de licencier comme ils le veulent devrait également les décourrager de trop délocaliser dans les PVD, qui n’aurony déja plus pour eux cet avantage indéniable par rapport a notre pays.
    Ajoutons à cela que l’exonération de charges de deux ans devrait permettre aux entreprises les plus grosses de laisser les plus petites et mal en point payer l’intégralité des charges d’entreprise, ce qui est plutôt une bonne chose dans la mesure ou nous n’avons pas besoin en frace de PME non productives. Eles ont qu’a crever, ca fera ca de moins comme fénéants qui occupent des places que d’honetes citoyens pourraint convoiter.

    De toute façon, comme à dit machin, nous sommes "une génération d’inadaptés aux besoins de l’entreprise"
    et toc !

    Enfin, bref, le CPE, je suis a fond pour !!!!

    ^^
    Lady Darkstone

    Répondre

    • 27 mars 2006 10:01, par degadezo

      Les jeunes sont des veaux.

      Vous avez sans doute raison au sujet de l’exonération des charges pour les entreprises décidant d’embaucher par le biais du CPE. En fait, l’allégement des charges patronales serait souhaitable de manière générale, et pas seulement au regard de l’emploi des jeunes.

      Pour autant, je reste assez indécis sur cette faculté de licencier "ad nutum" un salarié embauché via un CPE. Un jeune diplômé a besoin d’accumuler de l’expérience pour pouvoir lancer sa carrière, nous sommes d’accord. Mais je doute qu’en précarisant à l’extrême cette forme d’emploi, le junior puisse valablement engranger cette nécessaire expérience, tant certains patrons ont une propension à utiliser une main d’oeuvre jeune (et donc pas chère) pour des travaux ponctuels et souvent inintéressants. L’impression que cela me donne, c’est que le CPE serait une forme une peu plus classieuse (mais en fait plus précaire) du stage en entreprise, qui ne pèse quasiment rien sur un CV. Accumuler des mois ou des années d’expérience, c’est indispensable pour se lancer sur le marché de l’emploi. Mais entre une multitude de CPE successifs de quelques mois dans chaque entreprise, et une première expérience faite sur du moyen ou long terme dans une ou deux sociétés, il n’y a pas photo. C’est vers la deuxième option qu’il faut tendre en encourageant les patrons à embaucher des jeunes (avec les allégements fiscaux et sociaux qui vont avec) tout en garantissant au salarié une certaine pérennité dans son premier emploi. Moi, voici le CPE que je trouverais intéresant : un contrat de base de deux ans avec exonération des charges patronales, une "période d’essai" de 6 mois (durée suffisante pour tester le salarié) et passé cette période, un engagement de conserver le salarié jusqu’au terme du contrat (qui serait la contrepartie de l’exonération des charges et un garde-fou contre les licenciements abusifs sur ce type de poste).

      Bon, voilà, cela n’engage que moi... :-)

      bonne semaine à toutes et tous.

      Répondre

      • 27 mars 2006 15:55, par degadezo

        Les jeunes sont des veaux.

        ah, juste une chose. Je présente mes plus plates excuses à l’ensemble de la rédaction de Brave Patrie pour ne pas avoir agrémenté mon poulet du moindre trait d’humour (même mauvais). La réélection de Maris-Goerges Buffet à la tête du PC sur le score stalinien de 91,2% y est certainement pour quelque chose. C’est décidé, je rend ma carte du parti.

        Répondre

        • 27 mars 2006 17:24, par Silvio Musso les Nids

          Les jeunes sont des veaux.

          Degadezo, je me doutais que tu étais une taupe rouge infiltrée parmi les honnêtes lecteurs de BP. Ta décision de rendre ta carte du Parti prouve que tu as été gagné aux idées saines exprimées sur ce site. Bravo à toi !!

          Quant à tes idées sur le CPE, elles sont intéressantes, mais sache que notre vénérée Laurence Parisot a déclaré que le CPE "n’allait pas assez loin". Donc il y a peu de chances que ton utopie devienne réalité. La Parisot (tête de veau), visionnaire comme à son habitude, souhaite la réhabilitation du servage, de la dîme et des corvées obligatoires. Qu’on se le dise, la vision gréco-romaine de l’Etat telle que nous la connaissons est vouée à disparaître, et à être remplacée par la vision mérovingienne de la société : le seigneur possède tout, terres, hommes et femmes, bâtiments,... La société, c’est lui. Quelle monde plein de promesses !!

          Répondre

          • 27 mars 2006 17:44, par degadezo

            Les jeunes sont des veaux.

            Oui, je l’avoue, je me suis infiltré dans vos rangs pour rendre compte au parti, mais n’ayant pu véroler vos idées libérales, je me suis dit qu’il valait mieux passer à l’ennemi.

            Je vais de ce pas remiser ma faucille et mon marteau (made in China), restituer mon attirail syndical et contacter mon employeur (pardon, mon valeureux Seigneur) pour lever mes stock options.

