Société

Inglorious Basterds

Scandale : la police ne respecte plus les règles

Alfred-Georges, jeudi 20 août 2009 - 06:45 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Et voilà, ça devait arriver. La nouvelle tombe comme un couperet : la police n’a pas respecté les règles dans l’affaire du malvoyant de Montreuil.

Petit rappel des faits. 8 juillet 2009, en marge d’une manifestation gauchiste, donc illégale, M. Joachim Gatti expulse un œil de manière totalement fortuite lors d’échauffourées avec les services de police. Se pourrait-il que la maréchaussée, par excès de zèle, ait un peu aidé le globe litigieux à se faire la malle ? Les médecins répondent par l’affirmative : « nous avons retrouvé l’oeil et suite à un interrogatoire poussé, il s’avère qu’il n’a pas sauté tout seul ». Certes on peut se féliciter que l’heureux organe, débarrassé de son propriétaire terroriste, puisse désormais servir de greffon à quelqu’un qui en a réellement besoin, mais tout de même, où va t-on si la police ne respecte plus les règles ?

Encore un indice de la déstructuration de nos valeurs Nationale. Il fut une époque où la police Française prenait un soin méticuleux à chasser le communiste et le franc-maçon dans les règles, sans discuter. Aucun « syndicat de police » - cette simple expression suscitant le dégoût chez le bravepatriote normalement constitué - ne pouvait d’ailleurs se la ramener impunément et critiquer la politique du gouvernement sans en subir les conséquences immédiates.

Mais il semble que les temps changent. Pour preuve, le Ministre de l’intérieur lui-même a nettement édulcoré son langage, de peur de choquer les milieux droit-de-l’hommistes qui conspirent pour faire entrer des millions d’immigrés sur le sol National. Brice Hortefeux parle de donner « un coup de collier » en matière de délinquance, quand d’autres, plus courageusement, auraient évoqué « un coup de Kärcher » ou « un coup de Luger dans la nuque ».

Comble du déshonneur, la DSCP s’est sentie obligée de rappeler ces quelques règles de base qui régissent l’utilisation des armes comme le flashball, armes dites « non létales ». A noter que l’arme non létale est celle qui en principe ne tue pas, comme par exemple le pogo en bord de Seine, le policier de base n’étant pas tenu de savoir que si l’arabe a traversé la mer, il ne sait pourtant pas nager avec les mains attachées dans le dos. Du reste, selon Raoul K. de la BAC de Montreuil, elles sont non létales pour ceux qui ne savent pas s’en servir : « le flashball, si je te le mets dans la bouche, enculé, tu vas voir si c’est non létal ».

Règle n°1 : pas moins de 7 mètres. A 7 mètres 50, ou même 7 mètres 10, c’est bon, l’agent peut faire feu. Le bon policier prendra donc soin de se munir d’un mètre ruban de couturier avant toute intervention. Le ministère de l’intérieur préconise par ailleurs l’utilisation d’un étalon pour éviter les tirs au jugé, sous la forme par exemple d’un tasseau de 7 mètres fixé sur le bras du tireur, et non sur l’arme pour ne pas affecter sa maniabilité.

JPEG - 28.5 ko

Un tir de flashball correct

Règle n°2 : ne pas viser la tête. Le headshot est proscrit, ce qui décevra très certainement tous les amateurs de FPS qui peuplent la BAC. Non, une manifestation, fut-elle organisée par l’anti-France, n’est pas une map de Quake Arena. En revanche, les parties génitales sont une cible de choix, et à défaut de faire voler un oeil on peut faire voler une couille, ce qui est tout aussi festif.

Règle n°3 : n’utiliser le flashball qu’en cas de légitime défense et de manière proportionnée. Les petits coquins qui chargent le manifestant avec un flashball dans chaque main sont priés d’en prêter un à leurs collègues. Tirer deux coups par minute n’est pas du tout proportionné, et le ministère préconise un retour à la philosophie du close combat d’antan, en ligne bien rangée, à l’arquebuse. « Messieurs les manifestants, tirez les premiers ». A la première canette de 33 export, la ligne peut se déployer et faire feu, avant de recharger.

