Economie

Après 20 ans de débauche, l’embauche.

Le contrat qui va remettre la France au travail

Maurice Panel, lundi 1er août 2005 - 17:15 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Tandis que les gouvernements socialistes qui se sont succédés pendant plus de 15 ans ne faisaient que des promesses, ne savaient que jeter de la poudre aux yeux de nos laborieux concitoyens, le nouveau gouvernement (on devrait même dire le gouvernement du renouveau) lui, travaille, agit, avance, et présentera demain son "plan urgence chômage" en conseil des ministres.

Au traitement social du chômage qui n’a abouti qu’à un abandon progressif mais durable de la valeur travail, M. de Villepin oppose un contrat : "le contrat nouvelle embauche".
C’est nouveau pour les Français à qui, jusqu’à maintenant, on ne proposait qu’une aliénation, un rabaissement : sous couvert de progrès social on entretenait le piège de la pauvreté dont la fameuse "trappe" a englouti bien des foyers.

Aujourd’hui le contrat nouvelle embauche, c’est la volonté de responsabiliser tous et chacun, la possibilité d’avoir un travail, une place dans une société libre qui n’a plus peur de vous regarder dans les yeux pour vous dire "t’es viré" "bonne chance".
Ce contrat, c’est l’espoir de voir l’intermittent du spectacle, prenant conscience que son activité constitue un poids mort pour la croissance, se décider à rejoindre l’univers salarié intègre (la friterie Laclampe sur la nationale 20, par exemple).

JPEG - 11.7 ko

Le monde du travail regorge d’opportunités palpitantes.

Mais après une trop longue période d’assistanat, quel est le principal obstacle que rencontrent les hommes et les femmes qui souhaitent s’associer dans une aventure salariale enrichissante pour tous ? La confiance réciproque entre le salarié et l’employeur.
Et comment rétablir cette confiance ? Dans le temps.
Confucius écrivait dans le petit livre d’argile : "Prends ton temps je ne suis pas redescendu" (traduction libre par Philippe Léotard aux Editions du Cherche Midi).
Alors évidemment, une période d’embauche de 24 mois ça peut paraître long à ces pseudo-intellectuels qui, aussitôt diplômés, cherchent le confort d’une longue retraite payée par le contribuable (ou pire : le fonctionnariat).
Mais pour faire un professionnel expérimenté, deux ans c’est court. Sans vouloir mettre en avant mon expérience, je peux vous dire que même après deux ans, à Dông Ha, certains tirailleurs étaient encore capables de se faire descendre comme des débutants. Et ça, ça fait réfléchir.

Bien conscient que le monde moderne a ses contraintes (un jour journaliste en Irak, le lendemain otage), le salarié d’aujourd’hui sait que l’adaptabilité doit être un réflexe. Et justement c’est ce réflexe que permettra l’adoption du contrat nouvelle embauche. C’est la possibilité pour le salarié de se constituer une expérience professionnelle en laissant la porte ouverte aux opportunités, et pour l’employeur de foutre à la porte ce même salarié à la première opportunité.

Pour aller plus loin et ainsi libérer les énergies, il reste l’obstacle du code du travail. Ce recueil de textes abscons et vieillots (qui se soucie encore du travail dans les mines ?), constitué de plusieurs milliers de pages, connu uniquement d’une élite sectaire, brise les élans individuels et plombe notre compétitivité.
Mais il est certain que le jour où il faudra choisir entre ce boulet aux pieds, cette entrave légaliste qui nous empêche d’avancer, et le souffle frais de la liberté, alors je suis sûr que les français sauront prendre la bonne décision.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à Le contrat qui va remettre la France au travail

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 40 réactions.

  • 14 janvier 2006 21:36, par un patriote anonyme

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    bonjour cher toi,

    Je fais une recherche sur la remise au travail d’un maximum de sans-emplois en Belgique et dans les pays limitrophes et serais intéressé de connaître ta vision des choses. As-tu écris juste un article ou aussi un livre à ce sujet ?