            Répondre

          • 31 mars 2006 16:08, par un patriote anonyme

            Les jeunes sont des veaux.

            Il faut rétablir de touteurgence la gabelle, les tonlieux et le droit de cuissage !

            Répondre

      • 29 mars 2006 18:01, par Lady Darkstone

        Les jeunes sont des veaux.

        Bonjour,

        Ah, je vois avec plaisir que l’on reçoit ici des réponses beaucoup plus rapidement que lorsque l’on envoie des courriers à des bloggeurs de l’UMP !

        Trève de plaisanterie, j’étais hier en costume 1893 avec un beau panneau "Bienvenue au XIXème siècle" parmis les 200.000 manifestants du cortège à Marseille, et bien heureuse de voir à quel point l’événement s’est bien derroulé et sans accrocs dans la cité phocéenne.

        Je ne sais pas à quel point le CPE pèsera ou ne pèsera pas sur un CV, concretement. Pour moi, le principal problème du CPE est que je ne pense vraiment pas qu’il faille compter sur des grosses boites frileuses et indécises, aux études de marchés peu fiables, pour créer des emplois durables. OR, c’est vraiment ce que l’on veut nous faire croire ! Cf leur discours sur la flexibilité.

        Que mon précédent message soit passé pour mi-sel mi-sucre alors que je me moquais completement du CPE et de l’incohérence totale de cette mesure, sa débilité probonde en somme, n’est là que pour prouver encore à quel point l’argumentaire est stupide. Je voulais démontrer par l’absurde l’inutilité du CPE, et non faire mine de le soutenir !!!

        En France, l’artisanat va mal, très mal. Beaucoup de PME sont moribondes. Le CPE, qui va rediriger sur elles le poid des charges aux entreprises, va encore empirer le phénomène. En résumé : non seulement il ne créera qu’un minimum d’emplois stables, mais en plus il va par ricochet précipiter des faillites.

        L’UMP se vante de 280.000 CNE signés depuis septembre (// c’est 113.702 de moins que le nombres de nouveaux chômeurs pour le SEUL mois de novembre 2005). En estimant une moyenne de 100,000 reprises d’emplois par mois pour l’ANPE sur ces sept derniers mois (chiffre éstimé d’après sources officielles), il faudrait que le nombre de CNE soit équivalent à 40% des reprises d’emplois des inscrits à l’ANPE pour totaliser les 280,000 vantés par l’UMP. Je pense qu’il y a un problème de calcul quelque part. Si si, je vous assure.

        L’autre couleur du CPE CNE, c’est le logement. On nous vante les mérites du fameux loca-pass. Bien : avec mon cher et tendre et 1200 euros par mois, nous avons essayé le loca-pass. Loyer de 500 euros dans un quartier populaire de Marseille. Réponse : vous ne gagnez pas assez. Ah oui : j’avais en plus la caution de mes parents. GRAND SOURIR. Ne pas se leurrer : le jeune en CPE ou CNE ne pourra pas se loger s’il n’a pas une caution parentale suffisante, d’une part, de l’autre, de toute façon, le T3 a 800 euros lui restera inabordable et les logements sociaux sont bondés.

        La joie de fonder une famille devient de plus en plus un luxe.

        Hier, trois millions de manifestants dans les rues, et un Villepin toujours impassible.
        Une seule explication rationelle, en effet : nous nous trompons tous, et les jeunes sont des veaux ! TOTO BLOP HONHON !

        Bien à vous.

        Lady Marwina Darkstone.

        Voir en ligne : Francs-Plombiers

        Répondre

  • 26 mars 2006 16:45, par Bernadette

    Les jeunes sont des veaux. et des incapables !

    Ceux qui manifestent contre le CPE ne sont pas dignes de notre France moderne : ils ont incapables de maintenir fonctionnels les sites internets sur les quels ils répandent leur bêtise et se donnent des rendez-vous, de malfaiteurs bien souvent.

    En effet, ce dimanche 26 Mars, tous ces sites sont injoignables :

    http://www.bellaciao.org/fr/

    http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=1784

    http://www.millebabords.org/

    http://ocsena.ouvaton.org/article.php3?id_article=323

    http://www.ouvaton.coop/

    Répondre

  • 25 mars 2006 23:42, par un patriote anonyme

    L’ escalade.

  • 25 mars 2006 23:10, par Lezardito

    Les jeunes sont des vieux

    La mère Patrie peut se réjouir ! La France salie par des années de marxistes qui ont transformés la République providencielle qui promettait de montrait la voie du Salut publique à toute l’Europe, en un etat providence pour paresseux, cette France n’a pas produit que des moutons pour Panurges syndicalistes !
    Non, certains, probablement élevés de prêt par la Sainte Ecole catholique, seul bastion grace a quelques parents conrageux a défendre encore la voie de la rigueur et de la soumission à l’autorité divine, se lèvent et chantent la bonne parole.
    http://www.u-m-p.org/federations/federationsumpimg/DavidLimon-Mon-pays-France.mp3
    Le communard Renaud n’a qu’a bien se tenir. La nouvelle scène patriote n’a pas peur de dire que trop d’impot tue l’imposable ! Vive le travail, la famille et la patrie.

