Monde

L’homme qui dit "non" !

Amaury de Loose, mardi 11 février 2003 - 18:44 Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Restons chez nous.
C’est en mots simples la traduction de la pensée de notre bien aimé président.

Interrogé sur la nécessité de soutenir la démarche américaine dans le Golfe, le chef de l’Etat a une fois de plus su se faire l’écho de la volonté des Français et même des peuples européens, en lançant cette fin de non-recevoir aux appels incessants du clan Bush. Car il ne faut pas s’y tromper : les Américains ont besoin du soutien français avant de passer à l’offensive. Et il ne faut pas croire non plus que la place de la France au conseil de sécurité de l’ONU y soit pour quelque chose. En vérité c’est bien la puissance navale et aérienne des troupes françaises ainsi que notre "savoir-faire" militaire qui sont quémandés par les Etats-Unis.

Depuis longtemps les soldats américains nagent dans un laisser aller total, victimes des drogues dures et des effets pervers du libéralisme US. Les observateurs avisés ont d’ailleurs pu s’en apercevoir lors de l’intervention récente en Afghanistan. Sans notre porte-avions, les terroristes qui s’échappaient par la mer après avoir déjoué la surveillance américaine en se déguisant en Brigitte Bardot n’auraient pu êtres rattrapés.

Alors faut-il une fois de plus secourir l’armée américaine en perdition dans les sables brûlants du désert irakien ? Non. Car la machine diplomatique française est en marche et le brillant ministre des affaires étrangères, Mr de Villepin, est l’homme de la situation. L’envoi, il y a quelques semaines de trois députés UMP à Bagdad a permis d’établir un lien direct avec le dictateur irakien Mr Hussein. Tout de suite, après un rapport circonstancié, les meilleurs diplomates du Quai d’Orsay ont réalisé l’impossible : proposer à Mr Hussein la construction d’une grande œuvre commémorant la gloire du régime et suggérant les performances sexuelles du grand leader du peuple irakien.
Ainsi, un obélisque réalisé avec l’aide de la société Bouygues Immobilier (et du même coup quelques emplois !) sera érigé sur la grande place Hussein à Bagdad. Bien sûr, ceci avec la promesse du dirigeant laïque Saddam Hussein d’éliminer ses stocks de zyklon B et de laisser une certaine autonomie au peuple Kurde (tout en participant activement à son émancipation).

Evidemment, tout ceci déclenche un tonnerre d’ironie et d’humour de mauvais goût de la part de Washington, dans lesquels il ne faut voir que la jalousie de la réussite française. Là encore, rassurons-nous, nos alliés américains seront vite apaisés par le charme et la douceur de Michèle Alliot-Marie, dépêchée à Washington pour expliquer la position française.

Diffusez les vraies valeurs ! Partagez cet article !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Réactions à L’homme qui dit

Les vrais Patriotes pratiquent la réaction dans la joie et la bonne humeur depuis 2002. Réagissez aussi !

Déjà 7 réactions.

  • 24 mars 2003 02:41, par Americain tres fiere

    Et apres ?

    Les francais sont jalous. Parce ce que New York est le centre de facon. California a des vins meilleure que la France.
    But what after you have succeeded in stabbing us in the back for the last time ? When France’s good friend and role model Hussein has killed the last of us ? Who will you blame when the poor continue to be poor ? When you have a headache ?
    Will you ever forgive us for preventing you from killing the Jews ? For defeating your beloved leader, Hitler ?

    Répondre

    • 24 mars 2003 10:02, par Didier Kala

      Troubles de la mémoire ?

      Dear proude American,

      we usually try not to cave in to that pervasive Axis of Weasel/Coalition of the Willing bs.
      Your message, however, asks for some corrections :

      - New York most certainly is the capital city of the world. We have no doubts whatsoever about that. Why do you think our Brave Patrie magnanimously offered the United States government the Statue of Liberty ? Do not forget the first thing you see upon entering NYC by sea is the symbol of bravepatriot values.

      - Now, California wines. I’m surprised you should be able to appreciate a good wine at all. Though putting stuff in a fridge usually delays its corruption, this does not apply to most wines. I remember a very light rosé from the Var that could do with a handful of icecubes when enjoyed en terrasse, but that’s pretty much all.
      Some Californian wines may be perfect for a calimutxo, though, since they’re produced not too far from the Coke spring.

      - Did we really stab you in the back ? Additionally, you say ’for the last time’. I’d be happy to know what the previous times were.
      I’m fed up with that backstabbing argument. I think comforting Mr Bush in his somewhat strange idea of invading foreign countries because of some godly need - something only Usama bin Laden believes in - would have been backstabbing the American people and the values America stands for.
      Something the rt. hon. Mr Blair is actually doing. Can’t quite see the reason, except maybe for a beef-related disease.