    Merci de me tenir au courant.
    Voici mes coordonnées :
    nadinecho@hotmail.com

    bien à toi

    Répondre

  • Jamais vu autant de reponse merdiques, en une seule page
    La volonté 1 ere du français d’en bas, c’est d’acceder à une propriété.A mon avis se torchon qu’est le CNE fera bien rire plus d’un banquier. un ptit message perso à celui qui gagne 6000/mensuel, on ne vit qu’une fois ? qu’en sais-tu ? peut être que ta prochaine vie sera celle d’un pauv mom des favellas de Rio, où celle d’un fils d’ouvrier sur chaîne à l’usine Renault.
    Encore faut-il que les dieux s’ils existent, t’accorde cette grâce, que tu ne mérites même pas

    Répondre

  • 30 octobre 2005 01:28, par un patriote anonyme

    >oui au contrat qui va remettre la France au travail

    il va falloir bosser. c’est tout. combien de fois j’ai embauché des gars qui une fois la période d’essai n’en foutait plus une, se mettait en arret maladie, refusait le coup de main du soir...
    ce contrat va remettre les choses en place. on ne peut garder des feignants (qui parfois vous narguent en plus, protégés qu’il sont par le soviétique code du travail). les vaillants, les méritants n’ont rien à craindre des deux ans de période d’essai.
    eux auront des augmentations des salaires. ceux qui ont un poil dans la main iront pointer à l’anpe avec les autres assistés.
    il faut en finir avec la dictature imposée par les syndicats.
    entre employeur et salariés, il n’y a pas besoin de ces charlots (qui bien souvent sont fonctionnaires et sont soit en gréve ou en prépare une, soit absent). la franchise, l’honneteté et le travail bien fait sont la meilleur assurance chomage.
    la période est difficile. et plus pour les petits patrons qui eux ont tout à perdre. il faut se retrousser les manches. ceux qui ne le veulent pas n’ont pas leur place sur le marché du travail. pire, par leur attitude, ils poussent les patrons à délocaliser. ce sont des teroristes économiques qui nous plongent dans le marasme. lacombe lucien. des landes.

    Répondre

    • 4 décembre 2005 09:05, par patrick

      > oui au contrat qui va remettre la France au travail

      l’ouvrier de qualité en france existe ; à vous lire le patron de qualité permetez moi d’en douter.....

      Répondre

      • 5 décembre 2005 02:15, par un patriote anonyme

        > oui au contrat qui va remettre la France au travail

        l’ouvrier de qualité existe en france, c’est vrai. mais il est rarement français malheureusement.
        quand aux patrons, ils font ce qu’ils peuvent, écrasés par les charges, les impots de toutes sortes, l’inquisition permanente des controleurs, les mains liées par le code du travail...etc
        pourtant, sans patrons, il n’y aurait plus de salariés !
        personellement, j’ai toujours cherché à embaucher des nationaux. mais je n’y crois plus. quand on voit ce qu’un employé bulgare ou roumain abat comme travail sans geindre, on se dit qu’il n’y a pas photo. ces gars là remplacent aisément deux voire trois employés français. et en plus, ils sont content. ils ne font pas la gueule parce qu’il pleut ou qu’il géle. enfin, continuons à encourager la paresse. notre président a annoncé le retour d’un service militaire. peut-étre l’occasion de redonner le gout de l’effort et de la discipline à une jeunesse plongée dans la molesse. le service militaire permettait jadis de sortir nombre de jeunes des jupes de leurs méres et de les faire crapahuter un peu. personellement, je garde un bon souvenir de mon passage au 4eme régiment de hussards parachutistes de Tarbes. (si un ancien camarade me lit, qu’il me contacte). la camaraderie, le sport, la discipline un peu sévére mais necessaire... nous n’avions pas 20 ans mais que ce soit dans la boue, sous la pluie ou dans un sac de couchage dehors par moins 10 degres, nous trouvions toujours l’occasion de rigoler. un tel entrainement ferait la une de tout les journaux aujourd’hui. les droits-de-l’hommistes parleraient de tortures, de mauvais traitements...
        merci à brave patrie pour son boulot. ( et à tout ceux qui, nombreux je pense, sont d’accord avec les valeurs défendues ici).LL.40

        Répondre

        • super,bravo michel !j’adore ta reaction !vraiment chapeau !
          pauvres patrons...c’est pathétique !dis moi,t’en connais beaucoup toi des patrons qui sont a plaindre ?tous les patrons que je connaisse ont bien plus d’argent que tous leurs employés réunis.
          Mais peut-etre qu’une grosse voiture et une piscine ne sufissent pas ?il faut tout avoir quand on est patron,non seulement donnner des ordres,récolter le maximum d’argent possible et pourquoi pas profiter des employés.tu m’etonnes qu’ils ne se plaignent pas tes employés bulgares ou roumains !s’ils veulent pouvoir rester en France,ils ont besoin du travail que tu leur donnes.En effet un etranger est autorisé à rester sur le territoire francais s’il est marié ou a un enfant avec un citoyen français ou alors s’il a un travail en france.