    Voir en ligne : La bonne parole

    Répondre

  • 24 mars 2006 22:10, par un patriote anonyme

    Ma réponse au fléau

    Vidons les jeunes.

    — - Alain Bouillaguet, écarisseur de bovidés, Dreux-les-puys (25)

    Répondre

  • 24 mars 2006 08:33, par toto

    printemps

    cette ambiance de bordel noir est profondément réjouissante.
    le seul slogan qui vaille reste " Volem rien foutre al païs "
    c’est pas de moi mais c’est beau comme l’antique ce truc

    Répondre

  • 24 mars 2006 08:25, par Baron Bousin de Broille

    Chiraquien un jour, traître toujours ?

    Messieurs,

    Alors que la chienlit est à vos portes (les miennes sont suffisamment bien gardées, Dieu merci), un doute m’habite (M. Pierrot, épargnez-moi vos sarcasmes et vos jeux de mots, je vous en prie). Et si... ?

    L’unité des agitateurs syndicaux refaite en un tour de main, les partis bolchéviks revivifiés, une troublante fermeté et des négociations secrètes encore aujourd’hui avec les "gardes-chiourmes du prolétariat", une population prête à s’enflammer pour défendre quelques paresseux sous-diplômés, l’apparition trop spontanée pour ne pas être suspecte d’une Rosa Luxembourg poitevine dans les rangs des présidentiables... en un mot, le boulevard de notre légitime conservation des pouvoirs constitués encombré par les entreprises hasardeuses d’un quarteron de chiraquiens en fin de droits !

    Tout ceci fleure dangeureusement son 1981, lorsque le député de Corrèze J. Chirac fit voter rouge pour abattre l’expérience libérale du président Giscard et préparer l’arrivée des chars soviétiques sur la place de la Concorde.

    Tout ceci pour contrer la résistible ascension de M. Sarkozy de Nagy-Bocsa ; ce n’est pas très joli-joli, et peut-être un peu mesquin.

    Votre toujours paranoïaque,

    Baron Bousin de Broille et Madame.

    Répondre

    • 24 mars 2006 11:48, par P le P

      Chiraquien un jour, traître toujours ?

      Si j’étais kényan, je dirais qu’un doute m’assaille.
      Mais je ne suis que sarcastique (pas sarkostique, hein).

      Cher Bousin, je viens sur ce blogue principalement pour rire (même si ce rire me sert parfois à tenter de contrer les Mounir and co). Ici et sur toutes les notes sauf la prophétique, c’est uniquement pour rire. Sur d’autres blogues, genre Carte de Presse, c’est à qui méprisera et insultera le plus. Ouf, ici on se marre, ici on ne se la pète pas. Enfin j’espère. Je vais donc penser que votre "M. Pierrot, épargnez-moi vos sarcasmes et vos jeux de mots, je vous en prie" est lui aussi pour de rire, comme on disait à l’école primaire.

      Roturièrement vôtre ;-)

      Pierrot le Populo

      Répondre

    • 24 mars 2006 11:49, par P le P

      Chiraquien un jour, traître toujours ?

      Si j’étais kényan, je dirais qu’un doute m’assaille.
      Mais je ne suis que sarcastique (pas sarkostique, hein).

      Cher Bousin, je viens sur ce blogue principalement pour rire (même si ce rire me sert parfois à tenter de contrer les Mounir and co). Ici et sur toutes les notes sauf la prophétique, c’est uniquement pour rire. Sur d’autres blogues, genre Carte de Presse, c’est à qui méprisera et insultera le plus. Ouf, ici on se marre, ici on ne se la pète pas. Enfin j’espère. Je vais donc penser que votre "M. Pierrot, épargnez-moi vos sarcasmes et vos jeux de mots, je vous en prie" est lui aussi pour de rire, comme on disait à l’école primaire.

      Roturièrement vôtre ;-)

      Pierrot le Populo

      Répondre

      • 24 mars 2006 11:50, par P le P

        Chiraquien un jour, traître toujours ?

        Saloperie de bégaiement !

        Répondre

        • 24 mars 2006 18:29, par Baron Bousin de Broille

          Restez poli !

          Cher prolétaire,

          Ne pestez point contre votre bégaiement, parce qu’il m’a de toute façon bien fallu lire deux fois votre prose pour m’imprégner de la saveur des premiers mots : comprenez-vous, à mon âge, des mites bouillent dans mon front, quoi !

          Votre toujours un peu faiblement comtesse,

          Baron Bousin de Broille.

