Monde

La Bretagne nouvel eldorado pour les retraités américains ?

Maurice Panel, vendredi 18 novembre 2005 - 18:03 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

La saison des ouragans vient de se terminer dans les mers chaudes des Caraïbes, et ça n’est pas moins de 22 tempêtes de durées et d’intensités variées que des barracudas incrédules ont vu passer au-dessus de leurs têtes, bien protégés, insouciants qu’ils sont, par 10 mètres d’eaux pures et translucides.

Pour le retraité américain qui, après une courte carrière de 55 ans dans la sidérurgie, tentait de goûter les fugaces bribes de la Branlattitude TM ça a été beaucoup plus dur.
Eddy D. témoigne : « Quand j’ai vu s’envoler ma femme je me suis pas inquiété - elle est toute sèche une vraie biscotte -, et je me suis dit : Tiens un force 3, ils sont en avance cette année. Par contre quand Mitch s’est transformé en cerf-volant. Là ! J’ai balisé ! Mitch c’est mon camion. » Eddy a été retrouvé deux jours après, à Boston, après avoir été intercepté par un F16.

Mais bien loin de céder au misérabilisme ou, pire encore, de demander à un quelconque organisme étatique une prise en charge qui les priveraient d’une liberté toujours revendiquée, les retraités américains semblent avoir adopté l’attitude saine des pionniers : la conquête de nouveaux territoires.

Les Apaches ne constituant plus maintenant qu’une équipe de football de seconde zone, le challenge de la conquête de l’ouest était nul. La mémoire des plus anciens a toutefois fait renaître le rêve d’aventures sur de nouveaux espaces, mais à l’est : la Bretagne.

C’est donc animés par un engouement soudain, qui n’est pas sans rappeler celui des tortues, que depuis quelques semaines les plages du littoral armoricain voient débarquer de ferries vétustes des grappes de sexagénaires en chemises à fleurs.
La PAF précise : « Bien entendu, à la demande des autorités américaines tous les nouveaux arrivants sont sévèrement interrogés : "connaissez-vous personnellement Oussama Ben Laden ?" » (A noter que la réponse « Non. Pour le travail uniquement » devra être assimilée à un « oui »). Une précaution supplémentaire a été ajoutée récemment à ce protocole : les immigrés sexagénaires sont scrupuleusement fouillés par les douanes. S’ils ne portent ni jerrican d’essence ni boules de pétanques, ils sont invité à entrer librement sur le territoire national.
Malgré un choix géographique déterminé, des questions demeurent : pourquoi la Bretagne ?
C’est le cabinet en conscience stratégique locale Chiquita qui nous a transmis les éléments ayant conduit au « GO » (un « bon ben on y va » en langage de consultant) qui ont été déterminants :

- Le niveau d’eau monte rarement au-dessus des phares.
- Une gnole abondante, qui descend rarement au-dessous des 65°.
- Des Bigoudènes affriolantes et pas farouches, habillées de dentelle des pieds à la tête.

JPEG - 14.7 ko

La photo qui a envouté les retraités américains


- Des hôpitaux modernes et bien climatisés.
- En certaines saisons, le pétrole est abondant (on peut faire le plein sur les plages)
- Un littoral régulièrement saupoudré de ballots de cocaïne, par les trafiquants amoureux des récifs ou des douanes (à moins que ce soit la gnôle : Une enquête est en cours depuis 1975).

JPEG - 8.8 ko
Cabotinage breton

Cindy rit car John vient de marcher sur une boulette de mazout

Les autochtones, quant à eux, sont partagés. Il est reconnu que la Bretagne a toujours été une terre d’immigration : les Vendéens du 18ème siècle, les Corses du 19ème siècle (qui ont apporté la culture du cochon), puis plus récemment les Anglais (trouvant dans les bocages une terre inespérée pour y cultiver la vigne).
Mais il se pourrait que cette vague soit la goutte de cidre qui fait mousser la bolée.
Un agent immobilier tempère : « On leur a quand même vendu des appartements à Brest ! Vous avez visité Brest ? A coté Grozny c’est Las Vegas ! »

Intégration ? Rejet ? Difficile de prévoir tant cet afflux soudain peut aussi bien être une opportunité qu’une calamité. Bien entendu, la rédaction de Brave Patrie vous tiendra informé des développements de cette arrivée soudaine, qui pourrait causer le renouveau ou la perte d’une région impétueuse.
Région dont les monuments aux morts rappellent chaque jours que c’est ce sang chargé d’embruns des enfants partis libérer l’Alsace et la Lorraine en un été 1914, qui irrigue toujours l’âme de chaque authentique Français.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à La Bretagne nouvel eldorado pour les retraités américains ?

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 25 réactions.

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Hi there to all, for the reason that I am truly keen of reading this website’s post to be updated regularly. It contains fastidious (...)

Dillon

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Sur le même sujet

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.