      - Mr Chirac needs no role model.
      Actually, Saddam himself has admitted he admired Britain more than all. Can you imagine a French person adopting someone whose role model is, God forbid, a Brit, as a role model ? Nonsense.

      - Now I can’t quite understand what you’re talking about when mentioning headaches and the poor.
      Headaches ? Should we thank the American government for bombing Sudanese aspirin factories ?
      The poor ? You’re perfectly right to use that as an argument, mind, since capitalism practically invented the poor, but wtf are you talking about ?
      Since when did America take care of the poor ? Having them up shite creek without a paddle is something you excel at, but I can’t imagine why that should make them become less poor, unless of course some fat greedy bastard drowns them. Then they’ll be the first, etc.

      - The Jews. Ah. Very sensitive subject.
      Have you ever heard about Goodwin’s law ?

      Professor Goodwin, U of I, in 1981 made the observation that Usenet discussions gravitate downhill.

      He postulated that as the length of a discussion thread grows, the probability approaches one (1) that one participant will introduce the terms "Hitler" or "Nazi".

      The custom has evolved that the first party to utter "Hitler" or "Nazi" has lost the discussion, and the thread terminates.

      Kindest regards,
      Didier Kala

      Répondre

      • 26 mars 2003 21:47, par Americain tres fiere

        > Troubles de la mémoire ?

        1. Pas de troubles, monsieur. Jusqu’a present, j’ai toujours defendu les francais. Mais maintenant, je crois vraiment que la France veut voire notre fin. Je suis sure que vous savez bien New York est le centre du monde. Mais, s’il n y aura plus New York, il y a la belle Paris ! La nouvelle capital !
        Si les EU ne sont plus, croyez-vous que la France sera le maitre du monde ? Ha ha.
        2. Les vins. Ma famille fait du vins a Texas. Je ne boit pas souvent.
        3. Les coups de dos. Ou on peut commencer ? Le conchon Degaul jouant avec nous pendant la deuxieme guerre mondial lorsque nous esseyons vous sauver. Moi, j’ai encourage Guy Forget pendant un match contre un americain, Jimmy Arias a NY il y a dix ans. Vous nous avez repaye avec les appelles "dope, dope" vers Lance Armstrong. Typiquement, jalous.
        4. Chirac a besoin d’un medecin. A t’il un mal de gorge ? Je propose notre Dr. Kevorkian.
        5. Et oui, les pauvres n’aviaent jamais existe avant capitalisme.

        Je ne connais pas Goodwin, mais j’ai deux autres opinions pour vous.

        "The French are celebrating in the cafes, drunk with themselves. They act as if they drove us out themselves. The americans are quickly tiring of them and I fear this will only drive them to Germany that much faster."
        German spy in Paris, 1944.

        "I’m less concerned about the Germans in front of me than the French behind me."
        General George S. Patten.

        Répondre

      • 13 janvier 2007 03:32, par broadway costumes

        broadway costumes

        Voir en ligne : broadway costumes

        Répondre

      • 13 janvier 2007 03:35, par state bank india strike

        state bank india strike

  • 27 février 2003 05:00, par Perf

    > L’homme qui dit "non" !

    Cher Amaury de Loose,

    Que j’aimerais que vous fussiez un quidam irakien.

    Recevoir quelques tonnes de bombes dans la gueule vous ferait manifestement le plus grand bien.

    Et je suis fier de ma patrie qui ne contribuera pas au massacre d’innocents pour quelques millions de litres de pétrole de plus...

    Répondre

    • 11 mars 2003 17:13, par F. Ahanne

      > L’homme qui dit "non" !

      Monsieur,
      ayant du fait de ma situation sociale enviée (chanteur de variété humaniste)une voiture de forte cylindré ainsi qu’une chaudière au mazout, vous comprendrez sans peine que je ne puisse être de votre avis.
      Staracadémiquement votre.
      F. Ahanne

      Répondre

Envoyer cette page :

Vous pensez qu'un sympathisant de l'UMP peut être intéressé par cette page ? Faites-la lui découvrir !

Dernière réaction

Les francais sont jalous. Parce ce que New York est le centre de facon. California a des vins meilleure que la France. But what after you have succeeded (...)

Americain tres fiere

Retrouvez toutes les réactions des abonnés du Monde.fr lecteurs de Brave Patrie.

Abonnements

Accédez gratuitement à une information impartiale et libérée du joug marxisant des media de masse, où vous le voulez et quand vous le voulez !

RSS Twitter E-mail

Opéré par FeedBurner

Déjà vu

Il vous semble que l'Histoire bégaie ? C'est bien le cas, et comme prévu c'est une farce :

3 février 2006 : Brave Patrie s’insurge contre les caricatures du Prophète - c’est quoi, son nom, déjà ?

Tweets patriotes

Twitter

Suivez Brave Patrie sur Twitter pour encore plus de bravitude et de patriotisme.