          Répondre

  • 24 mars 2006 00:15, par Aldegondis Van den Bush

    Merci !

    Oui un grand merci pour cet article qui a contribué à faire descendre de 200 pixels la tête de françois.B(eurk), ce qui signifie que je ne vois plus cet immondice en photo lorsque mon navigateur affiche la page d’accueil de BravePatrie ...

    ...il était temps, je n’osais plus me connecter ...

    Bon j’avoue aussi, mon esprit était préoccupé par cette double tentative d’attentats par un kamikaze syndicaliste (plus de 3gr d’alcool à l’instant T, rendez vous compte !!), certains diront un "martyre", qui, n’ayant pas totalement réussi sa mission place de la nation lors de son second essai, a achevé son macabre parcours en se jetant de son lit d’hopital ... terrifiant ....

    Répondre

  • 23 mars 2006 21:54, par un patriote anonyme

    Bande de jeunes cons

    Ces jeunes, ce n’est qu’une bande de jeunes cons.

    De mon temps, à leur âge, c’était pas pareil.

    Moi, j’avais les mains propres et la tête haute... moi, monsieur, hein !

    Moi, j’les dénonceraient pour les envoyer au travail obligatoire !

    Répondre

    • 28 mars 2006 21:37, par matt

      Bande de jeunes cons

      humhum monsieur,
      nous ne sommes plus a l’époque ou on se laisse marcher dessus par des personnes soit disant “politique” !
      nous developpons notre liberté d’expression...
      Je me permet de vous dire que nous avons aussi appris a rester courtois meme quand nous sommes en colere donc votre phrase “Ces jeunes, ce n’est qu’une bande de jeunes cons.” est pour moi un peu deplacé de votre part...
      Et vous vous permettez de nous donner des leçons en nous rappelant votre “ancien temps” mais regardé la france d’aujourd’hui, et apprenez a ne pas mettre tout les jeunes dans le même sac.
      A votre place j’essayerais de me cultiver afin d’accroitre ma vision du pays
      merci !

      Répondre

      • 30 mars 2006 10:44, par pétain coup à boire non da diou

        Bande de jeunes cons

        non, moi aussi, je dis que les jeunes c’est tous des petits cons. ca se paye des motos neuves mais ça à rien à se foutre sur l’cul. Pire que les bites niques qu’étaient déjà bien amoindris.

        vous dîtes "nous développons notre liberté d’expression"... moi ça me fait bien marrer, vu le taux d’illétrisme de ces jeunes branleurs. Z’avez pas mieux trouvé pour "développer" votre "expression" que de faire chier les honnêtes citoyens ?

        Moi, j’vous l’dit. Dans le temps, on l’aurait collé au turbin c’te chianlie. Allez donc réviser vos cours bande d’assistés.

        Répondre

        • 27 mai 2006 03:08, par un patriote anonyme

          Bande de jeunes cons

          on sent dans ces propos justement de l’intelligence, jcrois que c vous qui devriez faire un tour à l’école, ça vous ouvrira l’esprit

          Répondre

  • 23 mars 2006 21:06, par Anne-Lise Durine

    La fessée

    Une bonne fessée, qu’il méritent, ces petits branleurs !

    Voir en ligne : http://c-estlafautealesautres.haute...

    Répondre

    • 23 mars 2006 21:59, par Pierrot le sado

      Non mais oh !

      Fessée, branleur : chère urophile, cessez vos manigances, et arrêtez d’aller exercer vos penchants sadiques sur les queues de manifs !

      Répondre

  • 23 mars 2006 19:49, par Maître Caprilo

    Prétendues, plutôt !

    Cher Juan Marcos von Braun,

    Vous dites : "Comment ne pas voir, derrière ces manifestations soi-disant spontanées, la main crochue et poilue du komintern ?"

    Comment une manifestation peut-elle se dire (soi-disant = disant soi-même) spontanée ?

    Il eut fallu dire : "prétendues".

    Erreur fréquente, mais tout de même...

    Répondre

    • 23 mars 2006 20:35, par Côme Lallune

      Et la génération spontanée ?

      Oui, mais si on dit "derrière ces manifestants soit-disant spontanés", c’est bon ?

      Ah, non : là c’est M. Pasteur qui la ramène !

      Répondre

      • 24 mars 2006 12:18, par Maître Careprilo

        Et la génération spontanée ?

        "derrière ces manifestants soit-disant spontanés", c’est bon ? demandez-vous.

        Hélas, non, ce n’est pas bon...

        "derrière ces manifestants soi-disant spontanés", ça ce serait bon, bien que lourd !

        Répondre

    • 23 mars 2006 22:03, par Pierrot le sado

      tendues, oui !

      Alors bravo ! A peine ai-je corrigé Mademoiselle Durite avec une verge bien dure que Maître Caprilo vient nous la jouer pré-tendue ! Satan l’habite !