Quoi qu’il en soit, un seul mot peut qualifier le ressenti du bravepatriote en cette heure sombre : déception. Tout esprit de méthode semble avoir abandonné cette respectable institution et nous espérons sincèrement que la police Nationale, tout spécialement les brigades de Montreuil, sauront dorénavant faire honneur à leur insigne.

Quand on tire, on fait en sorte que ça ne puisse pas se voir.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Scandale : la police ne respecte plus les règles

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 38 réactions.

  • 9 mai 2015 18:37, par Jasper

    Scandale : la police ne respecte plus les r

    Hi there, You have done an excellent job. I’ll definitely digg it and personally recommend to my friends. I’m confident they will be benefited from this web site.

    Voir en ligne : blue sweater medium

    Répondre

    • 29 mai 2015 06:01, par Bridget

      Scandale : la police ne respecte plus les r

      I’m not sure exactly why but this blog is loading very slow for me. Is anyone else having this problem or is it a problem on my end ? I’ll check back later and see if the problem still exists.

      Voir en ligne : Tami

      Répondre

  • 26 avril 2015 08:17, par Freda Harless

    Scandale : la police ne respecte plus les r

    Its not my first time to pay a quick visit this web page, i am browsing this web page dailly and get nice data from here everyday.

    Voir en ligne : c447 christmas chocolate lollipop

    Répondre

  • Eh oui, l’arithmétique n’étant pas le point fort des candidats au poste de gardien de l’ordre, le tireur de Montreuil à négligé de compter jusqu’à deux (eh oui les yeux vont par paires, mon coco !).
    Et la du coup il s’est fait a moitié repérer.

    Voir en ligne : Arkham Asylum

    Répondre

  • 20 août 2009 21:08, par Dr Maboul

    Scandale : la police ne respecte plus les règles

    Ca fait plaisir de voir qu’en France on sait traiter ces saloperies de gauchistes. Saloperies de gauchistes qui, au lieu d’appliquer la loi du Talion comme tout homme virile qui se respecte depuis 6000 ans, dessinent bêtement des bédés pour expliquer ce qu’il c’est passé...

    Dommage qu’on ait pas pu envoyer le président négocier la prise d’otage de ces pauvres appartements innocents. On aurait pu voir le téléfilm sur France2 après.

    Voir en ligne : La BD en question

    Répondre

    • 21 août 2009 10:29, par Pouète

      Scandale : la police ne respecte plus les règles

      Ya woll mein herr... Vous avez du vous tromper d’époque. 1933 c’était il y a déjà bien longtemps... quoique finalement vous devez peut-être le savoir bien que vous soyez un ignare bas du front (national) comme le démontre vos propos qui fleurent bon la fausse sceptique débordante en plein soleil de canicule mois d’aout à vitrolles.

      Et quand à être un homme viril qui se "respecte" (depuis 6000 ans ? référence à l’ancien testament je présume... On sent l’homme qui réfléchi quand il fait caca) je pense que vous devez être une grosse tafiole qui se chie dessus au moindre problème mais qui aimerait quand même bien mettre des coup de latte dans la tronche au gens gens qu’il déteste (comme son papa vichyciste faisait pendant l’occupation avec ses amis miliciens sur des gens à genoux avec les mains attachés dans le dos... quel pied !), s’il pouvait, simplement il peut pas. Le problème c’est qu’entre rêve et réalité il y a un fossé : l’absence de muscles, de couilles, mais aussi de cerveau digne de ce nom, vous empêche de réaliser votre rêve : vous n’êtes qu’une pauvre merde séchée et vous n’y pouvez rien.
      . Je ne vous salue pas et je vous pète à la gueule après avoir mangé une chorba pleine de harissa et d’épice à couscous (puisque j’imagine que c’est votre plat préféré).

      Répondre

      • 24 août 2009 02:58, par Odilon de Rome-Charette

        Scandale : la police ne respecte plus les règles

        Monsieur Pouète,

        Votre verve lexicale, tout à fait brave-patriotique, ne se suffit. Ces phrases de plus de dix lignes trahissent assurément son crypto-gauchiste. Voir peut-être même son sociologue (horribile dictu). Du large foutriquet.

        Je ne vous salue donc pas tout en vous tenant à l’oeil.

        Bigre.