          Il a donc tout intéret à ne pas se plaindre s’il veut rester vivre en France et ne pas retourner dans son pays ou les conditions de vie sont difficiles.tu me fais vraiment beaucoup rire michel "et en plus ils sont content" !va vivre roumanie sale idiot et tu verras que les conditions de vie n’ont rien a voir avec celles de ton pays !alors il est content oui car il a peut etre pas envie que tu le vires !et il sait que ce travail est la seule issue de secours s’il veut rester !
          Mais les francais eux connaissent leur code du tavail et n’ont aucun risque à prendre à se plaindre vu qu’ils pourront peut etre etre viré mais au moins resteront sur le territoire français.
          "une jeunesse plongée dans la molesse" !tu es vraiment drole michel !je ne crois pas que tous les jeunes soient mous !file nous du boulot toi qui est si fort !tu sais quoi ?je crois que les jeunes en ont marre de se taper minimum 5 ans d’études apres le bac pour ne trouver que des petits boulots en intérim apres !et je les comprends.apres avoir passer 5 ans ou plus à etudier,à payer des etudes(car c’est cher,et oui michel,et tous le monde n’a pas des parents patrons(jrigole !) qui sont capable de payer les etudes aux enfants ;il y en a qui doivent travailler en meme temps)et de se retrouver à gagner le SMIC pour un ptit boulot,ça fout les boules,tu crois pas ?
          le service militaire,je sais pas s’il y en a beaucoup qui aimerait y retourner.Je ne crois pas.Si c’est pour donner des vieux réac’ comme toi apres,il faut mieux pas que le gouvernement reprenne ce satané service !
          franchement Michel,tu crois que le service militaire est vraiment nécessaire ?et puis quand je te vois parler de la boue,la pluie,ca donne vachement envie d’y aller.et puis je suis sure que tu ne voulais pas y aller toi.et tu veux que les jeunes y retournent pour qu’ils experiencent ce que toi tu as subi la bas.tu te dis"je l’ai fait alors pourquoi pas les autres !".Car si ce n’est pas ca je vois pas pourquoi ondevrait remettre en place ce service.tu vas me dire"pour remettre la jeunesse au travail !"mais je te répondrai que les jeunes d’aujourd’hui ont assez de mérite à étudier autant d’année pour ensuite aller de petits boulots en petits boulots mal payés.
          alors je t’en pris,cesse ce discours.Il y aurait tellement de choses à dire..si tu veux te plaindre à quelqu’un je ne pense pas que la jeunesse soit la bonne cible.Va faire un tour du coté du gouvernement,il me semble qu’il y ait beaucoup plus à se plaindre.Quand on voit certains ministres qui vivent dans des pavillons de 600m2 tous frais payés par les contribuables et qu’ils gagnent plus du triple qu’un salarié peut gagner,ca m’écoeure !de meme pour les PDG de certaines entreprises qui licencient a gogo et se font des millions d’euro pour avoir licencier,tu trouves ca plus juste toi peut etre ?
          pose toi les bonnes questions michel et donne du repos à tes employés,c’est pas parce qu’ils sont étrangers que tu dois les traiter comme des esclaves,ok ?

          Répondre

    • Vous dites "protégés qu’il sont par le soviétique code du travail" faut pas exagérer quand même si le code du travail n’existait pas ce serait le retour de l’esclavage, déjà que certains ne le respectent pas.
      Il y a des abus des deux côtés. Un pays démocratique a des lois que chacun doit respecter et le code du travail est un code comme les autres.
      Il ne faut pas faire payer à tous, l’attitude négative et méprisante de certains, vous faites un amalgame en mettant tout le monde dans le même panier.
      C’est exactement ce que font les journalistes en disant que les français sont racistes. Quels français ?? Ceux qui osent dire ce qu’ils pensent sur ceux qui se conduisent mal parce que certains sont colorés ?
      La connerie n’a pas de couleur !