      Répondre

  • 23 mars 2006 19:12, par Julot

    Une bonne guerre

    Qu’on leur foute une bonne guerre pour leur apprendre à vivre à tous ces gugusses de jeunes.

    De mon temps, on n’aurait pas hésité, voire la der des der (14-18) puis la magnifique 39-45.

    Répondre

    • 23 mars 2006 19:27, par Sergent-chef Chaussagnac

      Une bonne guerre

      Vous avez raison. Ah ces jeunes... Il leur faudrait une bonne guerre... Ca leur mettrait du plomb dans la tête !

      Répondre

      • 24 mars 2006 18:43, par Kimberley Beescott

        Une bonne guerre

        Ouais, parceque de la tonfa dans la tête, c’est quand même un peu léger.

        Répondre

      • 26 mars 2006 19:03, par Le vengeur masqué

        Une bonne guerre

        Quel genre de plomp, 9 ou 16 mm mon Sergent qui vient confirmer la maxime de Clémenceau :" La guerre est une chose trop importante pour qu’on puisse la confier aux militaires."
        signé un jeune français dégagé de toute obligation militaire et fumant un gros pétard en se foutant de votre sens commun...

        Répondre

      • 26 mars 2006 19:04, par Le vengeur masqué

        Une bonne guerre

        Quel genre de plomp, 9 ou 16 mm mon Sergent qui vient confirmer la maxime de Clémenceau :" La guerre est une chose trop importante pour qu’on puisse la confier aux militaires." signé un jeune français dégagé de toute obligation militaire et fumant un gros pétard en se foutant de votre sens commun...

        Répondre

    • 24 mars 2006 19:28, par le guide

      Une bonne guerre

      Malgrès que cette phrase n’est pas sortit de votre esprit toute seule , je pense la mème chose, mais il faut penser aussi a des camps dans lesquels on pourrait très bien les envoier, c’est quand mème moins radical, je trouve.

      Répondre

      • 26 mars 2006 18:43, par Le vengeur masqué

        Une bonne guerre

        Malgrés que, n’est pas français... il faudrait peut-être penser à s’instruire, avant de penser à des camps (de vacances j’espère...).
        Signé : Un jeune français qui parle français et qui vous pisse à la raie (une bonne guerre, non mais j’t’en foutrai, on dira ma grand-mère néo-nazi !!!)

        Répondre

        • 27 mars 2006 09:35, par colette et berthe mavallé

          Une bonne guerre

          Ah voila enfin de bonnes idées, evidement, c’est bien cela qui nous manque, une bonne guerre, mais une guerre franco-française, car reflechissons, si nous engageons une guerre contre un quelquonque pays arab... ;étranger , elle profiterait aussi a ces étrangers, ce qui est , avouons le, innacceptable...

          Pour que notre effort pour sortir de ce marasme ne serve qu’a nous (en supprimant les jeunes au front, plus de pb de contestation, economie sur les retraites grace aux privations, relance de l’économie pour des fleurons de notre économie tel thomson, et la presse ..grace aux courrier des lecteurs....), pour que nos décisions courageuses ne servent qu’a nous, la seule solution est donc une guerre 100% française, et convenant en les raisons de déclarer une bonne guerre a nos voisins de palier ne manque pas

          Répondre

          • 28 décembre 2006 15:51, par Jacques Bournichet, Notaire en Terres de Vendée

            Une bonne guerre

            Voyons les amis... pas une guerre civile , je vous en prie !
            Non ce qu’il faudrait, si d’aventure nous préparions une guerre, ce serait d’en profiter pour se venger des boches et autres rosbiffs avec lesquels certains aimeraient bien nous voir travailler main dans la main ...
            Voyons grand, tel le petit caporal, l’EMPIRE, mes chers compatriotes, il n’y a que ça de vrai. Mettre ces incultes barbares nordiques au pas, ainsi que leur cousins angles...
            D’autre part je ne pense pas que la perspective d’une guerre puisse être perçue comme une punition du point de vue de notre jeunesse. Quoi de plus romantique que de marcher sur berlin, londres ou moscou ? Quoi de plus beau que d’apporter la lumiere à ceux qui ne l’ont pas ? Je pense au contraire que nos enfants seront ravis d’aller au front pour la France, pour la patrie, que dis-je, pour l’empire !

            Répondre

  • ils ont ressortsi Raymond barr pour servir de médiateur avec nos jeunes t leur expliquer les avantages de ce trés bon contrat en leur faveur qu’on leur offre parce que c’est le meilleur au monde car il permet au jeune d’être plus libre dans la sécurisation de son parcours professionnel...

    Voir en ligne : le cpe : etablir un nouveau contrat social

    Répondre

  • Ce matin, Frédéric Beigbeder, notre Albert Camus contemporain, s’est vu contraint de publier un démenti officiel et d’organiser une conférence de presse à la hâte devant les rumeurs qui enflent à un ryhtme endiablé.