        Répondre

      • 31 août 2009 18:17, par Dr Maboul

        Scandale : la police ne respecte plus les règles

        Monsieur Pouete,
        Comme vous pouvez vous en douter, moi, je ne mange pas de couscous mais du cassoulet. Ce qui ne va pas arranger notre débat pestilentiel, certes.

        Mais au-delà de l’impertinence de vos remarques (peu pertinentes) j’aimerais vous décerner un point Godwin (comme dise les jeunes internautes) pour votre référence vichiste. Certes elle était justifiée puisque mon grand-père était préfet à l’époque, et mon père milicien, de braves patriotes. Mais totalement hors de propos.

        Votre propension, en dehors de tout contexte, à ressasser avec peu de style les affres de la seconde guerre mondiale ne me dupe pas. Vous êtes un suppôt du diktat de la pensée gauchiste toujours prêt à défendre le juif et l’orphelin, au mépris de la France. De la France, oui monsieur, et de sa mémoire que vous souillez avec sous-entendus vaseux aux relents islamo-socialo-terroriste.

        Quant au reste de votre remarque, vous avez raison, je n’aime pas me salir avec le sang impur des prolos (qui viennent jusque dans nos bars...). Sous le conseil fort éclairé de Nicolas S., j’ai engagé un service de sécurité conséquent, pour protéger les biens de mon usine. Ceci pour pallier au manque d’embauche de gardiens de la paix cette année. Et pour m’assurer qu’aucun de mes employés ne sera tenté de détourner à son unique profit mes machines(le vil individualiste), et qu’ils ne puissent pas non plus m’empêcher de les envoyer en Roumanie. (Ce n’est pas un acte d’anti-patriotisme, au contraire, si je veux que mon affaire, franco-française, reste compétitive, je n’ai pas le choix.)

        Néanmoins, la finesse de votre métaphore filée de proctologue dénote d’un humour scatophile qu’aucun brave patriote ne saurait renié, elle fait ressortir votre fibre patriotique et accélèrera sans doute votre transit vers la citoyenneté française. Continuez, vous êtes sur la bonne voie !!

        Répondre

      • 4 mai 2015 18:52, par Janelle

        Scandale : la police ne respecte plus les r

        I know this website provides quality based posts and extra data, is there any other site which gives these data in quality ?

        Voir en ligne : disney music vinyl

        Répondre

    • 23 juillet 2015 17:11, par Katja

      Scandale : la police ne respecte plus les r

      Hi ! I just would like to give you a huge thumbs up for the excellent info you’ve got here on this post. I will be returning to your site for more soon.

      Voir en ligne : JennifferOWoodrich

      Répondre

      • 30 août 2015 16:19, par Miguel Lowman

        Scandale : la police ne respecte plus les r

        I’m pretty pleased to find this page. I wanted to thank you for ones time due to this wonderful read !! I definitely appreciated every little bit of it and i also have you saved to fav to check out new things in your website.

        Voir en ligne : minecraft games

        Répondre

  • 20 août 2009 17:32, par Nenépas

    Scandale : la police ne respecte plus les règles

    Rappelons, à tout bien tout honneur, que les forces de l’ordre sont justement ça, des forces, et de l’ordre en plus, tandis que les manifestants sont, par contraposé, les forces du chaos.

    Il est un devoir divin de s’opposer fermement aux dieux du Chaos. Quand Nyarlathotep s’allia avec la CGT pour contrôler la citée noire d’Anth’ga’ma’no et le 20e arrondissement de Paris, il trouva sur son chemin les courageux défenseur de notre police nationale. Malgré les démons chtoniens sortit de l’enfer et les jeunes lanceurs de bouteilles en plastiques, pas un de ces courageux héros ne recula devant la marée montante d’absurdité inhumaine et de chant révolutionnaire, pas un n’abandonna sa place, préférant périr que de se rendre aux Forces du Chaos.

    Et il est dit qu’à la fin du monde, quand Chtulhu se lèvera de son sommeil millénaire et que les communistes marcheront sur les champs Elysées, ils seront là, gardant de l’oeil du guerrier les valeurs de la brave patrie, s’opposant fermement et de leur corps à la pourriture, la peste et la mort.

    Messieurs, un hommage.