      Répondre

      • 29 janvier 2006 01:02, par un patriote anonyme

        > oui au contrat qui va remettre la France au travail

        la democratie, quand elle encourage la paresse et le vol, n’apporte rien. sinon du desordre.
        le gouvernement semble l’avoir compris et daigne enfin ecouter les syndicats des entrepreneurs. le contrat nouvelle embauche et le contrat premiére embauche sont des étapes importantes vers une economie libérée des chaines du collectivisme.
        méme si ces mesures ne créeront pas beaucoup d’emploi, c’est un premier pas vers de nouvelles relations entre patron et salarié.
        fini l’insolence et les arrets maladie. bien sur,il doit bien y avoir des patrons qui abusent un peu. mais quand on n’est pas content, on s’en va. mais pour la patron, avec l’ancien code du travail, méme si on n’était pas content, il fallait se coltiner l’employé ou partir vers des procédures longues et couteuses.
        tout cela c’est fini. et Mr villepin fait bien se redonner espoir à des chefs d’entreprises desespérés de ne plus pouvoir travailler en france.
        j’ai peur que tout cela ne vienne un peu tard pour relancer la machine. les francais ne sont pas prets à faire les sacrifices necessaires pour concurencer les pays asiatiques. il n’ y a pas de secret : si le chinois bosse pour deux euros de l’heure, le francais ne peut espérer avoir du travail à dix euros de l’heure. il va falloir se serrer la ceinture. mais personne n’ose le dire. resultat, tout le monde croit pouvoir empécher la chute du pouvoir d’achat. peut-etre un jour, un homme politique osera dire que les belles bagnoles, les vacances à la mer, le televiseur géant.... c’est fini. LL.40

        Répondre

  • 20 octobre 2005 11:01, par ne m’appelez plus jamais france, la france elle m’as laissé tomber !

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Contrat nouvelle escroquerie :
    Si l’on suit la regle, effectivement ce contrat peut etre bien pour ce faire une expérience, mais alors, il faudrait qu’il soit proposé au pire 5 ans apres le dernier diplome obtenu. Ce qui engendrera une société française de chomeurs trichant sur leur cv et des entreprises embauchant uniquement des cne.
    L’autre solution, excistante, est celle proposée par marie georges buffet : si un employeur fait un cdi, il ne paye pas de charge salariales. Demandez autour de vous, a des patrons de pme/pmi, ils sont tous a 200% pour cette loi.Vous me dirait l’argent des charges salariales alors ? Ben cet argent vas se retrouver dans la consommation, car qui consomme le plus : les travailleurs : l’essence pour aller travailler, le coiffeur pour etre présentable au bouleau, le resto a midi, le confort de la maison, ...
    Car ce que les patrons de pme n’ont pas compris, c’est que le pouvoir de la france, c’est eux !
    imaginez un chef de pme qui malgré son travail acharné, met la clef sous la porte, ah il auras l’air malin quand on lui proposera un cne !par contre si demain les commercants de tout un quartier déposent chez un huissier les taxes salariale en mettant en demeure le gouvernement de les exonérés :
    l’état touchera les taxes plus tard, mais les pme pourront embaucher en cdi.
    N’oubliez pas : les petits ruisseaux font les grandes riviéres !

    Répondre

    • 23 octobre 2005 23:21, par Medef

      > Le contrat qui va remettre la France au travail

      On ne peut fonctionner comme ceci. Une entreprise ne veux pas de CDI car elle n’a pas besoin de son personnel toute l’année. C’est pourquoi nous devons assouplir le travail et précariser une partie du salariat. Ainsi, les entrepreneur aurons des ouvriers dociles qui leurs mangeront dans la main. Ainsi occupé, plus de chomage, plus de grêve sinon viré, une France rayonnante. Et tant pis pour les autres.

      Oui, je fais partis de la jeunesse dorée. Je toutche 6000€/mois juste en loyés et je ne risque pas de partager. Donc les pauvres, ils se démerdent. On vit qu’une fois

      Répondre

    • 2 décembre 2005 13:47, par Jean-Charles De La Boutonière

      > Le contrat qui va remettre la France au travail

      Tout à fait d’accord. Il faut supprimer les charges patronales.
      Tout le monde aura alors un emploi et donc tout le monde pourra se payer ses propres dépenses santé. Plus besoin de laisser ce fardeau à l’état.