    "Cet individu n’est pas mon frère. Il n’a rien à voir avec ma famille !" s’est-il écrié ému jusqu’aux larmes devant les micros, la chemise légèrement et négligeament décolletée, avec une voix sensiblement chevrotante. Cette mise au point médiatique intervient après le colportage d’insinuations de plus en plus indiscrètes, selon lesquelles le CRS qui aurait défoncé à coups de savate en pleine manif un syndicaliste alcoolique (ce qui est un pléonasme) serait de la famille à mr Beigbeder. "Rien n’est plus faux" a assuré l’auteur de la bible du XXIe siècle "Windows of the World". "Oui j’ai un frère qui est effectivement CRS, mais il n’était pas en service ce jour-là".

    Toujours soupçonné d’un communisme intransigeant voir sectaire (il était responsable de la communication du Parti Communiste lors des élections présidentielles de 2002), l’écrivain à la con a de plus en plus de mal à se défaire de cette image, pourtant rehaussée par son populaire frère Charles, patron et membre de l’aile modérée au sein du MEDEF. Lors de la conférence, un journaliste a pourtant enfoncé le clou en l’accusant d’être contre le CPE, ce à quoi l’intéressé a répondu "Je ne suis pas contre le CPE, je trouve simplement la méthode de mise en oeuvre contestable", ce qui a laissé l’auditoire fortement dubitatif.

    Même l’homme d’affaires Elkabbachiste Michel Denisot a du, devant les pressions, exiger un "outing" de son fidèle compère du Grand Journal sur Canal +, de manière à calmer les esprits.

    Voir en ligne : La réponse dans les prochains jours

    Répondre

    • en lisant votre commentaire une idée (lumineuse ??) m’est venue à l’esprit, et si notre brave jeunesse s’était tout simplement révoltée contre le CPE car cela ajoute un acronymme de plus à notre langue, regardez votre messsage, les termes CRS et MEDEF y figurent en bonnes places.

      Avec le langage SMS qu’ils maitrisent mieux que quiconque, notre jeunes s’étaientt apropriés les acronymes et voila que notre premier ministre tente dans un moment d’égarement de reconquérir ce terrain linguistique.

      Dans l’inconscient de notre jeunesse c’est la goutte d’esu qui fait déborder le vase .

      Pour sortir de la crise (par le haut), il suffit donc de trouver un nom de substituion non acronymique au CPE et les choses rentreront dans l’ordre d’elles mêmes.

      Répondre

      • 23 mars 2006 18:02, par Un téléspectateur

        Démenti de Frédéric Beigbeder : Cet homme n’est pas mon frère

        Révolutionnaire !!!
        On appelerait le CPE le Contrat de Première Embauche, et hop !, tout rentrerait dans l’ordre !

        Répondre

      • 28 mars 2006 00:39, par Roland Decoigemmèle

        Démenti de Frédéric Beigbeder : Cet homme n’est pas mon frère

        Et si Vilainpin appelait sa loi CEP (Certificat d’Embauches Primaires)

        Tiens cela me rappelle quelque chose, mais c’était il y a bien longtemps, lorsqu’on sortait de l’école à quatorze ans avec ou sans CEP et Oust... directement en apprentissage. On vous collait un balai dans les mains. C’était juste les années avant que les jeunes veaux que nous étions, s’amusent à paralyser notre brave patrie et obligent les trouffions que nous sommes devenus à patrouiller dans les sombres et froides forêts de l’Est pour barrer la route a un certain rouquin venu de chez les Alle Mans (traduction pour les non germanologues :"Tous les hommes"). Finalement il est entré seul par la Porte de France à Stiring Wendel (Moselle). Si.. si.. Vous pouvez vérifier... Cela ne s’invente pas. D’ailleur regardez la préhistoire, la protohistopire et l’histoire et vous verrez que toutes les invasions sont pratiquement venues de l’Est. Il y a 8500 ans déjà avec leur potiche sous l’bras... Mais là j’m’égare

        Pour en revenir au CEP de l’époque, il ne m’a pas servi à grand’chose car ce que j’ai appris, c’est surtout grâce à mes erreurs passées comme le disait, je ne sais pas qui... Car mes études ont été interrompues trop tôt.

        Répondre

  • 23 mars 2006 13:53, par ju

    Les jeunes sont des veaux.

    comme le disait déjà mon professeur d’économie :

    " soyez des veaux, sinon vous serez des truies "

    Répondre

  • 23 mars 2006 13:26, par toto

    Les jeunes sont des veaux.

    viendez au syndicat des feignasses et branleurs, des allergiques au boulot, des ceusses qui pour rien au monde ne veullent perdre leur vie à la gagner
    envoyez vos dons en liquide (12 degrés minimum)

    Répondre

    • 23 mars 2006 13:44, par degadezo

      Les jeunes sont des veaux.

      ouais, moi j’vous l’dit, une bonne guerre, c’est ce qui leur faudrait à ces faignasses. A 17 ans, ça manifeste contre les réformes scolaires. A 35 ans, ça défile avec la CGT ou FO pour défendre leurs "acquis sociaux". A 60, ça va manifester encore pour défendre le système de retraite par répartition. Si ça se trouve, à 80 ans, ça défilera encore (ou plutôt ça "déambulera") dans les maisons de retraites pour réclamer plus de ventilateurs et plus de riz au lait pour le dessert.