    Répondre

  • 20 août 2009 11:09, par un patriote anonyme

    Prendre exemple sur Intermarché

    Ils n’ont qu’à prendre exemple sur les supermarchés Intermarché. Eux au moins, ils font correctement leur travail de brave patriote pour la visite de ministres ! Mais de grâce, quand on fait bien son travail ... on ne s’en vante pas, s’il vous plaît ! Ces journalistes qui sont de dangereux gauchistes pourraient entendre.

    Répondre

  • 20 août 2009 11:06, par un patriote anonyme

    petite chirurgie et chaise musicale

    Le 8 juillet au matin le squat de la Clinique à Montreuil est expulsé par 200 flics, RAID en tête. Les flics d’élite braquent à l’arme à feu, les petits lasers d’aide à la visée se baladent le long des torses des occupants. A ce moment, on ne tire pas, on se contente de poser l’ambiance. Puis le soir un autre service de police réalise l’avertissement. Contre une manif s’éloignant de la police, sans sommation, une dizaine de tirs de Flash-Ball, cinq manifestants touchés, tous au dessus du sternum, un oeil crevé. Et aussi trois arrestations, deux procès de prévu (un pour jet de projectile, un autre pour dégradation d’un distributeur de biftons).

    Le 13 juillet une manifestation de 500 personnes (selon les gouts contre les violences policières ou plus simplement contre la police) avec banderoles renforcées en tête et queue de cortèges et manifestants casqués a lieu. La police charge, retire au flash-ball, arrête onze personnes (dont un journaliste du monde qui pondra un article on ne peut plus embeded) et les relâche vite sans poursuite. Parallèlement quatre blessés du 8 juillet au flash-ball portent plainte à l’IGS, d’autres témoignent. Les conclusions de l’IGS affirmeraient que le policier éborgneur n’était pas en état de légitime défense. Le parquet de Bobigny ouvre une information judiciaire.

    Dans un article du Monde du 30 juillet « les policiers [disent] se sentir "en parfaite insécurité juridique" ». On est bien d’accord, la justice est pénible. Nous aussi elle nous agace, sous antiterrorisme ou pas, on cumule procès et emprisonnements. Non mais, où est la démocratie de notre état citoyen ? On ne peut plus subvertir en paix ! ON nous enferme, ON nous condamne ! Et maintenant, comble du comble, les policiers ne pourraient plus terroriser en paix !

    « Le fonctionnaire en question n’est pas une brutasse » affirme depuis la clandestinité un « responsable » policier anonyme. On confirme. C’est plutôt un bon gars, calme et déterminé, qui obéit aux ordres et vise bien. Mieux que ses collègues qui ont du un peu trop sécher le stand de tir : ils ont touché quatre autres manifestants très loin - de 5 à 20 centimètres - de l’oeil. Mais ne chipotons pas, 20 centimètres sur un opposant qui s’enfuit en courant, c’est tout de même un joli coup.

    Le Parisien du 18 aout nous informe que le chef des flics du 93, suite à sa « mauvaise gestion » de la manif du 13 juillet (et l’éborgnement ??), a été muté à l’IGPN (police des police de la Province). La maire de Montreuil avait rapporté une petite phrase délicate de sa part : « Si vous n’êtes pas contents, il faut être conscient du fait qu’en Iran, on tire sur des gens. » On est content d’imaginer comment ce type doit désormais juger les actes brutaux de ses collègues (à commencer par son propre passif dans cette histoire).

    Ca nous rappelle la ministre de l’Intérieur mutée ministre de la Justice. Quand l’affaire de Tarnac prenait un tournant par trop spectaculairement ridicule, sa créatrice se défilait par un « ca concerne la Justice, elle qualifie les faits en toute indépendance », alors que celle de la Justice du moment affirmait le respect de la présomption d’innocence. Ceux qui auparavant nous réprimait par la force exercée sur les corps (emprisonnement sous anti-terro, mutilation au flash-ball,...) tentent maintenant un second round, nous font frire comme des petits oignons à la poêle des tribunaux et des contrôles judiciaires. Gageons que dans ce jeu de chaise musicale sinistre, ceux qui ont pris leurs places s’occupent toujours avec autant de zèle de la première face de cette même mauvaise pièce.

    Ces gens sont grotesques, dommage que le ridicule ne tue pas.

    Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Hi there, You have done an excellent job. I’ll definitely digg it and personally recommend to my friends. I’m confident they will be benefited from this web (...)

Jasper

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.