      Moi je suis (et je ne serai) jamais malade et j’en ai marre de payer pour les autres. L’autre jour, mon père a attrapé une de ces maladies incurables et bien il a patriotiquement accepté de se faire euthanasier pour ne pas devenir un fardeau pour notre Brave Patrie. Un exemple à suivre...

      Répondre

  • 23 septembre 2005 01:10, par xabilon

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    En voilà un qui a tout compris ! En tant qu’intermittent, je me fais 52 CDD dans l’année, et souvent chez le même employeur. Alors le Code du Travail, pfff... la blague !!

    Répondre

  • 22 septembre 2005 17:00, par carot

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    pour les intermittents, je pense que c’est encore a part.
    mais perso, au bout de deux ans dans un meme boulot je me fais chier.
    ça m arrange donc de me faire virer parce que justement ça me permet de toucher le chomage, contrairement au cdi traditionnel ou je dois demissionner et donc ne rien toucher...

    Répondre

  • 8 septembre 2005 14:28, par Medef

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Voila de quoi remetre ses faineants au travail ! La récréation est terminé les gars ! L’exploitation est de retour pour notre plus grand plaisir, à nous, les grands ! Vive sarko, Sarko Président, biensur !

    Répondre

  • 27 août 2005 16:34, par Claude Doray

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    M.Sarkozy vient de trouver la soltion : mettre sur le dos des chomeurs indemnisés le probleme du chomage ; en effet ce sont des faignants et des profiteurs. Que M.Sarkozy nous trouve des emplois, et la grande majorité des chomeurs est prete a échanger indemnités contre emploi. En plus il vient de perdre au moins 2 voix de droite (la mienne et celle de ma femme) Il devrait se rappeler que les chomeurs ne sont pas tous de gauche.
    C.Doray

    Répondre

    • 31 août 2005 11:10, par André Pouget

      > Le contrat qui va remettre la France au travail

      Cher M. Doray,

      Si vous ne votez plus pour M. Sarkozy, vous ne votez plus pour l’UMP. Donc vous votez forcément à gauche, et par conséquent M. Sarkozy a bien raison de penser que tous les chômeurs sont de gauche...

      Bien à vous,
      André Pouget

      Répondre

    • 6 septembre 2005 15:03, par jean jean

      > Le contrat qui va remettre la France au travail

      "Que M.Sarkozy nous trouve des emplois"

      Ce n’est pas aux politiques, ni aux organismes sociaux de nous trouver des emplois, mais bien à nous, chomeurs ou pas !

      Je suis au chomage et je rage quand j’entends à l’anpe : trouvez-moi quelque chose !

      Répondre

      • 9 septembre 2005 16:51, par OursAngora

        > Le contrat qui va remettre la France au travail

        Ayant finis mes études, un tel contrat me lance dans un monde fascinant, celui de l’incertitude, vive la qualification en deux ans et vive l’étranger ... Ou en deux ans on se fera un meilleur salaire et un meilleur emploi ... un emploi sur ...

        Répondre

  • 18 août 2005 12:13, par un patriote anonyme

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Vous êtes des Tarés !
    Et vive la REVOLUTION !
    "Ah ça ira... ça ira ..."
    - C’est pour très bientôt !

    Répondre

  • Je viens de découvrir ce site et je me suis dit, et bien peut etre que l’on pourra trouver des choses interessantes qui changent des sites niaiseux, sans interêt, mais je ne peux pas dire que ca en fais un de plus, car en lisant ne serai-ce que cet article, je vous trouve même dangereux, certes vous n’avez aucun interêt mais en plus vous êtes nocifs...
    Une raison de ne pas revenir...

    Répondre

  • 9 août 2005 03:35, par un patriote anonyme

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    rigolo........