      Répondre

  • 23 mars 2006 10:26, par un lecteur passionné du figaro économie

    Chapeau bas

    M. Von Braun,
    je n’ai qu’un mot : Bravo !

    Et je dirai même plus : Bravissimo !

    Votre dévoué lecteur, éperdu d’admiration et les yeux pleins de larmes de rire devant votre prose.

    Répondre

  • 23 mars 2006 07:47, par Baron Bousin de Broille

    Que la jeunesse de France est belle quand elle a raison

    Laissons-la s’exprimer : "La vie, la santé, l’amour sont précaires. Pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?", dixit Mme Parisot, jeune et courageuse capitaine d’entreprise. Mon épouse et moi-même pleurons de bonheur chaque fois que nous nous sussurrons cette forte maxime. Presque la même intensité poétique que la Constitution du président Giscard.

    Votre toujours ému,

    Baron Bousin de Broille et Madame.

    Répondre

  • 22 mars 2006 21:05, par Côme Lallune

    Il était temps !

    Enfin une vraie voix de droite s’élève au-dessus de la mêlée et me met du baume au coeur !

    M. Von Machin, c’est là un de vos meilleurs articles et - tenez - je vous pardonne d’avoir acquis votre titre de rédacteur en soudoyant l’équipe de Didier Kala à coups de caisses de saucissons d’Auvergne.

    J’émettrais cependant une petite critique : votre conclusion, à l’évidence bâclée, est bien trop molle. Pourquoi diable n’avez-vous pas exhorté M. de Villepin, ce gland qui avec le temps deviendra assurément un grand chêne, d’avoir recours à la plus belle de nos institutions, l’Armée ?

    Répondre

    • 23 mars 2006 00:18, par un patriote anonyme

      Du Sang nom’d Dieu !

      AUX ARMES !! AMIS de la rue
      Formé vos bataillons
      Que le sang de ces CRS et soldats abreuve vos sillons !!
      Brulons ce qu’il reste de cette société à la traine
      Ainsi nous renaitreront sous un jour plus heureux !
      Mort aux vaches, mort aux condés

      Nanard du Bois

      Répondre

    • 28 mars 2006 01:04, par Roland Decoigemmèle

      Il était temps !

      Mais non ! Mais non ! Côme Lallune, M.de Villainpin Côme son nom l’indique n’est pas une essence caducifoliée mais au contraire, fait partie de la vaste famille des gymnospermes et en tant que tel, M. de Vilepin a mangé son pain blanc et va être obligé de sauter de ses bottes dans ses pantoufles pour essayer de sauver ses épines s’il ne veut pas aller donner des leçons dans la sylve canadienne comme l’a fait un de ses prédécesseurs...

      Répondre

    • 28 mars 2006 01:42, par Ben de Coigemmêle

      Il était temps !

      Vous vous égarez dans les bois M. Côme Lallune. M. de Vilain pin ne fait pas partie des caducifoliés mais plutôt de la grande famille des angiospermes. M. de Vile pain à fini par manger son pain blanc et s’il ne veut pas finir comme un de ses prédécesseurs sous la sylve canadienne, il ferait mieux de sauter de ses bottes droit dans ses charentaises. Mais ceci est une autre histoire.

      Répondre

  • 22 mars 2006 19:29, par Silvio Musso les Nids

    Attention aux rouges...

    La jeunesse est à l’évidence manipulée par des groupes d’extrême gauche. Il suffit de voir leurs slogans stupides affublés de rimes affligeantes, leur réflexion inexistante ou leur critique absolument pas argumentée du CPE, pour se rendre compte qu’ils sont à la botte du sieur Besancenot, jamais avare de critiques, mais nettement plus radin lorsqu’il s’agit d’émettre des idées.

    Depuis bientôt 5 ans, l’hydre rouge prépare la révolution et la chute de la civilisation française. Cette invention démoniaque appelée i-pod, le téléchargement, Manu Chao, etc, ont été autant d’outils dans les mains du soi-disant défunt Parti bolchévique pour répandre une prétendue contre-(sous)culture prônant une nauséabonde idéologie totalitaire.

    Aujourd’hui nous constatons que cette jeunesse à la recherche de repères s’est jetée dans les bras de ces traîtres à la Patrie que sont les gauchistes. Leur révolution est en marche.

    Mesdames, Messieurs, l’heure est grave. La démocratie, le CAC40, la France toute entière sont menacés. Aux armes !! Aux armes, citoyens !! Ne laissons pas les immondes extrémistes de gauche manipuler la jeunesse lycéenne et estudiantine pour établir leur règne de ténèbres et de terreur. Nous devrons nous montrer impitoyables avec les ennemis de la Brave Patrie !!

    Donc : RDV au Rotary Club du Raincy jeudi soir, amenez vos Havanes, et discutons des mesures à prendre pour sauver notre pays.

    Répondre

  • 22 mars 2006 19:23, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des veaux.

    On peut effectivement déplorer le panurgisme dont son affligés les syndicats qui suivent les étudiants et lycéens au lieu de les précéder éventuellement dans l’analyse de l’action. "Nous sommes leurs mentor, suivont-les."

    Bon je suis très indécis quant à l’efficacité pour l’emploi de ce CPE mais je suis attaché à la démocratie et donc à ce qu’a voté le parlement même s’il se comporte dans cette république essentiellement en "godillot".

    Le gouvernement de la rue me hérisse. En outre je n’ai encore jamais vu un animal à dix têtes sauf dans la mythologie...

    Il convient d’essayer ce CPE si cela peut effectivement mettre le pied à l’étrier de jeunes qui désespèrent, ce sera déjà un gain. Et puis, impérativement bilan dans les six mois avec correction ou neutralisation qui s’impose.

    Un seul point me gêne vraiment c’est l’absence de justification du licenciement qui s’apparente à mon avis à une forme grave de lacheté.

    Mais la raison pour laquelle je rédige ce commentaire c’est pour vous dire que votre ton m’amuse beaucoup. J’aime beaucoup votre style et cependant je ne crois pas adhérer inconditionnellement aux valeurs que je soupçonne être les vôtres.
    Meilleures salutations.

    Répondre

    • 22 mars 2006 20:35, par Pierrot

      Les jeunes sont des veaux.

      Haha, on vient s’encanailler ?

      Répondre

    • 22 mars 2006 21:32, par Sigismond de Martenot

      Les jeunes sont des veaux.

      L’inconditionnel, et le doute l’habite. On dirait de l’Abbé Pierre.

      Répondre

    • 23 mars 2006 10:26, par Délateur anonyme et fier de l’être

      Les jeunes sont des veaux.

      Je vous cite : "avec correction ou neutralisation qui s’impose."

      Vous suggérez donc à notre Brave Premier Ministre de faire appel à notre non moins Brave Ministre de l’Intérieur pour mater ces cancrelats de gauchistes ?

      Cette idée vous honore, mon cher.

      Répondre

    • 23 mars 2006 13:04, par RàC avec Golden Parachute

      Les patrons ne sont pas laches

      que lis je sous votre plume , cher anonyme Brave Patriote

      l’absence de justifications ,de la lacheté ?

      Sachez que dans notre Brave Patrie , les patrons sont couillus ,oui ils sont risquophile ,eux
      contrairement a ces couards de salariés risquophobe

      Répondre

      • 24 mars 2006 10:00, par Gravos

        Les patrons ne sont pas laches

        Bonjour,

        Certes, certes, je n’en doute pas mais...
        Dans un monde ou il semble acquit que la parole donnée n’engage que celui qui la reçoit, il m’est permis d’émettre des réserves quant à cette assertion. — Je ne suis pas mécontent de ma formulation :-))

        De même que tous les salariés ne sont pas des fainéants.
        Vous conviendrez quand même que ce n’est pas l’honneur qui régit nos sociétés actuelles mais plutôt le fric ! Il convient donc d’être vigilants par rapport à des manoeuvres retorses qui sont quasiment de règle.

        Contourner la loi, en France est mieux vu que respecter les termes d’un contrat. L’honneur, ça existe ?

        Désolé si mon propos n’est pas en accord total avec votre conception du comportement (encore que je ne le croie pas) ; j’aimerai vraiment que l’on introduise un peu plus de vie "spirituelle" et d’esprit chevaleresque dans notre art de vivre...
        Salutations sincères.

        Répondre

        • Ha le respect de la parole et le savoir vivre, 2 choses qui manquent ,
          avec le désintéressement, si rare que lorsque l’on prétend l’être , personnes ne vous croient :-)

          Avec mes remerciement chevaleresques et d’homme d’honneur

          Répondre

  • 22 mars 2006 18:48, par un patriote anonyme

    Les jeunes sont des cons.

    cette manipulation crypto-socialo-communiste semble ne jamais finir, notre cher 1er ministre est bel et bien un homme de monologue heu dialogue ; il écoute, mais qu’y a t’il à entendre si ce n’est que des slogans montés en sauce par l’UNEF aux relents de pourriture trotskiste, il ne doit pas céder car "ce n’est pas la rue qui gouverne"

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Les jeunes vous pissent à la raie... bande de vieux boucs à la bite ramollie (je dis "vieux boucs", mais je devrait plutôt parler de "vieux boucs aigris"). (...)

Un patriote anonyme

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.