    Répondre

  • 8 août 2005 20:56, par Le concierge des Jacobins

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Enfin une attitude proprement progressiste, quasi révolutionnaire !
    Suivant son grand ancêtre le Révolutionnaire Le Chapelier il ne reste plus à notre Premier qu’à supprimer les syndicats et le droit d’association renouant ainsi les liens avec la vraie pureté révolutionnaire originelle. Qui a dit que ce Brave Gouvernement était de droite ? des gens mal informés sans doute

    Répondre

  • 4 août 2005 14:17, par un patriote anonyme

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Ce type de contrat est une faute, car je crois que personnes à pense au circonstance, pour louer un logement, prendre un crédit pour acheter une voiture ou une maison, l’écart ce creuse, tous pour les patrons et de la merde pour le pauvre petit employer qui doit être bien content de toucher le smic. Car dans 2 ans « salut mon petit fait place à un autre cdd ». Moi perso je travail depuis 5 ans, j’ai travailler dans 3 entreprises différentes et déjà 2 cdds et en octobre je repart pour un cdd de 1 ans. Alors vive la France !

    Répondre

    • 15 août 2006 22:01, par hissokka

      slt

      bonjour vos étez bien la ba moi je suis un mec je cherche un travail si vos besoin de ca

      Voir en ligne : bonjour

      Répondre

  • 4 août 2005 11:50, par M. Jihesse

    La vraie question...

    La vraie question, c’est pourquoi nous embauchent-ils, alors que manifestement ils ne souhaitent que nous virer ?

    Peut-être attendent-ils que nous ayons un crédit sur le dos pour se marrer encore plus en nous virant...

    Car sinon, la solution la plus MEDEF possible, cela serait l’arret des embauches. si les licenciements coutent si cher aux entreprises, font tant de tort aux salariés, mais sont dans le même temps le seul objectif monomaniaque des patrons, reste une seule solution : ne répondons plus aux offres d’emploi, ne passons plus d’entretiens. Boycottons ces contrats de travail rétrogrades ! Boycottons le travail. Privés du plaisir haineux de licncier, les patrons reviendront peut-être à la table des négociations. Car l’Histoire ne fait pas de retours en arrière, et l’avenir, ce sont les 32heures (copyright M. Rocard).

    Répondre

  • 3 août 2005 18:49, par brigitte.macreuse

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Bravo

    Déja le nombre des chômeurs reflux car y en a marre des chomeurs assistés qui n’ont même plus l’esprit revendicatif.

    Avec l’abolition du code du travail, on va enfin avoir des vrais travailleurs luttant pour une septième internationale et des lendemains qui chantent (et peut-être même un grand soir).

    Maurice Thorez

    Voir en ligne : 31 juillet 2005

    Répondre

  • 3 août 2005 11:58, par Marcello

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Bonjour Messieurs.
    Je découvre avec aise que certains alimentent encore le flambeau de la vraie France.

    J’aimerais collaborer à cette oeuvre, édifiante pour la jeunesse et salvatrice pour le peuple de France (n’ayons pas peur des mots)

    Je suis illustrateur (comme le grand Jacques Faizan en son temps)
    Que pensez vous d’une petite illustration de temps à autres (j’en dessine une par jour) ?

    J’aurais aimé vous en envoyer une, mais je ne trouve pas votre adresse.
    Je n’ai donc d’autre choix que de laisser un commentaire, et ne peux que vous enjoindre à vous rendre sur mon site marcello.over-blog.com pour apprécier mon travail.

    A très bientôt.
    Vive la France.

    Marcel Marcello

    Voir en ligne : Le site de Marcello

    Répondre

  • 2 août 2005 11:00, par André Pouget

    Un gouvernement dynamique

    Moins de trois mois après sa nomination à Matignon, M. de Villepin nous propose donc un contrat pour remettre les feignants-d’en-bas au travail. Notez qu’il a l’intelligence de le faire lorsque lesdits feignants se font dorer le gras sur les cendriers géants que constituent les plages de notre littoral.

    Après avoir lancé un vibrant appel à "rassembler toutes nos énergies autour d’un véritable patriotisme économique », le premier ministre propose enfin un outil concret, rapide et efficace pour répondre aux besoins des entrepreneurs, leur permettant ainsi de s’adapter aux besoins du marché et surtout à l’intérêt de leurs actionnaires.

    Ce contrat est tellement bien fait qu’il est même prévu "des possibilités graduées de suspension ou de réduction des allocations par l’ANPE et les Assedic lorsque la recherche d’emploi n’est pas suffisamment active ». Ainsi le chômeur longue durée qui passe sont temps à jouer au Banco(TM), au PMU(TM) et à boire de grands demis bien frais ou bien l’intermittent du spectacle qui s’enfume la tête entre deux pseudo spectacles "culturels" verront la source de leur oisiveté se tarir inéluctablement. Et l’on ne peut que s’en féliciter !

    Vive Benoît XVI ! Vive la Sainte Croissance !
    Bien à vous

    André Pouget

    Répondre

  • 1er août 2005 21:01, par Roselyne Cachalot

    C’est la débauche qui m’a permis de bosser !

    Les jeunots, je vous trouve tous bien enthousiastes envers ce plan gauche-caviar pur sucre.

    Au diable ce contrat nouvelle embauche bidon, préparons le contrat nouvelle débauche !

    De mon temps, sous le règne du vert galant Giscard, mon employeur protecteur n’a pas tergiversé pendant des lustres pour se faire une idée précise sur mes capacités : après m’avoir essayée personnellement pendant une semaine, il m’a flanquée pendant trois mois à l’abattage à Barbès, puis m’a donné du galon en m’affectant sur le trottoir de la rue Quincampois.

    Certes, il me prenait presque tout ce que je ramenais et me foutait parfois quelques coups, mais cela entretenait de saines relations hiérarchiques et s’avérait indispensable pour ma sécurité.

    Ah ! Si seulement la majorité de ces veaux de Français avaient suivi mon exemple, nous ne serions pas à présent à la remorque de l’Albanie !

    Répondre

  • 1er août 2005 19:31, par Tinours

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    Enfin ! Il était temps ! Grâce à ce contrat la France va enfin pouvoir se remettre enfin au travail et se remettre en tête de l’économie mondiale. Un jour cadre zelé, le lendemain caissier à Carrouf, le surlendemain à vider les poubelles d’un grand patron, ca c’est l’égalité devant LE travail, et non plus cette utopie d’égalité AU travail. Pis en plus ca découragera l’immigration clandestine, et peut être bien même que tous ces fainéants de chomeurs-gauchistes-decadents iront voir ailleurs si le RMI existe. Non mais ho ! fallait bien que tout ce bordel d’anarchistes cesse un jour quand même ! Allons z’enfants de la patrie, rejoignez les rangs chiraquiens et tous ensemble lancons la croisade contre les forces du mal, pardon de l’assistanat je voulais dire...

    Répondre

  • 1er août 2005 17:52, par RàC PATROTO

    > Le contrat qui va remettre la France au travail

    ha quel bonheur de voir ça de mon vivant , je vais enfin peut étre pouvoir trouver un maçon qui me finira ma cheminée ,et un plombier qui me refera ma douche , alleluia, loué soit notre brave gouvernement

    Répondre

    • 2 août 2005 11:04, par Juste Faileuh

      > Le contrat qui va remettre la France au travail

      Voire un plombier finir votre cheminée, pendant que le maçon s’occupera de la douche.

      Plus généralement, pourquoi un contrat ? je préconise le salaire quotidien, à la tâche. A l’image d’un brigadier de gendarmerie légitimement fier d’avoir rapporté à l’état le produit financier de nombreuses contraventions aux lois de la république, le salarié pourra, au quotidien, mesurer l’étendue de sa contribution au bien être de quelques uns à l’aune du salaire, jamais fixé au préalable, qui lui sera versé le soir, à la nuit tombée, avant l’ouverture des débits de boissons.

      Le seul contrat valable et utile serait celui que j’appelerais PSV, à savoir "pour une servitude volontaire", par lequel un employeur promettrait le gîte et le couvert, en sus d’une valorisation financière ou en nature de son activité, contre une mise à disposition totale et sans réserve de l’employé et de sa famille.

      La quasi totalité de la règlementation en vigueur sous les Antonins est disponible en "poche", et pourrait donc s’appliquer à défaut d’une règlementation du travail difficile à lire et totalement utopique.

      Enfin, encourager le troc, par exemple entre l’employeur, toujours prêt à vous refiler sa femme ou ses dettes, et l’employé, qui ne sait que faire de ses capacités profesionnelles. Moins de circulation monétaire, moins de frais. Une salle des coffres un peu plus vaste dans les banques, et le tour est joué !

      Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

bonjour cher toi, Je fais une recherche sur la remise au travail d’un maximum de sans-emplois en Belgique et dans les pays limitrophes et serais intéressé (...)

Un patriote anonyme

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.